Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Steam va continuer à supporter les jeux sur Ubuntu après le rétropédalage de Canonical
Mais Valve semble vouloir explorer d'autres distributions

Le , par Stéphane le calme

108PARTAGES

8  0 
Lorsque Canonical a annoncé que, à compter de la version d'octobre Ubuntu 19.10, la prise en charge des ordinateurs 32 bits serait supprimée, il ne s'attendait pas à cette quantité de critiques. Les développeurs et les utilisateurs, en particulier des jeux Steam, n’ont pas manqué de faire valoir leur colère. Ainsi, Canonical, l’éditeur d’Ubuntu Linux, a décidé de faire machine arrière pour le moment.

Pourquoi est-ce problématique ?

Valve a rappelé qu’il y a eu beaucoup de nouvelles et de discussions au cours du week-end sur le sujet de Steam sous Linux et sur les distributions officiellement prises en charge et recommandées : « pour ceux qui ne sont pas au courant, le projet Ubuntu a annoncé la semaine dernière son intention de changer l'approche de la prise en charge des bibliothèques 32 bits pour les futures versions d'Ubuntu. À la suite de cette annonce, nous avons déclaré qu'Ubuntu 19.10 ne serait ni officiellement pris en charge ni recommandé à nos utilisateurs. Comme le projet Ubuntu l’a indiqué, ils nous ont fait part de leur intention et nous ont expliqué les détails plus tôt ce mois-ci, ce qui a été très apprécié. Nous ne pensons pas qu’il soit déraisonnable qu’ils veuillent prendre des mesures qui servent au mieux les intérêts du projet. Cela dit, nous ne pensons pas que ce soit un geste particulièrement positif pour les clients de Steam et orientés vers les jeux qui comptent sur ce support ».

Pour définir un peu le contexte, il faut savoir que le support des bibliothèques 32 bits est nécessaire pour pouvoir exécuter non seulement le client Steam, mais également les milliers de jeux disponibles sur Steam ne prenant en charge que les environnements 32 bits. Si le client Steam pouvait s'exécuter dans des environnements 64 bits purs, tout en étant réalisable, la grande majorité de la bibliothèque Steam actuelle serait inaccessible à ces utilisateurs sans couche de compatibilité supplémentaire. L'un des principes fondamentaux de Steam est de garantir que tous les jeux que possède l'utilisateur restent pleinement jouables, dans la mesure du possible. Aussi, l’éditeur ne pense pas qu'une solution qui divise de manière arbitraire la bibliothèque d'un utilisateur serait acceptable.

Steam cherche des moyens de réduire les dépendances requises par les jeux 32 bits

Steam regroupe déjà un grand nombre des dépendances requises par les jeux 32 bits, mais repose actuellement sur certains composants clés disponibles sur le système hôte: une bibliothèque 32 bits glibc, un chargeur ELF, Mesa et NVIDIA. pour en nommer quelques uns. Steam cherche des moyens d'éviter ces dépendances du système depuis un certain temps, en examinant la conteneurisation légère et d'autres approches.

Et de préciser que « la modification annoncée par Ubuntu nous aurait obligé à achever complètement un tel système dans le délai prévu pour la publication de la version 19.10, car il serait nécessaire de maintenir la fonctionnalité sans demander aux utilisateurs de réinstaller Steam par une autre méthode. Une partie importante de nos utilisateurs Linux utilise la dernière version d'Ubuntu et se met à niveau à mesure que de nouvelles versions deviennent disponibles. Exiger un changement aussi fondamental de l'environnement d'exécution de Steam dans ce laps de temps aurait été très risqué pour ces utilisateurs et n'aurait probablement pas abouti à une expérience transparente.


« Notre réponse indiquait également ne pas recommander Ubuntu aux utilisateurs de Steam à l'avenir. Actuellement, les instructions d'installation et la configuration système requise pour Steam Linux appellent spécifiquement Ubuntu à être le meilleur chemin pris en charge pour les utilisateurs desktop. Lorsque nous avons initialement pris la décision d'adresser cette recommandation aux utilisateurs de Steam, nous avons pris en compte l'expérience complète des ordinateurs desktop et des jeux, et pas seulement la qualité de fonctionnement de Steam. Il existe une grande quantité de jeux tiers et de logiciels desktop plus anciens qui résident en dehors de Steam et n'utilisent donc pas l'environnement d'exécution de Steam. Ce nouveau schéma aurait cassé de tels jeux et outils 32 bits non-Steam, à moins que l'utilisateur n'ait été suffisamment averti pour savoir qu'il devait les exécuter dans un environnement de compatibilité. Il serait malheureux que toute la documentation préexistante relative à l'installation et à l'exécution de logiciels binaires plus anciens sous Ubuntu devienne invalide ou obsolète en raison d'un tel changement, ce qui ajoute une réserve supplémentaire à l'utilisation de l'écosystème existant ».

Un temps de répit

En réponse aux préoccupations exprimées par Steam et par l'ensemble de la communauté, le projet Ubuntu a récemment discuté d'une approche plus conservatrice dans laquelle une sélection de bibliothèques 32 bits serait toujours disponible sur le système hôte, via au moins 20.04 LTS.

« Nous ne sommes toujours pas enthousiastes à l'idée de supprimer une fonctionnalité existante, mais une telle modification du plan est extrêmement bienvenue et nous permettra de continuer à travailler à l'amélioration du modèle de distribution Steam sans créer de nouveaux maux de tête pour les utilisateurs. Compte tenu des informations dont nous disposons à ce jour sur cette nouvelle approche, il semble probable que nous pourrons continuer à soutenir officiellement Steam sur Ubuntu ».

Mais tout n’est pas pour autant revenu à la normale. Certes, Valve continuera à prendre en charge Ubuntu. mais l’éditeur réfléchit à la manière dont il souhaite aborder le support de distribution à l'avenir. Il existe plusieurs distributions sur le marché qui offrent une expérience desktop intéressante, telles que Arch Linux, Manjaro, Pop! _OS, Fedora et bien d’autres.

Cela dit, il convient de noter que Arch Linux et Manjaro ont déjà abandonné la prise en charge 32 bits, et Pop! _OS est basé sur Ubuntu. Fedora de Red Hat vient d’annoncer l’abandon du noyau Linux 32 bits, mais conserve les bibliothèques 32 bits. Ainsi, parmi les distributions nommées, seule Fedora semble prometteuse pour Steam 32 bits.

Source : Valve, Ubuntu

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Bousk
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 28/06/2019 à 19:11
Citation Envoyé par Markand Voir le message
Non, que Steam ne fasse pas de versions 64 bits ça c'est terrible. On est en 2019, l'architecture amd64 a presque 20 ans maintenant. Je vois pas l'intérêt de continuer à faire des programmes uniquement pour x86 plus beaucoup de personnes ont encore un pentium iv à la maison.

Ubuntu et les autres distributions qui arrêtent le support 32 bits ont simplement raison de faire ça. C'est une économie de temps et de maintenance car il y a moins de travail à faire pour une architecture désuette. Cette manie de vouloir faire du 32 bits par « portabilité » vient du monde Windows ou beaucoup de développeurs font encore du 32 bits parce que ça juste marche©. Mais sur Linux on aime pas ça.
C'est pas tant le client Steam que la bibliothèque Steam...
Les jeux ne sont pas encore tous développés en 32bits, et ils aimeraient bien ne pas avoir à jeter leur back catalogue (comme tout éditeur).
Si le slogan devient "venez jouer sur Linux grâce à Steam parmi un catalogue de 30 jeux compatibles", c'est pas super sexy... ni pour Steam, ni pour le jeu sur Linux. Et n'aidera probablement pas à démocratiser sa pratique sur cet os.
3  0 
Avatar de Thomas404
Membre actif https://www.developpez.com
Le 28/06/2019 à 21:13
Citation Envoyé par Bousk Voir le message
C'est pas tant le client Steam que la bibliothèque Steam...
Les jeux ne sont pas encore tous développés en 32bits, et ils aimeraient bien ne pas avoir à jeter leur back catalogue (comme tout éditeur).
Si le slogan devient "venez jouer sur Linux grâce à Steam parmi un catalogue de 30 jeux compatibles", c'est pas super sexy... ni pour Steam, ni pour le jeu sur Linux. Et n'aidera probablement pas à démocratiser sa pratique sur cet os.
beaucoup de jeux sont compatibles une fois que tu as activé proton, tu peux meme te faire une idée ici :

https://www.protondb.com/
2  0 
Avatar de onilink_
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/06/2019 à 21:40
Citation Envoyé par Bousk Voir le message
C'est pas tant le client Steam que la bibliothèque Steam...
Les jeux ne sont pas encore tous développés en 32bits, et ils aimeraient bien ne pas avoir à jeter leur back catalogue (comme tout éditeur).
Si le slogan devient "venez jouer sur Linux grâce à Steam parmi un catalogue de 30 jeux compatibles", c'est pas super sexy... ni pour Steam, ni pour le jeu sur Linux. Et n'aidera probablement pas à démocratiser sa pratique sur cet os.
Il faut éviter de regarder les chiffres sous forme de pourcentage du catalogue ou pourcentage de joueurs, c'est des chiffres biaisés.
Il y a beaucoup plus de (vrai) jeux supportés sur steam qu'on ne pourrait le croire, c'est juste que la majeur partie du catalogue steam sont des jeux digne d'un google play, des mini jeux amateurs sortis a l'arrache en quantités phénoménales.
Mais quand on regarde la partie sérieuse du catalogue, linux et mac sont quand même pas mal fournis:
https://www.reddit.com/r/linux_gamin..._are_on_linux/

J'ai personnellement sous linux une bibli de jeux conséquente, même si beaucoup plus focalisée sur de l'indépendant (plus souvent cross platform).

Par contre, il est vrai que les ventes pures Linux sont extrêmement faibles (surtout comparées aux ventes pures mac qui sont déjà pas folles).
Mais encore une fois cela ne veut rien dire, certaines personnes ont un dual boot linux et windows, achètent et jouent sous windows quand ils n'ont pas le choix, mais sont bien contents de pouvoir utiliser leur ludothèque sur d'autres plateformes...
Même si malheureusement, je n'ai trouvé aucun chiffre sur steam à ce propos.

Et +1 pour proton, ça aide vraiment beaucoup, surtout pour les vieux jeux. C'est une très bonne chose.
2  0 
Avatar de air-dex
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/07/2019 à 2:41
Citation Envoyé par onilink_ Voir le message
J'ai personnellement sous linux une bibli de jeux conséquente, même si beaucoup plus focalisée sur de l'indépendant (plus souvent cross platform).
C'est ça. Les indés publient beaucoup sur Windows, mais aussi Mac et Linux. Ils n'ont pas grand chose à perdre sur ces plateformes là, surtout si le moteur tourne bien sous Linux et si OpenGL/Vulkan y tourne bien. Les plus gros jeux sont plus focalisés sur les plateformes rentables, à savoir les consoles puis la version PC Windows. Ils ne vont pas passer un gros budget sur une version Linux qui n'intéressera que 3 péquenots. Si tu les veux sous Linux alors il faudra bricoler et/ou passer par Wine, Play On Linux ou Proton.

Citation Envoyé par onilink_ Voir le message
Et +1 pour proton, ça aide vraiment beaucoup, surtout pour les vieux jeux. C'est une très bonne chose.
Steam l'utilise à travers son Steam Play. C'est une bonne technologie en effet.
2  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 28/06/2019 à 20:19
bizarre de parler de red hat comme lune des seules distro restantes, alors que la quasi totalité des distro évoqué son des fork de Ubuntu.
Pourquoi avoir passé sous silence les distro mère, en tant que première approche ? (Debian, Open Suse, Red Hat, Slackware, Android...)
1  0 
Avatar de PascalC2017
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/09/2019 à 10:30
Dans certains cas cette décision peut avoir des conséquences catastrophiques.
https://ubuntustudio.org/2019/06/reg...i386-packages/
déjà que Ubuntu studio 19.04 est impraticable, ne serait ce qu'à cause des grandes difficultés pour installer CUDA NVIDIA pour notamment avoir l'excellent Blackmagic resolve...

Si on lui enlève WINE autant l'enterrer. Alors qu'elle est la dernière exploitable en MAO Vidéo (fin du support par forum de AV LINUX, n'en déplaise à son dév, la Debian sarge MAO française est larguée, des mois sans mise à jour du noyau, bref des trous de sécurité etc... la TNV Manjaro audio est j'imagine mort née... KXStudio finie aussi...) Ubuntu studio est aussi... dans une période compliquée... Alors que resterait il dans ce segment ? rien. retour forcé sur win10. (cela fait pour ma part plus de 12 ans que je m'essaye au home studio sous Linux. ayant démarré avec AGNULA DEMUDI (IRCAM Europe... autre époque.. mais depuis, régression...) La Ubuntu studio 16.04 était proche de la perfection. mais là on régresse... J'ai connu 64Studio, Fervent Software et bien des distris qui sont mortes depuis.)

La seule viable en 2019 est Ubuntu studio, avec un passage à vide et un changement sain d'équipe.
Mais si Ubuntu canonical démultiplie les exploits de ce genre, c'est la fin.

je précise quand même que dans le monde Apple, c'est la même panique, comme si tout le monde allait jeter à la poubelle ses anciennes mais remarquables applis.

dans l'absolu je comprends, mais en pratique, c'est encore/souvent impossible.

Si Linux Ubuntu arrête le 32 bits, c’est la mort assurée. Contrairement à ce qu’on peut imaginer, nombre de ubuntuistes sont là pour la pleine compatibilité avec STEAM.
l’arrêt de la compatibilité wine/codeweaver/Playonlinux/ et d’autres, bref aussi de STEAM (alors même que cette société fait objectivement partie des rares qui misent sur Linux) équivaut à tuer Ubuntu. Pensons aussi à l’équipe wine/Crossover qui n'aurait plus qu'a mettre la clé sous la porte... Canonical c'est pas mieux que Apple en fin de compte..merci pour vos bons services, au revoir?

Déjà que Canonical est très critiqué pour ses relations avec les sociétés commerciales ('comme Amazon) clairement tout le monde va chercher une alternative au plus vite. Probablement Manjaro. Ou Red Hat et ses dérivées, car CentOS est officiellement supportée par blackmagic.

Et pourtant en audio vidéo pro on a de quoi faire en 2019... Il ne manque plus que l'OS

harrison mixbus 32C
reaper 5
bitwig studio 3
da vinci resolve
lightworks.

Et en complément pour les loisirs
steam proton

Je pense que la première distro conséquente qui ne fournira plus de 32 bits risque de déclencher la vague pour les autres.
eh bien ce jour là, la place de Linux sur les postes de travail de monsieur madame tout le monde passera de 2% à 0%.
quant à Apple, ça switche en masse depuis que Cook a repris les rênes, ou alors les derniers irréductibles font durer 10 ans leur ancien mac sous anciens systèmes. Il n'est pas rare de lire des propos de macqueux toujours sous ancien macpro camion/ mac de 2009, sous SL ou Mavericks... C’est aussi mon cas et je sais pourquoi... Que les "têtes pensantes" continuent à "penser" ainsi et windows10, que l'on valide via clés officielles et légales à moins de 20 euros sera installé sur 100% des postes au monde.

Ubuntu est la distro la plus utilisée au monde. si on lui enlève le support de WINE, donc de STEAM proton, en dehors de toute considération de fonction MAO et de prise en charge des VST Steinberg, besoins d'une niche d'utilisateurs, elle est morte. ce n'est pas ce que j’appelle une stratégie intelligente. Canonical a déjà fait pas mal d’erreurs, celle ci est pas mal dans le genre...
1  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 22/09/2019 à 12:37
La fin du support 32 bits évoqué n'enlèvera pas l'accessibilité à Wine. Et il s'agit ici de la fin de la fourniture d'un noyau 32 bits (et donc des OS entièrement 32 bits). Il restera toujours possible de faire fonctionner des applications 32 bits dans un système 64 bits, tout comme sous Windows. Sauf pour le cas Mac OS X 10.15 que j'ai exposé ou c'est l'OS qui interdira l’exécution d'une appli 32 bits.

Et sous Linux, dans le cas de produit opensource, il sera toujours possible de compiler un logiciel en version 64 bits (risque quand même de comportements inattendus).
1  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 28/06/2019 à 19:41
je plussois
0  0 
Avatar de PascalC2017
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 21/09/2019 à 14:02
j’avais complètement raté cette info... quelle décision absurde de canonical. comment se tirer une rafale dans le pied. Ils sont revenus dessus cette fois mais pour combien de temps ???
0  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 22/09/2019 à 10:08
C'est pas si fou que ça. Ca représente du boulot de maintenir des versions 32 bits, de moins en moins utilisés au fur et à mesure des remplacements d'anciens appareils encore en 32 bits.

Après j'avoue que ça m'est encore utile pour faire tourner des VM en leur donnant peu de ressources, utilité qui disparaitra avec le remplacement de mon poste par une config plus grosse.

Il est bien qu'ils aient tenu compte de la "forte grogne" qui diminuera au fur et à mesure du temps passé selon les arguments pré-sités. Peut-être trop tôt pour arrêter le support.

La prochaine version Mac OS X ne permettra plus de faire tourner des applis 32 bits, et les utilisateurs sont avertis par un message de type "Application non optimisée" depuis une ou 2 versions.

Je pense que la première distro conséquente qui ne fournira plus de 32 bits risque de déclencher la vague pour les autres.
0  0