Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

« Il est vraiment difficile de trouver des mainteneurs » : Linus Torvalds parle de la prochaine génération de responsables
Du développement de Linux à l'occasion de la conférence Open Source Summit

Le , par Stéphane le calme

217PARTAGES

17  0 
« C’est une nouvelle façon étrange de faire des conférences » a plaisanté Torvalds en s’adressant à Dirk Hohndel, Chief Open Source Officer chez Vmware à l’occasion de la conférence Open Source Summit and Embedded Linux qui se tient cette semaine en ligne, crise sanitaire oblige.

Ils ont abordé divers sujets, Hohndel rappelant que les sujets ne sont pas préparés à l’avance : « nous ne parlons jamais de mes questions d'avance, donc c'est en effet une conversation en direct ». Il lui a posé des questions sur la prochaine version « vraiment grosse » du noyau 5.8. Hohndel s'est demandé si ce volume important pourrait être une conséquence du confinement des développeurs en raison du coronavirus.

Torvalds, qui a toujours travaillé de son domicile, a déclaré : « il est possible que 5.8 soit [aussi volumineux] à cause du fait que les gens restent chez eux, mais il se peut également que plusieurs groupes différents aient fini à peu près en même temps de travailler sur de nouvelles fonctionnalités en 5.8 ». Et de noter « qu’il pourrait s'agir de l'une de ces versions où, en raison de sa taille, nous devrons retarder la version finale et passer par une ou deux RC [Release Candidate] de plus que d'habitude » ajoutant que « jusqu'à présent, les choses se sont passé sans accrocs ».

Linux a noté que le coronavirus n’a pas eu d’impact trop négatif sur le développement de Linux : « L'une des choses qui est si intéressante à propos de la communauté Linux est de voir à quel point elle a toujours été basée sur le courrier électronique et distante, à quel point nous nous réunissons rarement en personne ».

La diversité de la communauté Linux

Compte tenu de l’actualité dans le monde, Hohndel a abordé la question de la diversité dans la communauté des développeurs du noyau Linux : « l’une des choses que j'ai trouvées frappantes lorsque je regarde notre communauté et la CNCF [Cloud Native Computing Foundation], je vois une part beaucoup plus importante de contributeurs et de dirigeants noirs, Kelsey Hightower et Bryan Liles. Et je ne pense pas que je vois cela sous Linux. Est-ce juste que je ne vois pas les bonnes personnes, ou sommes-nous moins diversifiés sur le plan racial que certaines fondations plus jeunes ? »

Torvalds a répondu : « Honnêtement, je ne sais pas et pour deux raisons : l’une est que je me dis que beaucoup de gens qui travaillent sur les technologies bas niveau sont des personnes qui ont commencé il y a plusieurs décennies . Et c'est ainsi qu'ils sont entrés dans toutes les interfaces matérielles de bas niveau et dans les systèmes d'exploitation. Mais l'autre raison c'est que littéralement je ne sais pas ».

Torvalds a ajouté que l'équipe de développeurs du noyau est une « foule très homogène. Mais je ne connais même pas tous les nouveaux développeurs que, nous avons à chaque version. Nous avons plus de 1000 nouveaux développeurs. Et je ne sais pas ce que sont les gens ou si ce sont même des gens. Il pourrait y avoir des Pull Request envoyées par des intelligences artificielles ».


Il a également émis l'hypothèse qu'une raison pour laquelle la CNCF et d'autres projets plus récents pourraient avoir une communauté de développeurs plus hétérogène est que, franchement, les programmes liés au cloud sont plus intéressants : « j’ai dit aux gens que s'ils recherchaient un nouveau projet passionnant, les kernel ne sont pas l'avenir. Les bases d'un système d'exploitation moderne ont été définies dans les années 60 ».

Torvalds a continué en disant que beaucoup de travail sur le noyau se résume à « faire des choses littéralement très fondamentales ; nous nettoyons et résolvons les problèmes ». Le noyau Linux, a déclaré Torvalds, est à la fois ennuyeux et intéressant. « Par ‘ennuyeux’ je sous-entends que beaucoup de nouvelles technologies devraient être plus intéressantes. Pour moi et pour beaucoup d'autres personnes, il n'y a rien de plus intéressant que d'interagir à bas niveau avec le matériel et vraiment contrôler tout ce qui se passe. Les kernel ne sont pas ennuyeux, mais la plupart des gens devraient les considérer comme tels ».

Mais, si vous êtes vraiment intéressé par l'interaction de bas niveau entre le matériel et le système d'exploitation, Torvalds a déclaré : « il y a beaucoup de travail technique intéressant en ce moment ».


Vient alors la question de la prochaine génération

Hohndel a noté : « Beaucoup d'entre nous avons un âge qui commence par le chiffre cinq, tandis que certains se rapprochent de la soixantaine. Donc, à un moment donné, en tant que communauté, nous devons commencer à penser au changement générationnel ».

Ce à quoi Torvalds a acquiescé : « Oui, nous vieillissons ». Il a poursuivi en reconnaissant que bon nombre des développeurs parmi les plus anciens « sont passés de la maintenance et à la gestion. Je n'aime pas le mot gestion, parce que je ne me considère pas comme un gestionnaire, mais en réalité c'est ce que je fais ».

« Les nouvelles personnes sont celles qui font souvent le travail [de programmation]. Nous avons des gestionnaires et des employés qui vieillissent c'est, je pense, un problème complètement différent. Mais nous avons une génération de personnes dans la trentaine qui gravit les échelons des mainteneurs et nous pouvons espérer avoir cette prochaine vague de personnes à qui nous passerons le relais. Après tout, nous faisons cela depuis près de 30 ans et nous devons donc commencer à réfléchir sur les 20 à 30 prochaines années. Il est donc nécessaire d’avoir cette prochaine génération ».

Mais Torvalds a identifié un problème : « Nous n'avons pas assez de mainteneurs. Il s'avère qu'il est vraiment difficile de trouver des personnes qui sont des mainteneurs. C'est intéressant et difficile, mais l'un des inconvénients d'être un mainteneur du noyau est qu'il faut être là tout le temps. Ce n'est peut-être pas 24 heures sur 24, mais chaque jour vous devez réagir au courrier électronique, vous devez être disponible ».

De plus, « nous avons beaucoup de gens qui écrivent du code. Nous avons des centaines de personnes qui sont débutantes et c'est généralement plus que la plupart des projets . Mais en même temps, le seul véritable blocage que nous avons souvent, c'est notre besoin pour les mainteneurs qui vont consulter le code des autres et les aider ».

Un autre problème avec la recherche de mainteneurs est que : « cela prend du temps, il faut de l'expérience. Vous devez avoir fait cela pendant un certain temps, en tant que mainteneur de bas niveau, pour monter lentement et gagner la confiance d'un nombre suffisant de personnes, y compris vous-même. Cela prend du temps ».


C, le langage dans lequel le noyau est pour la plupart écrit, est-il progressivement remplacé par Go et Rust ?

Est-ce que C, le langage dans lequel le noyau est pour la plupart écrit, est remplacé par Go et Rust, de sorte qu'il y a « un risque que nous devenions les programmeurs COBOL des années 2030 ? », s’est demandé Hohndel. « C est toujours l'un des 10 langages les plus populaires », a répondu Torvalds. « Les gens cherchent activement à faire des pilotes et des choses qui ne sont pas très centrales pour le noyau, par exemple, en Rust. Les gens cherchent à le faire depuis des années maintenant. Je suis convaincu que cela va arriver un jour. Ce ne sera peut-être pas Rust, mais il va arriver que nous disposions de différents modèles pour écrire ce genre de choses, et C ne sera pas le seul ».

Qu’en est-il de Linux on Arm ?

« Je me demandais si le passage d'Apple à Arm ferait d'Arm64 une véritable plateforme de premier ordre », a déclaré Hohndel.

« Au cours des 10 dernières années, je me suis plaint du fait qu'il est très difficile de trouver du matériel Arm utilisable par un développeur », a répondu Torvalds. « Je pense que le fait qu'Apple passe à Arm aidera l'écosystème Arm du point de vue du développement... J'espère que dans quelques années, il y aura un puissant bureau Arm qui pourra être utilisé pour le développement.

« Vous pouvez faire du développement dans le cloud. Amazon avec Graviton 2 a fait beaucoup mieux dans l'écosystème Arm dans le cloud que nous l'avons vu auparavant.

« Mais le développement cloud n'est pas le type de développement que la plupart des développeurs de noyau veulent faire. Vous voulez avoir la machine devant vous. Vous ne voulez pas simplement développer pour Arm, vous voulez utiliser Arm au jour le jour sur le bureau. C'est mon sentiment ».

Source : Conférence Open Source Summit and Embedded Linux

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 01/07/2020 à 13:51
La question sur les noirs est un appeau à trolls de tous poils, je vais soigneusement l'éviter.

La question des mainteneurs est bien plus standard, et a une réponse évidente : il est plus facile de se valoriser en créant depuis une page blanche qu'en maintenant le travail d'autres. Donc il est moins facile d'attirer des gens pour faire de la maintenance. Alors que ça représente la majorité du boulot. Un sujet qui n'a hélas rien de nouveau.
15  0 
Avatar de 23JFK
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 01/07/2020 à 14:49
Parce que maintenant on est obligé de nommer sa "race" quand on rejoint un pôle de développeurs bénévoles sur un projet open-source !? S'il est bien un domaine où l'apparence physique ne compte pas, c'est pourtant bien celui de développeur bénévole sur projet open-source.
13  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 01/07/2020 à 15:35
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Parce que maintenant on est obligé de nommer sa "race" quand on rejoint un pôle de développeurs bénévoles sur un projet open-source !? S'il est bien un domaine où l'apparence physique ne compte pas, c'est pourtant bien celui de développeur bénévole sur projet open-source.
Sauf que si le projet ne rempli pas certains quotas de diversité , des énervés vont vite le qualifier de projet de raciste ou de [placer_ici_ce_que_voulez]phobe. C'est la triste réalité du monde actuel alors que seul compte la compétence des intervenants.
Et si en plus tu trouve des références à "slave", "master", "black" dans le code c'est fini

Le noyau Linux, a déclaré Torvalds, est à la fois ennuyeux et intéressant. « Par ‘ennuyeux’ je sous-entends que beaucoup de nouvelles technologies devraient être plus intéressantes. Pour moi et pour beaucoup d'autres personnes, il n'y a rien de plus intéressant que d'interagir à bas niveau avec le matériel et vraiment contrôler tout ce qui se passe
Je suis assez d'accord avec ça. C'est tellement cool quand ton code se traduit en une action physique (allumer une led, claquer un relais ...) mais souvent le code pour parler avec le matériel est pas spécialement intéressant.
12  1 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/07/2020 à 14:36
Ah, et une petite image d'une équipe multiraciale soudée et efficace. (attention, il y a plusieurs niveaux d'ironie dans cette phrase).

11  2 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 01/07/2020 à 16:44
Pleurer du manque de diversité dans des équipes de développement, il fallait le faire et bien... Ils l'ont fait!

Est-ce qu'il faut aussi avoir un pourcentage d'incapables dans les équipes? C'est vrai quoi, n'est-ce pas du racisme envers les imbéciles de vouloir faire appel qu'à des gens compétents?

Perso, que tout le monde soit noir, jaune ou rouge... Je m'en fout! Seule leur compétence compte!

Au final, il va bien y avoir un couillon pour proposer le changement de nom de LinuX... C'est vrai quoi... Ce "X" fait méchamment penser au drapeau des sudistes durant la guerre de session en 1861 aux USA; Des sudistes pratiquant l'esclavage!!!

A bas LinuX.... Vive LinuZ ou LinuG!!!
11  3 
Avatar de kriska
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/07/2020 à 20:20
La question des mainteneurs est aussi lié à l'ambiance de la communauté du kernel Linux.
Actuellement, beaucoup de jeunes devs aimeraient proposer des choses et participer mais à force de se faire rembarrer d'une manière non amical ils passent à autre chose et cela laisse des traces.
Pour avoir des mainteneurs plus jeunes, il faut également des devs plus jeune qui pourront le devenir et à mon sens il y a matière à amélioration.
Il suffit de relire le dernier mea culpa de Linus itself, toutes les idées proposées ne sont pas toujours bonnes mais il y a une manière correcte de le dire.
8  0 
Avatar de tom_45
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 09/07/2020 à 14:40
Citation Envoyé par leulapin Voir le message
En fait la diversité d'un groupe en info est directement un indicateur de si on est sur de la vieille techno ou pas, ça reste dans le sujet de l'interview. L'industrie a recruté sur les postes techniques des hommes blancs pendant 30 ans avant que les gaffam ne viennent porter d'autres valeurs en gestion des RH et prouver par leurs résultats qu'on est meilleurs dans la diversité (moins complaisants en mode groupe de copains, plus factuels parce que les sous entendus sont pas forcément compris, méritocratie car pool de recrutement plus large etc.).

De ce fait de la capacité à intégrer ou non des gens d'horizon divers découle la pérennité des projets récents.

Et dans ce cadre là peut être que certains se fichent de la couleur des gens au profit de leur compétence mais ce c'est loin d'être le cas de tout le monde (l'info a servi de refuge à des introvertis blancs pendant des décennies qui ne sont pas vraiment sympas avec des gens d'autres horizons), et il y a bien des business sclérosés par l'incapacité à traiter à égalité des indiens, asiats etc. (là où émergent de nouveaux talents)... sans parler des femmes.

La communauté linux étant assez connue pour ses échanges brusques (incluant Linus qui avait fait un mea culpa sur le sujet) c'est un vrai sujet je pense dans un environnement conflictuel qui va avoir besoin de talents nouveaux.
Embaucher de la diversité (ou faire semblant) n'est que du pur marketing, et ça fonctionne pour les gens comme toi.
Et les gens de la gafa en ont besoin pour se donner une bonne image, contrairement aux entreprises qui proposent des noyaux linux.

Sérieux, comment juger la pérennité d'un projet récent ? On a de beaux exemples de sujets anciens et pérennes avec Torvalds où il n'est pas rentrer dans l’hystérie d'embaucher des gens en fonction de leur couleur de peau plutôt que sur leur compétence.

Mais pourquoi ça serait mieux d'embaucher des gens de couleurs ? pour avoir une vision différente ? Pour moi, une personne de gauche qu'elle soit noire ou blanche, ne fait aucune différence, et c'est justement les personnes comme toi qui voient une différence qui sont devenues les racistes d'aujourd’hui, à chercher des problèmes là où il y en a pas, surtout contre les hommes blancs ...
Pour moi, si tu veux vraiment de la diversité et des visions différentes, il faut arrêter d'embaucher des personnes qui sont du même bord politique, ça leur ferait pas de mal d'embaucher plus de personnes de droites dans les gafa, surtout dans leur service marketing ... comme toi, ça te ferait pas de mal d'écouter plus de personnes de droites, ça t'enrichirait plus culturellement ...
4  0 
Avatar de miaous
Membre actif https://www.developpez.com
Le 01/07/2020 à 18:54
Citation Envoyé par grunk Voir le message
Sauf que si le projet ne rempli pas certains quotas de diversité , des énervés vont vite le qualifier de projet de raciste ou de [placer_ici_ce_que_voulez]phobe. C'est la triste réalité du monde actuel alors que seul compte la compétence des intervenants.
Et si en plus tu trouve des références à "slave", "master", "black" dans le code c'est fini
Surtout avec le genre d'abruti qui ne vont pas reflechir eu qui vont faire leur ...
  • quand il vont voir "black" pour definir la couleur noir .
  • slave (en français) que l'on traduit en anglais par slavic . ( avec ceux qui veulent nettoyé les sources , on risque avoir du nettoyage stupide et violent).


[mode troll]
Si on leur présente la facture pour virer entière les terme "master/slave" , il faut tout casser , il faut récrire toutes les spec , c'est a dire faire de nouvelle version et cassé la retrocompatibilité sinon il faudrait laissé les termes dans la spec (une seule occurence masi pour c'est gus , ce sera trop ) . abandon le protocole i2C et tous les cas d'usage (cable VGA / peritel /HDMI/ DVI / ... , barrette de RAM des PC) . et créons de nouveau standard de cable et interdisons les systems hybride avec les nouveau et ancien standard .
[/mode troll]

Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message

Au final, il va bien y avoir un couillon pour proposer le changement de nom de LinuX... C'est vrai quoi... Ce "X" fait méchamment penser au drapeau des sudistes durant la guerre de session en 1861 aux USA; Des sudistes pratiquant l'esclavage!!!

Perso j'aurais penser a un coté plus en dessus de la ceinture.
3  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/07/2020 à 11:17
Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
(.../...)Et si on suit la même logique, on peut dire que les vraies sciences et technologies modernes sont essentiellement américaines et que la france est un pays semi-développé.
Ah, enfin une remarque sensée. Je sais pourquoi j'ai évité de répondre à la première question. Tu nous expliques mieux que je ne saurais le faire pourquoi on a cette couleur de troll ici : des gens qui refusent d'admettre que leur pays, jadis si glorieux, n'est plus qu'une province reculée, dépassée, obsolète. Et qui s'accrochent désespérément à une grandeur passée pour essayer de remonter leur estime de soi. Peine perdue.
4  1 
Avatar de martimath
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 01/07/2020 à 21:58
Beh la question des mainteneurs noirs me paraît simple. C'est un fait que la science moderne, donc le développement logiciel, l'industrie, la recherche etc est un produit de l'occident. Cela ne devrait choquer personne que la science soit l'héritage de l'homme de couleur claire Newton, Leibniz, Gauss, Riemann, Cauchy,Einstein, on peut en citer des centaines. Il y a un nombre plus important d'occidentaux qui ont accès à une éducation potable par rapport au tiers monde. Donc à l'arrivée on ne peut s'étonner des quotas. Comment comparer la capacité à coder d'un gars qui a eu accès à un ordinateur avant l'âge de 10 ans à celle d'un autre qui a vu (même pas toucher) un ordinateur seulement après ses 20 ans. Cependant c'est une erreur de penser que les gens du tiers-monde sont inaptes à l'éducation. Les occidentaux ne sont pas tous bons en maths par exemple Cela reste valable pour tous les domaines de la connaissance. Cela dit, si vous piocher deux personnes au hasard et de couleurs différentes parmi des gens qui ont eu accès à une éducation équivalente, il sera périlleux de faire un pronostic sur leur capacités cognitives. De manière générale, la probabilité qu'un occidental (ou même un asiatique de nos jours) soit plus compétent en sciences qu'un "tiers-mondiste" est encore relativement élevée pour des raisons simples, historiques, culturelles, logistiques, etc. Mais cela ne permet que de faire un pronostic qui est de plus en plus faux. Imposer des quotas de "tiers-mondiste" n'importe comment est une aberration de même qu'imposer un quota de femmes. la politique risque de primer sur le mérite réel au détriment de la qualité du travail. In fine osons espérer que les quotas reste une solution intermédiaire en attendant de trouver un moyen plus pertinent de pratiquer l'égalité des chances et lutter contre les discriminations basées sur les préjugés.
8  6