Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Linux 5.8 est disponible et permet d'avoir différents montages de procfs avec des options de montage différentes
Et d'utiliser pidfds pour s'attacher aux espaces de noms d'un processus

Le , par Bill Fassinou

104PARTAGES

11  0 
Dimanche dernier, Linus Torvalds a annoncé la disponibilité de la version 5.8 du noyau Linux. « J'avais envisagé la sortie d'un rc8 jusqu'à la dernière minute, mais j'ai décidé que cela ne valait pas la peine d'attendre une semaine de plus, surtout qu'il n'y avait pas de gros soucis imminents », dit-il. Torvalds déclare que l'équipe de développement a eu pas mal de soucis avec les dépendances des fichiers d'en-tête cette semaine. À ce sujet, il annonce que ce serait bien d'avoir une sorte de support d'outillage pour casser automatiquement les mauvaises dépendances des fichiers d'en-tête.

Linux 5.8 est donc disponible avec de nouvelles fonctionnalités et correction de bugs. Cette version ajoute des changements dans la gestion de la mémoire pour améliorer le comportement des systèmes en situation de "thrashing". Cette version ajoute un mécanisme de notification d'événement construit sur des tuyaux standards, il joint les messages de notification du noyau dans les tuyaux ouverts par l'espace utilisateur. Le tube est ouvert dans un mode spécial, et son tampon interne est utilisé pour contenir les messages générés par le noyau, qui sont ensuite lus par read(2).

Le propriétaire du tuyau indique au noyau les sources qu'il souhaite surveiller par l'intermédiaire de ce tuyau, et des filtres peuvent également être placés sur un tuyau afin que certains types de sources et sous-événements puissent être ignorés s'ils ne présentent pas d'intérêt. Dans cette version, la seule source d'événements est celle des clés/keyrings, comme la liaison et la dissociation des clés et la modification de leurs attributs, qui sera utilisée par Gnome.


Cette version permet d'avoir différents montages de procfs avec des options de montage différentes pour chacun d'entre eux. En effet, Procfs était historiquement lié aux espaces de noms PID, ce qui a pour effet que toutes les nouvelles montures procfs sont juste un miroir de la monture interne ; tout changement, toute mise à jour d'option de monture, toute nouvelle introduction future se propageront à toutes les autres montures procfs dans le même espace de noms PID. Linux 5.8 permet d'avoir plusieurs montures procfs avec différentes options de montage dans le même espace de noms PID.

L'objectif principal de ce travail est d'avoir sur les systèmes embarqués un superviseur pour les applications. Il ajoute également des options de montage pratiques qui permettent à un montage procfs privé de n'afficher que des processus traçables dans le procfs, ce qui permet de prendre en charge des sandboxes légers dans Linux embarqué. Ou une option de montage qui permet de cacher les inodes non pid.

Cette version permet d'utiliser pidfds pour s'attacher aux espaces de noms d'un processus, c'est-à-dire qu'ils peuvent être passés comme premier argument au syscall setns(2). Lorsqu'un pidfd est passé, plusieurs drapeaux d'espace de noms peuvent être spécifiés dans le second argument et setns(2) attachera alors l'appelant à tous les espaces de noms spécifiés en même temps ou à aucun d'entre eux.

Ces fonctionnalités prennent en charge divers cas d'utilisation où les appelants se fixent à un sous-ensemble d'espaces de noms pour conserver un privilège, effectuer une action puis rattacher un autre sous-ensemble d'espaces de noms. En plus de réduire le nombre d'appels système nécessaire pour s'attacher à tous les espaces de noms actuellement pris en charge, cela permet également de se fixer à un ensemble d'espaces de noms de manière atomique, ce qui est utile pour un gestionnaire de conteneurs standard interagissant avec un conteneur en cours d'exécution.

D'autres fonctionnalités sont aussi à noter comme la prise en charge de Thunderbolt 4.0 et l'amélioration de la sécurité Arm-64, la prise en charge du démarrage sur les processeurs Power 10, un pilote d'énergie pour les processeurs AMD récents, la migration en direct des machines virtuelles imbriquées sous KVM sur les processeurs AMD

Source : Linus Torvalds

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Linux (5.8) intègre désormais un guide terminologique inclusif qui bannit l'usage de termes comme slave et blacklist pour lutter contre le racisme dans le monde de l'informatique

« Il est vraiment difficile de trouver des mainteneurs » : Linus Torvalds parle de la prochaine génération de responsables du développement de Linux à l'occasion de la conférence Open Source Summit

Le noyau Linux 5.7 devrait introduire le support d'un nouveau pilote pour le système de fichiers exFAT afin d'améliorer la prise en charge des médias de grandes capacités formatés en exFAT

Sortie de la version 5.4 du noyau Linux avec l'ajout d'un mode de verrouillage du noyau, d'une couche de sécurité pour détecter les modifications de fichiers et plusieurs autres améliorations

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !