Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La version beta de la distribution Linux Fedora 31 est disponible
Elle passe à GNOME 3.34 et intègre plusieurs nouveautés

Le , par RenaultR42

5PARTAGES

3  0 
La version beta de la distribution Linux Fedora 31 est disponible,
elle passe à GNOME 3.34 et se concentre sur la couche graphique, la gestion du matériel, l'administration système intègre plusieurs nouveautés

En ce mardi 17 septembre, les utilisateurs du Projet Fedora seront ravis d'apprendre la disponibilité de la version Beta Fedora 31.

Malgré les risques concernant la stabilité d’une version Beta, il est important de la tester ! En rapportant les bogues maintenant, vous découvrirez les nouveautés avant tout le monde, tout en améliorant la qualité de Fedora 31 et réduisant du même coup le risque de retard. Les versions en développement manquent de testeurs et de retours pour mener à bien leurs buts.

La version finale est pour le moment fixée pour le 22 ou 29 octobre.
Voici les nouveautés annoncées pour cette version :

Expérience utilisateur

  • Passage à GNOME 3.34.
  • La roue tourne pour Xfce avec la version 4.14.
  • Mise à jour de DeepinDE 15.11.
  • Firefox utilise Wayland nativement par défaut, bien entendu si la session de bureau le permet.
  • Les applications Qt utiliseront de manière analogue Wayland lors d'une session GNOME sous Wayland.
  • Les paquets RPM utilisent le format de compression zstd au lieu de xz. Le temps de décompression est bien plus rapide d'un facteur trois ou quatre pour le paquet Firefox par exemple. Mais générer un paquet est légèrement plus long.


Gestion du matériel

  • Le noyau Linux i686 n'est plus généré et les dépôts associés sont également supprimés. De fait il n'y aura plus d'images de Fedora pour cette architecture, ni mise à niveau possible depuis Fedora 30 pour ces utilisateurs. Des paquets i686 peuvent subsister dans les dépôts à destination des utilisateurs ayant l'architecture x86_64 uniquement.
  • Le spin Xfce de Fedora dispose d'une image pour l'architecture AArch64.
  • Sur les machines avec la fonctionnalité Secure Boot de l'UEFI activé, GRUB peut maintenant utiliser ses modules de sécurité nativement.


Internationalisation

  • Les paquets langpacks sont subdivisés avec une partie langpacks-core qui ne propose que la police par défaut et la locale correspondante. L'utilisateur a donc plus de flexibilité à ce niveau.
  • Mise à jour d'IBus 1.5.21.
  • Les polices Google Noto Variables auront maintenant la priorité sur les polices non variables du même fournisseur.


Administration système

  • Le binaire /usr/bin/python fait référence dorénavant à Python 3 et non Python 2. En effet, Python 2 ne sera plus supportée par le projet officiel en janvier 2020, le projet Fedora respecte donc la PEP 394 pour entamer la transition. En cas de problèmes vous pouvez créer le lien symbolique ~/.local/bin/python pour un utilisateur ou /usr/local/bin/python pour le système entier afin de restaurer le comportement habituel.
  • De fait, il y a une suppression massive de paquets Python 2 pour ne garder essentiellement que les derniers projets non convertis à Python 3 aujourd'hui.
  • La fonction des politiques de sécurité, introduite peu à peu dans Fedora ces dernières années, offre maintenant la possibilité aux administrateurs de personnaliser les règles comme le choix des protocoles de sécurité utilisables ou non sur le système.
  • Le noyau propose les cgroups 2 au lieu de la version 1 utilisée jusqu'alors.
  • OpenSSH refuse par défaut les identifications par mot de passe pour le compte super utilisateur.
  • Tous les groupes utilisateurs ont la possibilité native de faire des ping sur le réseau sans binaire setuid. Cela est surtout à destination des environnements avec conteneur ou Fedora Silverblue.
  • Le compteur RPM atteint la version 4.15.
  • DNF émettra une erreur par défaut si un dépôt est non accessible au lieu d'émettre seulement un avertissement. Cela est surtout à destination des dépôts tiers qui n'activaient pas forcément cette option dans leur configuration.
  • YUM 3 tire sa révérence, uniquement un lien symbolique vers DNF est maintenu. Son API n'est également plus accessible.
  • Les paquets liés à 389-console sont retirés au profit d'une nouvelle interface web.


Développement

  • Mise à jour de la bibliothèque C glibc vers la version 2.30.
  • Gawk passe à la branche 5.0.
  • Node.js en est à son 12e nœud.
  • Le générateur de documentation Sphinx passe à la version 2 et abandonne la prise en charge de Python 2.
  • Les tests Python passent du paquet python3-libs au paquet python3-test.
  • Le langage Go fonce vers la version 1.13.
  • Le langage Perl reluit à la version 5.30.
  • Mise à jour du langage Erlang et OTP à la version 22.
  • Alors que le compilateur Haskell GHC et Stackage LTS passent respectivement à la version 8.6 et 13.
  • La pile .Net libre Mono bénéficie de la version 5.20.
  • L'environnement et la chaine de compilation MinGW passent la 6e.
  • Le projet Fedora propose une configuration alternative de l'éditeur de lien, pour passer aisément de celui du projet GNU LD à celui de LLVM LDD et vice versa sans changer l'environnement de développement.
  • L'éditeur de liens GOLD de binutils, développé par Google, mais maintenu par GNU maintenant a son propre paquet binutils-gold pour facilement s'en séparer si la maintenance s'arrête. Le projet n'étant plus développé activement.


Projet Fedora

  • L'image Cloud de Fedora bénéficiera d'une nouvelle image chaque mois.
  • Dans la continuité de rendre Rawhide plus stable et d'améliorer l'assurance qualité, Rawhide a maintenant Bodhi qui est activé. Cela signifie qu'un paquet doit suivre le même processus pour une mise à jour sur Rawhide que pour une version stable.
  • Les sources RPM peuvent avoir des dépendances lors de la compilation générée dynamiquement. En effet de plus en plus de langages comme Rust ou Go gèrent eux-mêmes les dépendances pour compiler un projet. Ainsi, l'empaqueteur n'a plus pour ces projets à recopier les dépendances que le projet a déjà lui-même renseignées.
  • De nouvelles règles d'empaquetage pour les projets utilisant Go ont été édictées.
  • L'environnement de compilation de Fedora, le buildroot, utilise un gdb minimal pour gagner en efficience. Il ne dispose plus de la gestion du XML ou de Python.
  • Les dépendances autour du langage R peuvent maintenant être résolues automatiquement.
  • Le paquet glibc i686 nécessaire pour le buildroot de Fedora bénéficie d'une amélioration de sa compilation pour être plus maintenable et garantir le respect de la licence LGPL.


Tester

Durant le développement d'une nouvelle Fedora, comme cette version Beta, quasiment chaque semaine le projet propose des journées de tests. Le but est pendant une journée de tester une fonctionnalité précise comme le noyau, Fedora Silverblue, la mise à niveau, GNOME, l’internationalisation, etc. L'équipe de qualité élabore et propose une série de tests en général simples à exécuter. Suffit de les suivre et indiquer si le résultat est celui attendu. Dans le cas contraire, un bogue devra être ouvert pour permettre l'élaboration d'un correctif.

C'est très simple à suivre et requiert souvent peu de temps (15 minutes à une heure maximum) si vous avez une Beta exploitable sous la main.

Les tests à effectuer et les rapports sont à faire via la page suivante. J'annonce régulièrement sur mon blog quand une journée de tests est planifiée.

Si l'aventure vous intéresse, les images sont disponibles par Torrent ou via le site officiel.

Si vous avez déjà Fedora 30 ou 29 sur votre machine, vous pouvez faire une mise à niveau vers la Beta. Cela consiste en une grosse mise à jour, vos applications et données sont préservées.

Nous vous recommandons dans les deux cas de procéder à une sauvegarde de vos données au préalable.

En cas de bogue, n'oubliez pas de relire la documentation pour signaler les anomalies sur le BugZilla ou de à la traduction sur Zanata.

Bons tests à tous !

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !