Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'équipe de développeurs du navigateur Vivaldi encourage les utilisateurs de Windows 7 à migrer vers Linux
Plutôt que vers Windows 10, la fin du support officiel de Seven approchant à grand pas

Le , par Christian Olivier

212PARTAGES

19  0 
2020 approche et avec elle, la fin du support officiel (End Of Support ou EOS en anglais) de Windows 7 annoncée par Microsoft. À partir du 14 janvier 2020, Windows 7 ne recevra plus de correctifs ni de mises à jour de sécurité. Les utilisateurs de cette version de Windows OS ne pourront plus bénéficier du support technique de la part du service clientèle de la firme de Redmond. Au contraire, ils devront prendre leurs dispositions afin de s’assurer que leurs machines ne sont pas vulnérables. Mais comme nous l’avons expliqué dans un précèdent article, il est toujours possible de migrer gratuitement de Windows 7 vers Windows 10, même si officiellement Microsoft n’a rien confirmé jusqu’à présent.


La fin du support officiel annoncé de Seven devrait être un challenge non seulement pour Microsoft, mais aussi pour les solutions alternatives qui sont pour la plupart des distributions basées sur Linux. En effet, un rapport de Netmarketshare comptant pour le mois de novembre 2019 suggère que Windows 7 est toujours utilisé sur environ 27 % de tous les PC (ordinateurs de bureau + portables), ce qui représente un très grand nombre d’utilisateurs. Dans un camp comme dans l’autre, on espère s’attirer les faveurs de la majeure partie des « ;futurs anciens utilisateurs de Windows 7 ;» qui se sentiront obligés de migrer vers un nouvel OS de bureau. Alors que Microsoft s’attend à ce que de nombreux utilisateurs de Seven migrent en masse vers Windows 10 l’an prochain — apparemment, ce serait l’option la plus simple —, certains adeptes de Linux, sans doute plus téméraires, voient l’EOS de Windows 7 comme une occasion en or pour gonfler les rangs des aficionados de Linux.


C’est le cas de l’équipe en charge du développement du navigateur Web Vivaldi qui recommande aux « ;futurs anciens utilisateurs de Windows 7 ;» à l’horizon 2020 d’opter non pas pour Windows 10, mais pour une distribution Linux. D’après elle, remplacer Seven par une distribution Linux est l’une des options les plus intelligentes à ce jour, car presque n’importe quel ordinateur tournant sous Linux fonctionnera plus rapidement et sera plus sûr que le même ordinateur tournant sous Windows. Linux est également l’OS de choix pour les systèmes embarqués, les appareils domestiques intelligents et l’IoT.

À ce propos, Vivaldi explique :

« ;Votre Windows 7 est probablement exécuté sur une machine plus ancienne qui pourrait avoir du mal avec un système d’exploitation gourmand en ressources comme Windows 10. Pour exécuter Windows 10, vous avez besoin d’un processeur de 1 GHz, 1 Go pour 32 bits ou 2 Go pour 64 bits de RAM, 16 Go pour 32 bits OS ou 20 Go pour 64 bits OS, et d’un affichage en résolution 800 x 600. Et c’est juste un strict minimum. Pour de nombreuses machines, la réponse ne sera pas Windows 10. Ce qu’il vous faut, c’est un système d’exploitation léger, efficace et, bien sûr, résistant aux virus ;».

Trop de choix tue le choix

Certes, Linux est le plus grand projet communautaire dans le monde du développement. Néanmoins, même s’il est très populaire dans de nombreux domaines (serveurs, cloud, mobiles...), sur le marché des PC, il ne faut pas oublier que Linux accuse encore énormément de retard sur Windows OS (en se référant à leur niveau d’adoption par le grand public), le système d’exploitation de Microsoft qui est jusqu’à présent considéré comme la référence sur le marché des OS de bureau au vu du nombre de ses utilisateurs (plus de 80 % du marché en novembre 2019, selon Netmarketshare). Actuellement, Linux détient par exemple moins de 2 % de parts de marché d’après les statistiques du baromètre Netmarketshare. Pour Linus Torvalds en tout cas, la fragmentation est l’un des principaux freins à l’adoption de Linux sur desktop.

Au sens strict, Linux c’est son noyau, c’est-à-dire cette partie de l’OS qui gère les ressources de l’ordinateur et sert de pont de communication entre les différents composants (matériels et logiciels) ;; c’est la partie invisible du système d’exploitation. Au sens large, parler de Linux c’est faire référence à tout système d’exploitation qui s’appuie sur ledit noyau et l’une des particularités de la plateforme Linux est qu’elle donne l’embarras du choix à l’utilisateur avec environ 319 distributions différentes si l’on s’en tient à la liste des LiveCD. Malheureusement, cette diversité plus déroutante qu’autre chose pour monsieur Tout-le-Monde ne joue pas en faveur de l’OS. Linus Torvalds avoue que c’est la raison pour laquelle le système d’exploitation peine à s’imposer dans la filière desktop.

Linux à la place de Seven, mais quelle distribution choisir ?

Il peut s’avérer difficile de trouver la distribution Linux qui convient le mieux à tel ou tel utilisateur à cause du nombre important de déclinaisons proposées (Arch, Ubuntu, Debian, Mint, Fedora...). De ce fait, de nombreux « ;futurs anciens utilisateurs de Windows 7 ;» opteront probablement pour un OS Windows, idéalement Windows 10, simplement parce que c’est plus facile de s’y retrouver.


Mis à part l’excès de choix qui handicape clairement l’épanouissement de Linux sur l’environnement Desktop, l’adoption de l’OS sur le marché des PC est freinée par de nombreux problèmes, y compris :
  • le manque de constructeurs proposant des PC avec Linux préinstallé ;;
  • la complexité de Linux s’agissant notamment des procédures d’installation/utilisation ;;
  • l’insuffisance du support pour les pilotes de matériels compatibles high-tech ;;
  • l’absence de certains logiciels propriétaires populaires (Photoshop, suite Office…) ;;
  • le choix d’interfaces utilisateur que les gens trouvent parfois très basiques ;;
  • le problème de fragmentation de l’écosystème.


Sources : Netmarketshare, Vivaldi

Et vous ;?

:fleche: Qu’en pensez-vous ;?
:fleche: Quelle version de Windows OS ou quelle distribution Linux utilisez-vous actuellement ? Pourquoi ce choix ;?
:fleche: Aux utilisateurs de Seven : envisagez-vous de basculer vers une distribution Linux ou vers Windows 10 avec l’EOS annoncée de Windows 7 ? Pourquoi ?

Voir aussi

:fleche: Vous pouvez toujours, semble-t-il, migrer gratuitement de Windows 7 vers Windows 10, surtout que 2020 approche et avec elle, la fin du support officiel de Windows 7 annoncée par Microsoft
:fleche: StatCounter : Windows 10 est désormais plus utilisé que Windows 7, mais Net Applications indique que Windows 7 compte encore le plus d'utilisateurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Dasoft
Membre actif https://www.developpez.com
Le 17/12/2019 à 16:21
C'est quand même très minimaliste de diriger les utilisateurs de Windows 7 vers un système Linux sans prendre connaissance de l'utilisation réelle de l'utilisateur.
Chaque système a ses avantages et inconvénients et là, ils ciblent que les potentiels avantages...:?
17  1 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/12/2019 à 17:09
Passez de Win7 à Linux, c'est peut être envisageable pour Mme Michu à condition qu'elle puisse compter sur l'aide de son ado boutonneux féru d'informatique pour l'aider.

Mais dans le cadre des entreprises (surtout celles qui ont dû développer des logiciels sur-mesure pour informatiser leur tâches), c'est un doux rêve!

Ces entreprises vont rester le plus longtemps possible avec leur vieilles machines Win7 et seront condamner à se faire espionner par M$ après l'achat de nouvelles machines obligatoirement équipées de Win10. :furieux:
6  2 
Avatar de Steinvikel
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 17/12/2019 à 22:06
Citation Envoyé par diabolos29 Voir le message
La migration de Windows 7 vers Windows 10 coûte une certaine somme pour un particulier (145€).
La vente d’une clé d’activation sans certificat d’authenticité est autorisée, depuis le 18 juin 2014 (par la Cour régionale de Francfort, acte AZ 2-06 O 469/13) qui complète la décision de la Cour de Justice de l’UE du 3 juillet 2012 --> un créateur de logiciels ne peut s’opposer à la revente de ses licences d’occasion permettant l’utilisation de ses programmes téléchargés via internet …c'est ce qui permet la revente officielle de licences "OEM" aux particuliers.

Voilà pourquoi on trouve beaucoup de sites qui revendent des licences OEM (ou retail) pour 15-20€ ...maintenant si tu décides de l'acheter directement chez M$ pour 150€, c'est soit du fanboy, soit du pigeonnage. ^^'
3  0 
Avatar de weed
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/12/2019 à 22:16
Citation Envoyé par Dasoft Voir le message
C'est quand même très minimaliste de diriger les utilisateurs de Windows 7 vers un système Linux sans prendre connaissance de l'utilisation réelle de l'utilisateur.
Chaque système a ses avantages et inconvénients et là, ils ciblent que les potentiels avantages...:?
Sauf erreur de ma part, on peut supposer que la personne qui se pose la question ne connait pas bien les systèmes Gnu/Linux. Ce n'est pas la peine de lui proposer une distrib à configurer aux petits ognons comme Gentoo, Arch.

De mon point de vue, si l'utilisateur est redirigé vers une distrib grand public
- supportant le mieux le matériel récent
- très userfriendly,
- disposant d'une grande communauté
je pense que cela conviendrait à la très grande majorité.
Cela ne risque pas de plaire à tout le monde, il faut savoir trancher pour le grand public et le diriger vers 1 ou 2 distribution pour ne retrouver dans le cas, trop de choix, tue le choix e que l'utilisateur se dirige au final vers windows.

Etudier les besoins de l'utilisateur est en effet indispensable, savoir s'il utilise des logiciels proprio et peut s'en passer avec une solution alternative.

Bref, cela n'a pas l'air aussi simple de séduire des windowsiens de vieilles versions mais cela mérite réflexion
3  0 
Avatar de darklinux
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 18/12/2019 à 1:53
Citation Envoyé par cinnok Voir le message
Installer des machines virtuelles dans un premier temps, et essayez les 300 et quelques distri du pingouin... 🤔🤣😂...
Non, plus sérieusement, ça vaut le coup de tester quelques bonnes distri en machine virtuelle, tel que Ubuntu, Debian, je vais pas faire un top 50, mais ça permet de faire connaissance avec le monde de la banquise.
Perso j'ai W7 et Kali sur le même PC et j'utilise de plus en plus Kali.
Sinon j'ai aussi W10 sur mon portable avec toujours Kali et Ubuntu en machine virtuelle...
Je délaisse le monde de Bill Au profil du monde libre et gratuit.
Et comme c'est déjà précisé plus haut, pas besoin d'une machine de guerre dernier cris pour utiliser linux 👌👍
Le grand public ne sais pas :
1 : ce qu ' est une VM
2 : installé cette même VM
3 : ce qu ' est une ISO
4  1 
Avatar de jfvoconce
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 18/12/2019 à 10:51
Ce sujet est un marronnier et je n’est pas l’habitude de secouer les branches des marronniers… mais là je n’en peux plus.

Les raisons du quasi monopole de Microsoft sur le PC Desktop sont évidentes:

1- le système que l’on connaît apparaît toujours meilleur que celui que l’on ne connaît pas*! La plus part des utilisateurs ont déjà travaillés sur Windows, les faire utiliser autre chose est un défit. Hors Microsoft, en ayant le monopole de l’OS de l’ IBM PC dans les années 80 a réalisé un coup de maître juridique (le père de Bill Gate était avocat d’affaire). En aucun cas il s’agissait d’une avance technologique (le DOS était surnommé Dirty Operating System par la Silicon Valley était un des pires système de l’époque.)

2- On est dans une société de consommation ou la concurrence est faussée, la très grande majorité de consommateurs achètent ce qu’on leur dit d’acheter. C’est vrai pour le consommateur final, c’est encore plus vrai dans les entreprises, surtout si elles n’ont aucun lien direct avec la technologie, et ceci pour les raisons*suivantes par méconnaissance surtout. Il d’autre part est difficile de résister à la pression des vendeurs de solutions non libre*: On fait confiance au commercial Microsoft comme on le faisait au commercial d’IBM. Pour un décideur lambda, il parle le bon langage, porte la cravate comme lui, visite ses clients accompagné de son chef et de son commercial stagiaire (je l’ai constaté plusieurs fois, de la part d’BM, comme de Microsoft exactement de la même manière). En outre il dénigre systématiquement ses concurrents et s’il ne décroche pas le contrat ils s’adressent plus haut.

3- Dans beaucoup de sociétés les dirigeants ont peur de perdre du pouvoir, l’informatique est une menace*: elle est maîtresse des données. S’adresser à une grande société extérieure comme MS c’est obliger ses informaticiens à partager du pouvoir, au prix d’une perte d’indépendance de sa société mais ça le PDG en général s’en fou complètement il raisonne à court terme et pour son bénéfice.

4- Microsoft a fait de gros effort pour imposer leur machines dans les écoles et université, ils savaient que c’était payant. Les licences gratuites à prix réduit (même quand même hors de prix) ça fait toujours plaisir aux gogos.

Si vous regarder le marché hors le pc de bureau Microsoft est devenu inexistant. Les serveurs Microsoft n’existent plus sauf dans quelques banques et dans certaines administrations. Dans les domaines ou la sécurité est essentielle on utilise des systèmes Posix (UNIX ou Linux) et du Microsoft lorsqu’on croit que c’est la sécurité*et que le décideur est incompétent.
Quand on regarde le futur de Microsoft on voit bien qu’il cherchent à augmenter leur revenus à travers le cloud*et la location de licence, ils ont abandonnés la technique et s’intéressent à Linux après l’avoir dénigré, parce que Linux est sûr et ils savent que Windows ne l’est pas, parce qu’il est plus facile de développer sur Linux quand on veut améliorer ses performances (le rachat de github par Microsoft est un hommage à la communauté de développement du libre).

Je pense sincèrement que les sociétés qui optent pour des solutions non libres pour la totalité de leur informatique vont avoir des réveils douloureux. Ils ne la maîtriseront plus, c’est d’ailleurs déjà souvent le cas.
8  5 
Avatar de JPLAROCHE
Membre averti https://www.developpez.com
Le 17/12/2019 à 20:45
Oups "l’absence de certains logiciels propriétaires populaires (Photoshop, suite Office…) ;;"

il y a GIMP INKSCAPE cela vaut bien Photoshop. et maintenant sur Manjaro la possibilité d'avoir en free la suite OFFICE sans OUTLOOK pour tout un chacun c'est quand même pas mal

de plus la reconnaissance de votre matériel est complète aujourd'hui sur les grandes distribution.
sur Manjaro je travaille avec et je n'ai aucun problème.
testé sur XUBUNTU (et toute les grandes déclinaison UBUNTU aussi) j'installe des Linux partout pour les utilisateurs et beaucoup d'entre eux avait WIN7 tout ce passe parfaitement et le passage de win a linux (le bureau est XFCE xubuntu) les personnes si retrouve très bien , j'ai eu quelques retour mais les personnes avait plus de 75 ans , les autres je l'ai voie uniquement pour boire un coup et passer un bon moment ensemble.

pour le développement j'utilise Manjaro toujours à jours. en rolling release , j'ai même commencé a installer Manjaro pour de la bureautique ... du sans problèmes .

pas de problème de carte graphique même si c'est couplé avec intel , les imprimante sont reconnues , le travaille avec un NAS sans problème

Alors pour faire du Word ou Excel LIBREOFFICE ou la suite gratuite MS , aller sur le web , regarder ses mails Thunderbird avec planning , même avoir l’émulation 5250 IBM fonctionne.....

Quant aux développeur je ne vois rien qui peu freiner.

bon ce n'est que mon avis , mais si l'on compte combien coûte toutes les licences et autre ...... bref je m’abstiens de tout commentaire.

maintenant ne dite pas que je critique Windows car il fait son job. Mais dire que Linux n'est pas capable aujourd'hui de remplir les conditions pour travailler ou comme desktop simple , alors il vous faut vous passer d’androïde sur vos smartphones.....

et puis il y a beaucoup de distribution mais pour la majeur parti des gents elle sont toutes pareilles Fédora / Ubuntu / Suze / Manjaro sont des grands classiques , Après c'est comme pour la mécanique auto/moto si vous aimez mettre les main dans le cambouis alors une immensité de choix vous est offert....

@bientôt
4  2 
Avatar de calvaire
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 17/12/2019 à 21:12
Citation Envoyé par JPLAROCHE Voir le message

il y a GIMP INKSCAPE cela vaut bien Photoshop. et maintenant sur Manjaro la possibilité d'avoir en free la suite OFFICE sans OUTLOOK pour tout un chacun c'est quand même pas mal

Pour un type qui utilise photoshop je luio conseille plutot d'aller sur Krita, l'ui est assez similaire et krita s'offre le luxe de faire plus que juste du simple montage photo (BD, Manga et animation)
Par contre je comprend le reste de ton message la suite MS office n'est pas sous linux (avec ou sans Outlook), peut etre y'a moyen de la faire tourner avec wine.

Mais Libre Office a beaucoup progresser ces dernier mois en terme d'ui, le mode ruban ressemble beaucoup à la suite MS Office et les icônes sont devenue jolie.
Je l'utilise depuis la version 6.1 quand le ruban est enfin devenue utilisable et design chez moi et au boulot (sauf pour les diapos ou je préfère encore power point en terme d'ergonomie et de template)
3  1 
Avatar de Steinvikel
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 17/12/2019 à 21:52
Le problème de la fragmentation est un faux problème, c'est plus proche d'un symptôme que d'un problème.
Ce qui gène réellement le néophyte, c'est au choix :
- ne pas avoir d'informations prédigéré pour savoir quelle distro il doit choisir.
- ne pas savoir où trouver ces info pré-digéré.
- ne pas avoir un processus lui permettant de définir, par différents critères, laquelle lui correspondrait le plus (ou quelques unes).

NB : ça vaut pour la distro, mais aussi l'environnement de bureau, le gestionnaire de fichiers, de fenêtres, etc.

Quand on recherche des infos sur des "environnement de bureau", on a pas mal de méprise à cause de bon nombre de gens qui oublient que ça comprend un ensemble de logiciels, et à cause d'autres qui font une vulgarisation réductrice de certains éléments.
Même sur ce forum, je met ma mains à couper que plus de 10% confondent certains élément tel que :
- "environnement graphique" (GNOME, LXDE...) et un "serveur graphique" (Xorg...)
- "gestionnaire de fenêtres" (nautilus) et un gestionnaire de fichier (midnight comander, nnn (Noice is Not Noice))
3  1 
Avatar de chenlinux
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 18/12/2019 à 22:02
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Le problème de la fragmentation est un faux problème, c'est plus proche d'un symptôme que d'un problème.
Ce qui gène réellement le néophyte, c'est au choix :
- ne pas avoir d'informations prédigéré pour savoir quelle distro il doit choisir.
- ne pas savoir où trouver ces info pré-digéré.
- ne pas avoir un processus lui permettant de définir, par différents critères, laquelle lui correspondrait le plus (ou quelques unes).

NB : ça vaut pour la distro, mais aussi l'environnement de bureau, le gestionnaire de fichiers, de fenêtres, etc.
Oui, et surtout parce que Windows est installé par défaut sur 99% des PCs. Un néophyte qui veut un PC, ben... il achète son PC sur Internet ou dans un magasin, il le démarre et le configure. Windows ou Linux ? Il s'en fiche, tant que ça marche !

Quand on recherche des infos sur des "environnement de bureau", on a pas mal de méprise à cause de bon nombre de gens qui oublient que ça comprend un ensemble de logiciels, et à cause d'autres qui font une vulgarisation réductrice de certains éléments.
Même sur ce forum, je met ma mains à couper que plus de 10% confondent certains élément tel que :
- "environnement graphique" (GNOME, LXDE...) et un "serveur graphique" (Xorg...)
- "gestionnaire de fenêtres" (nautilus) et un gestionnaire de fichier (midnight comander, nnn (Noice is Not Noice))
Raté pour Nautilus : c'est le gestionnaire de fichiers de GNOME. Le gestionnaire de fenêtres de ce même DE, c'est Mutter ; pour KDE, c'est KWin, etc..
3  1