Developpez.com

Une très vaste base de connaissances en informatique avec
plus de 100 FAQ et 10 000 réponses à vos questions

HandyLinux - Debian sans se prendre la tête

Image non disponible

Ce tutoriel a pour but de vous apprendre à télécharger HandyLinux, la transférer sur une clé USB, la tester, l'installer sur un ordinateur, la mettre à jour, la prendre en main et trouver de l'aide dans la documentation et sur le forum.

Vous pouvez commenter l'article en suivant le lien suivant : 28 commentaires Donner une note à l'article (5), alors après votre lecture, n'hésitez pas.

Article lu   fois.

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Introduction

HandyLinux, c'est l'informatique pour tous et la liberté pour chacun d'évoluer à son gré. Basée sur Debian GNU/Linux avec XFCE, un environnement de bureau rapide, léger et stable, HandyLinux est sûre, simple et gratuite.

HandyLinux a été conçue pour faciliter l'accès à l'informatique à tous ceux qui débutent, des enfants aux seniors. Pour cela, elle comprend un pack d'applications pour toutes vos tâches courantes, une logithèque pour faire évoluer votre système, une documentation et une collégialité active pour vous guider dans votre apprentissage.

Image non disponible

II. Obtenir HandyLinux

HandyLinux intègre deux versions : i386 (32 bits) et amd64 (64 bits).

  • la version i386 intègre deux noyaux (deux cœurs du système) :

    • la version 586 est prévue pour les ordinateurs conçus avant 2005, avec un processeur ne supportant pas l'option « pae » ;
    • la version 686 est prévue pour tous les ordinateurs modernes (32 ou 64 bits) conçus après 2005.
  • la version amd64 est prévue pour les ordinateurs récents supportant la technologie 64 bits.

Comment s'en servir ? Quelle version choisir ?
Dans le doute, prenez la version i386 : son installeur fonctionne sur le noyau 586 (qui fonctionnera sur toutes les machines) et une détection automatique élimine le noyau inutile en fin d'installation sans intervention de votre part.

HandyLinux est distribuée sous la forme d'image ISO utilisable live ou installable.
Pour télécharger les images ISO d'HandyLinux, rendez-vous sur la page de téléchargement officielle HandyLinux : https://handylinux.org/wiki/doku.php/fr/download.

II-A. Vérification md5sum

Le calcul de la « somme md5 » est un moyen de contrôle permettant de vérifier l'intégrité d'un fichier. On peut l'utiliser pour tout type de données, mais il est particulièrement utile lors du téléchargement d'une image ISO.

L'outil de vérification md5 est intégré par défaut dans quasi toutes les distributions GNU/Linux.
Pour vérifier la somme md5 d'un fichier, il suffit de lancer la commande en indiquant le chemin du fichier à vérifier.
Sur HandyLinux et sur la plupart des distributions, il faut ouvrir un terminal (clic droit dans le dossier où se trouve l'image ISO à vérifier puis « ouvrir un terminal ici ») et lancer cette commande (en adaptant « amd64 » à votre ISO) :

 
Sélectionnez
md5sum handylinux-2.4-amd64.iso

qui vous donnera un résultat de ce type (à comparer avec la somme md5 donnée par le site de téléchargement) :

 
Sélectionnez
6f3bda17a808701d229100fe9938e826  handylinux-2.4-amd64.iso

II-B. Graver HandyLinux sur DVD

Pour graver votre distribution HandyLinux sur un DVD, ouvrez simplement votre logiciel de gravure préféré, indiquez-lui le chemin vers votre « handylinux.iso » téléchargée, puis lancez la gravure de votre DVD.

II-C. Copier HandyLinux sur USB

Le processus de transfert effacera toutes les données de votre support USB. Veillez à faire une sauvegarde de vos données.

II-C-1. Depuis Windows avec RUFUS

Rufus (https://rufus.akeo.ie/) est un utilitaire permettant de formater et de créer des média USB démarrables, tels que clés USB, mémoire flash, etc.
C'est le logiciel recommandé par la communauté HandyLinux comme outil de transfert d'ISO depuis un poste Microsoft™.

Voici le tutoriel d'installation et de transfert par Caribou22.

II-C-1-a. Téléchargement de Rufus

Rufus est disponible depuis le site principal : https://rufus.akeo.ie/  ; cherchez « Téléchargement » puis sauvegardez l'archive mise en lien :

Image non disponible

J'enregistre Rufus et mon ISO HandyLinux sur le bureau pour plus de clarté :

Image non disponible

II-C-1-b. Lancement de Rufus et transfert de l'ISO

Image non disponible
  • Sélectionner sa clé USB (Périphérique).
  • Laisser « type de partition MBR » et système de fichiers « FAT32 ».
  • Cocher « Formatage rapide » (La clé sera effacée !)
  • Cocher « Créer un disque de démarrage », prendre « image ISO » dans la liste déroulante et sélectionner le fichier ISO HandyLinux à l'aide du bouton à droite de la liste.
  • Cliquer sur « Démarrer ». Plusieurs messages vont apparaître. Répondre « Oui » à celui-ci :
Image non disponible
  • Laisser « Écrire en mode Image ISO (recommandé) » et valider.
Image non disponible
  • Confirmer le formatage de la clé.
Image non disponible
  • La copie démarre. Le bouton « Démarrer » se grise. L'étape dure plusieurs minutes :
Image non disponible
  • Une fois la copie terminée, le bouton « Démarrer » est à nouveau cliquable et le message « PRÊT » apparaît. Vous pouvez fermer Rufus, et la clé USB Live est prête à l'emploi.
Image non disponible

II-C-2. Depuis GNU/Linux avec liveUSBcreator

Thuban et coyotus ont conçu un petit outil vous permettant de transférer facilement une image de type ISO sur une clé USB, créant ainsi un liveUSB. Cet outil est présent dans les dépôts HandyLinux sous format .deb pour les distributions Debian ou dérivées.

Pour les autres distributions, passez par le terminal.

II-C-2-a. Téléchargement de liveUSBcreator

II-C-2-b. Lancement de liveUSBcreator

Vous trouverez liveUSBcreator dans : Menu >Liste des applications > Système :

Image non disponible
  • warning : le message qui fait peur :
Image non disponible
  • choix du fichier ISO : la première fenêtre vous permet de sélectionner le fichier ISO à transférer sur la clé USB :
Image non disponible
  • choix de la clé : vous devez ensuite choisir le disque correspondant à votre clé USB.

liveUSBcreator va effacer l'intégralité du disque désigné pour y placer l'image ISO. En cas de doute sur le disque à utiliser, prenez une capture d'écran et venez consulter le forum.

Image non disponible
  • transfert de l'ISO : si vous avez validé l'étape précédente, le fichier ISO sélectionné est transféré sur la clé USB. Vous pouvez suivre le processus. Un message vous informe quand la clé USB est prête :
Image non disponible
Image non disponible

II-C-3. Depuis GNU/Linux avec le terminal

La méthode recommandée sur un poste GNU/Linux.
Nous allons identifier la clé USB à utiliser grâce à la commande :

 
Sélectionnez
sudo blkid

qui vous donnera un résultat du type :

 
Sélectionnez
/dev/sda1: LABEL="system" UUID="3d378712-1b6e-4f66-b9e8-2a6673c62199" TYPE="ext4" 
/dev/sdb1: UUID="F9B8-E691" TYPE="vfat"

Ici, notre clé est identifiée comme UUID=« F9B8-E691 », est formatée en « vfat » et contient la partition sdb1. Notez bien ce sdb1 pour ne pas, par erreur, effacer une partition de votre disque dur interne (ici sda).
L'ISO HandyLinux se trouve dans le dossier Téléchargements ; plaçons-nous dedans pour agir sur le fichier ISO :

 
Sélectionnez
cd /home/$USER/Téléchargements

Nous allons maintenant transférer le contenu de l'ISO sur la clé USB grâce à la commande « dd ».

Prenez bien soin de nommer la clé USB « sdb » et pas « sdb1 », car c'est le disque qui compte, pas la partition et changez handylinux-xx.iso par le numéro de version correspondant :

 
Sélectionnez
sudo dd if=handylinux-xx.iso of=/dev/sdb bs=4M && sync

Le temps de transfert sur votre clé USB dépend de la taille de l'ISO et du taux de transfert de votre port USB. Cette opération peut durer dix à quinze minutes sans aucun signe d'activité de votre terminal.
Le terminal vous « rendra la main » (affichera l'invite de commande) une fois le transfert terminé.
Vous pourrez alors redémarrer pour utiliser HandyLinux en live ou installer HandyLinux sur votre ordinateur.

III. Tester HandyLinux

III-A. Principe du Live CD / Live USB

Le principe du Live CD / Live USB est de pouvoir utiliser/tester une distribution sur un ordinateur sans risques pour vos données personnelles.
Le Live permet aussi de tester la compatibilité de votre matériel.

HandyLinux est « compressée » dans un fichier spécial (le squashfs.filesystem) et intégrée dans l'image ISO que vous avez téléchargée. C'est ce fichier spécial qui est « décompressé » lors de l'utilisation en Live et qui sera copié sur votre disque dur lors de l'installation.

III-B. Configuration du BIOS

Insérez votre DVD HandyLinux dans le lecteur de votre ordinateur, ou votre clé USB HandyLinux, puis redémarrez.
Avant le lancement de votre système, appuyez sur la touche F2 ou F12 (généralement, mais à vérifier selon votre machine) afin d'accéder à la configuration du BIOS ou à la liste de démarrage (un petit menu qui vous permet de choisir directement le périphérique sur lequel votre machine va démarrer).

  • le menu de démarrage : il vous propose les choix possibles pour démarrer votre ordinateur (disque dur, CD/DVD, clé USB ou démarrage en réseau). Il vous suffit alors de sélectionner le support adéquat (CD/DVD ou USB) puis [Enter].
  • l'écran de configuration du BIOS : il comporte plusieurs onglets pour configurer votre machine. Choisissez l'onglet « Boot » ou « Démarrage » puis assurez-vous que le support adéquat est en premier dans la liste. Si ce n'est pas le cas, sélectionnez l'entrée CD/DVD ou USB, puis appuyez sur les touches F5 ou F6 pour faire monter ou descendre les items de la liste.

Une fois le démarrage configuré, appuyez sur la touche [Echap] ou [Esc] : un menu vous indique alors différents choix dont « Sauver et Quitter » ou « Sauvegarder puis Démarrer », choisissez l'entrée qui garde vos réglages en appuyant sur la touche indiquée.

III-C. Lancer HandyLinux depuis un DVD ou une clé USB

Une fois votre BIOS correctement configuré, votre ordinateur démarre sur le support DVD ou USB selon votre choix :

Image non disponible

L'entrée par défaut est celle du live en version 686, il vous suffit donc de presser la touche [Enter] pour démarrer HandyLinux. Si votre ordinateur ne supporte pas cette version (processeur ancien), redémarrez puis choisissez l'entrée « 586 ».
Une fois lancée, HandyLinux affiche le bureau XFCE-4 (l'environnement de bureau d'HandyLinux) ainsi qu'un message d'accueil :

Image non disponible

Et voilà, votre HandyLinux fonctionne. Je vous laisse commencer la visite. Une fois vos tests effectués, vous pouvez éteindre ou redémarrer votre machine depuis le bouton d'actions rouge situé en bas à gauche de votre écran.

IV. Installer HandyLinux en single-boot

HandyLinux est prévu pour calculer automatiquement vos partitions, mais si vous souhaitez préparer votre disque dur avant l'installation, vous pouvez utiliser GParted depuis HandyLinux-live. Puis suivre la documentation sur le partitionnement manuel :

https://handylinux.org/wiki/doku.php/fr/gparted#preparer_un_disque_avant_installation.

La procédure d'installation en single-boot utilise l'intégralité de votre disque dur  : l'installation d'HandyLinux va écraser la totalité de votre disque dur, pensez à sauvegarder vos données si nécessaire.

IV-A. Diaporama détaillé de l'installation

Lorsque vous lancez HandyLinux depuis un DVD ou une clé USB, choisissez « Installer Handylinux » depuis le menu d'accueil :

IV-A-1. Lancement de l'installation

Image non disponible

IV-A-2. Choix du clavier

Image non disponible

L'installeur passe à la détection du matériel. Vous n'avez rien à faire.

Image non disponible

IV-A-3. Le nom d'hôte

Choisissez le nom de votre ordinateur sur le réseau :

Image non disponible

IV-A-4. Identifiants

Renseignez votre nom complet :

Image non disponible

Renseignez votre identifiant, celui que vous utilisez pour vous connecter :

Image non disponible

IV-A-5. Mot de passe

Entrez votre mot de passe (deux fois pour confirmer) :

Image non disponible

Prenez soin de choisir un mot de passe complexe si votre machine est destinée à accueillir plusieurs utilisateurs, ou si elle est souvent dans un lieu public.

IV-A-6. Méthode de partitionnement

Démarrent ensuite la détection des disques durs et la phase de partitionnement.

Si vous débutez, je vous conseille le « partitionnement assisté » qui va automatiquement utiliser la totalité de votre disque. Si vous désirez préserver une partition de données ou utiliser plusieurs systèmes d'exploitation, choisissez « manuel » et suivez la procédure décrite dans le chapitre multiboot :

Image non disponible

IV-A-7. Choix du disque de destination

L'installeur vous demande de choisir le disque dur sur lequel sera installé HandyLinux :

Image non disponible

Sur cette image, il n'y a qu'un seul disque, mais si vous utilisez une clé USB, elle apparaîtra ici. Prenez soin de ne pas la sélectionner (la taille de la clé devrait vous aider à la reconnaître).

IV-A-8. Schéma de partitionnement

L'écran de vérification des partitions s'affiche alors, vous offrant la chance de modifier le partitionnement assisté :

Image non disponible

IV-A-9. Confirmation du partitionnement

Le dernier écran de confirmation avant le partitionnement du disque sélectionné.

Après cette étape, les données présentes sur le disque seront effacées.

Si vous souhaitez poursuivre l'installation, cliquez sur « Oui » puis « Continuer » :

Image non disponible

IV-A-10. Installation du système

Si vous avez confirmé l'étape précédente, le partitionnement est appliqué et le système s'installe sur le disque en commençant par copier les données :

Image non disponible

Configuration du système après la copie des données. Vous n'avez rien à faire :

Image non disponible

IV-A-11. Installation de GRUB

GRUB est le programme qui vous permet de lancer votre système. Vous choisissez ici le périphérique d'installation (généralement « sda ») :

Image non disponible

IV-A-12. Fin de l'installation

C'est alors la fin de l'installation avec la mise en place des utilisateurs, des mots de passe et l'exécution du script de post-installation :

Image non disponible

Les derniers processus nettoient votre système des outils utilisés lors de l'installation :

Image non disponible

IV-A-13. Lancement de votre nouveau système

Une fois l'installation terminée, votre ordinateur redémarre automatiquement sur votre nouveau système HandyLinux et l'écran de GRUB s'affiche :

Image non disponible

HandyLinux se lance alors et vous parvenez à l'écran de connexion géré par LightDM. Votre identifiant devrait être déjà sélectionné, entrez votre mot de passe :

Image non disponible

IV-A-14. Bienvenue sur HandyLinux !

Image non disponible

Vous pouvez désormais profiter de votre HandyLinux et passer à la post-installationMise à jour et prise en main pour prendre en main votre nouveau système.

V. Installer HandyLinux en mode Vocal

Vous pouvez installer HandyLinux avec synthèse vocale depuis le menu de démarrage. Pressez la touche « s » puis « Enter » afin de lancer l'installation assistée.
Au redémarrage, le menu GRUB émettra un « beep », puis c'est le gestionnaire de connexion Lightdm qui prendra le relais, avec ORCA activé. Une fois votre mot de passe renseigné, la session s'ouvre et votre lecteur d'écran ORCA reste activé par défaut.

Image non disponible

Note : les fonctionnalités du lecteur d'écran d'Orca dépendent de la compatibilité de votre matériel. Pour toute question, n'hésitez pas à visiter notre forum, https://handylinux.org/forum.

VI. Installer HandyLinux à côté de…

L'installation en multiboot vous permet d'avoir plusieurs systèmes d'exploitation sur votre ordinateur.

Vous pouvez ainsi installer HandyLinux à côté d'un autre système GNU/Linux ou même un système Windows™.

Le but du jeu est de libérer de l'espace pour HandyLinux puis de procéder à l'installation.

Le multiboot avec Windows 8/10 est dangereux, cela est dû au système « secure boot » du bios UEFI. L'installation classique rend les deux systèmes inaccessibles.
Si vous avez Windows 8/10 installé, rendez-vous sur le forum avant de lancer l'installation d'HandyLinux.

L'installation en dual-boot et le redimensionnement de partitions présentent un risque pour vos données.

Prenez soin de réaliser une sauvegarde.

Pour un dual-boot avec Windows, pensez à défragmenter votre disque dur depuis l'utilitaire Windows, afin de pouvoir redimensionner votre partition au maximum.

L'installation en multiboot démarre de la même façon que pour l'installation en single-boot pour les étapes 1 à 6.

Dans cet exemple, nous allons effectuer une installation en dual-boot avec Windows XP™.

VI-A. Partitionnement manuel

Au moment du choix du schéma de partitionnement (étape 6), sélectionnez « Manuel » :

Image non disponible

VI-B. Choix du disque

Le(s) disque(s) et le(s) partition(s) présent(s) s'affichent. Sélectionnez la partition que vous souhaitez redimensionner, afin de libérer un emplacement d'installation pour HandyLinux, puis cliquez sur « Continuer » :

Image non disponible

VI-C. Redimensionnement de la partition Windows

L'écran suivant affiche les actions possibles sur cette partition. Sélectionnez « Redimensionner la partition » puis cliquez sur « Continuer » :

Image non disponible

Un écran de confirmation s'affiche :

Image non disponible

On passe alors au redimensionnement. HandyLinux demande 3,7 GB minimum pour s'installer. Pour l'exemple, nous allons libérer 6,8 GB, en faisant passer la partition existante de 26,8 GB à 20 GB

Image non disponible

Prenez soin de défragmenter votre partition depuis une session de travail Windows avant de procéder au redimensionnement.

VI-D. Méthode de partitionnement de l'espace libre

Une fois le redimensionnement appliqué, sélectionnez l'espace libre nouvellement créé afin d'y installer HandyLinux :

Image non disponible

Choisissez « Partitionner automatiquement… » afin de créer les partitions nécessaires à HandyLinux :

Image non disponible

VI-E. Partitionnement de l'espace libre

La nouvelle table de partition s'affiche alors, il ne vous reste qu'à « Continuer » :

Image non disponible

Un écran de confirmation s'affiche :

Image non disponible

VI-F. Installation du système

Une fois confirmé, le partitionnement est appliqué et le système est installé sur le disque, comme à l'étape 9 du single-boot :

Image non disponible

VI-G. Installation de GRUB sur le MBR

Image non disponible

VI-H. Détection du système externe

Un écran vous confirme la détection de l'autre système d'exploitation. Vous pouvez installer GRUB sur le secteur d'amorçage. Le menu GRUB vous proposera le choix du démarrage après installation :

Image non disponible

VI-I. Fin de l'installation

C'est alors la fin de l'installation avec la mise en place des utilisateurs, des mots de passe et l'exécution du script de post-installation :

Image non disponible

VI-J. Redémarrage et choix de l'OS

Une fois l'installation terminée, votre ordinateur redémarre automatiquement sur votre nouveau système HandyLinux et l'écran de GRUB s'affiche et vous propose HandyLinux + votre autre système… faites le bon choix…)

Image non disponible

VI-K. Lancement de votre nouveau système

HandyLinux se lance alors et vous parvenez à l'écran de connexion géré par LightDM. Entrez votre identifiant et votre mot de passe comme à l'étape 14 du single-boot :

Image non disponible
Image non disponible

VI-L. Bienvenue sur HandyLinux !

Et c'est parti pour votre aventure sur GNU/Linux !

Image non disponible

Bonus : les données de votre autre système sont accessibles depuis le lien sur votre bureau. Double-clic sur l'icône pour monter le système de fichiers, votre mot de passe vous sera demandé, puis vous aurez accès à vos données :

Image non disponible

VII. Installer sur disque SSD

Sources : tuto complet par jambalak.
L'installation sur disque SSD ne pose aucun soucis et se déroule de façon classique. Cependant, le disque SSD est moins résistant aux lectures/écritures répétées. il faut donc activer le TRIM.

VII-A. À propos de TRIM

TRIM est une commande qui permet à un système d'exploitation d'indiquer à un contrôleur de disque de type mémoire flash (SSD) quels blocs de données ne sont plus utilisés et peuvent donc être effacés.
Cette commande améliore les performances d'accès aux disques SSD.

Pour vérifier si la commande TRIM fonctionne, ouvrez un « Terminal » depuis le « HandyMenu », onglet « Aventurier », « Ouvrir un Terminal ». Saisir la commande suivante :

 
Sélectionnez
sudo fstrim -v /

Après la saisie de votre mot de passe, vous devez avoir un résultat comme celui-ci :

Image non disponible

VII-B. Mise en place de TRIM

  • Lancement de Thunar en root pour créer le fichier d'activation : Alt+F2 et saisissez la commande gksu thunar :
Image non disponible
  • À l'ouverture de Thunar, naviguez ensuite sous /etc/cron.daily, puis clic droit sur « Créer un document/Fichier vide » :
Image non disponible
  • Nommez le fichier « trim» :
Image non disponible
  • Ouvrez ce nouveau fichier avec « Mousepad » et copiez les lignes suivantes :

    • Pour une seule partition / (dans la plupart des cas) :

       
      Sélectionnez
      #!/bin/sh 
      LOG=/var/log/trim.log 
      echo "*** $(date -R) ***" >> $LOG 
      fstrim -v / >> $LOG
  • Pour deux partitions séparées / et /home :
 
Sélectionnez
#!/bin/sh 
LOG=/var/log/trim.log 
echo "*** $(date -R) ***" >> $LOG 
fstrim -v / >> $LOG
fstrim -v /home >> $LOG
  • Enregistrez le fichier par « Fichier/Enregistrer » et fermez la fenêtre.
  • Ouvrez un « Terminal » dans le menu « HandyMenu », onglet « Aventurier » et cliquez sur « Ouvrir un Terminal ». Saisissez la commande suivante pour donner les droits d'exécution au fichier :
 
Sélectionnez
sudo chmod +x /etc/cron.daily/trim

Maintenant à chaque démarrage de la machine, un TRIM est effectué sur votre disque SSD. Il est possible de voir le log des actions effectuées dans le fichier /var/log/trim.log grâce à la commande :

 
Sélectionnez
sudo cat /var/log/trim.log | most

VIII. Mise à jour et prise en main

Si votre connexion Internet est active, une fenêtre vous invitera à vérifier les mises à jour disponibles. Nous vous conseillons fortement de réaliser vos mises à jour afin de préserver un système stable et sûr.

VIII-A. Mises à jour

Si le réseau n'est pas actif lors du premier démarrage, vous pouvez vérifier les mises à jour disponibles manuellement depuis le Gestionnaire de mises à jour dans la liste des applications ou depuis le Handysoft (HandyMenu > Aventuriers > Logithèque Debian > « vérifier les mises à jour ») :

Image non disponible

Votre mot de passe vous sera demandé, puis les informations sur les paquets sont rechargées. Si des mises à jour sont disponibles, le 'handy-upgrade-manager' prendra le relais, sinon un message vous informera gentiment que votre système est à jour :

Image non disponible
Image non disponible

VIII-B. Prise en main

Si vous venez de Windows®, l'adaptation devrait être rapide :

HandyLinux dispose d'un menu situé en bas à gauche, une zone de notification en bas à droite et la liste des fenêtres actives s'affiche au centre de la barre d'information en bas de l'écran.

Image non disponible

Dans l'ordre d'apparition dans la barre de tâches :

« lanceur HandyMenu | liste des fenêtres ouvertes | heure et date | menu orca | menu accessibilité | régalge du volume | témoin d'activité réseau | quitter ».

Les applications principales sont aussi utilisées sous Windows® (LibreOffice, VLC, Firefox, Icedove/Thunderbird…), mais les solutions proposées par la communauté sont libres, sûres et gratuites .

IX. Besoin d'aide ?

Besoin d'aide ? Vous ne savez pas par où commencer ?

Respirez, HandyLinux intègre « au secours », le centre d'aide d'urgence par thuban.

Pour le lancer, depuis le lanceur « Aide HandyLinux » du HandyMenu ou depuis la liste des applications (HandyMenu > Aventuriers > Accessoires > Outils d'aide HandyLinux) :

Image non disponible

Ou taper simplement « aide » dans la barre de recherche :

Image non disponible

Le centre d'aide HandyLinux vous permet d'accéder simplement à toutes les possibilités d'assistance dont vous pourriez avoir besoin :

Image non disponible
  • Lire l'initiation simplifiée : HandyLinux intègre une page d'initiation pour vous familiariser avec votre environnement informatique. Cette page est destinée aux grands débutants, mais n'hésitez pas à y jeter un œil… nous sommes tous d'éternels débutants.
  • Chercher une solution dans la documentation : explicite, cette entrée vous mène à la documentation en ligne HandyLinux.
  • Lire la documentation sur l'ordinateur : HandyLinux intègre une grande partie de sa documentation au format PDF, ce qui vous permet de la consulter même en cas de déconnexion réseau.
  • Demander de l'aide sur le forum : notre forum est totalement visible au visiteurs, vous n'êtes pas obligé de vous inscrire pour consulter, rechercher ou vous abonner aux sujets. En revanche, pour poser une question, l'inscription est nécessaire.
  • On m'a dit de taper une commande : HandyLinux intègre « pastmyterm », un outil bien pratique en cas d'utilisation du terminal. En effet, on vous demande parfois sur le forum le retour d'un commande lancée dans le terminal… ça peut arriver. Cette entrée ouvrira un terminal dans lequel vous lancerez la ou les commandes que vous voulez, puis, en fin de processus, votre navigateur Internet s'ouvrira sur une page avec la retranscription de votre commande et son retour. Il ne vous reste plus qu'à donner ce lien sur le forum :
Image non disponible
Image non disponible
Image non disponible
  • On m'a demandé les informations de info4forum : cette entrée lance simplement info4forum.
  • Prendre une capture d'écran de mon problème : cette entrée va prendre une capture d'écran, puis la téléverser sur un serveur d'image. Cette image sera aussitôt ouverte dans votre navigateur Internet, vous permettant de nous transmettre le lien.
  • Consulter le glossaire : pour s'y retrouver dans tous ces mots bizarres.
  • Accéder à la FAQ : les questions fréquentes résumées sur une page.

X. Remerciements

Merci à zoom61 pour la gabarisation, merci à jacques_jean pour la relecture orthographique

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

En complément sur Developpez.com

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2016 arpinux. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.