Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft soumet des correctifs pour le noyau Linux afin de permettre l'utilisation complète d'Hyper-V sur Linux,
Linux sur Azure pourrait à l'avenir ne plus avoir besoin de Windows

Le , par Bill Fassinou

114PARTAGES

7  0 
Lundi, Microsoft a proposé à la communauté du noyau Linux une série de patchs pour faire fonctionner Linux comme partition racine sur Microsoft Hypervisor. « Microsoft veut créer une pile de virtualisation complète avec Linux et Microsoft Hypervisor. Il y aura une série de patchs ultérieurs pour fournir un (/dev/mshv) de sorte que les programmes en espace utilisateur puissent créer et exécuter des machines », a-t-il informé.

Le principal changement est qu'avec le noyau corrigé, Linux fonctionnera comme la partition racine d'Hyper-V. En effet, Hyper-V est une technologie de virtualisation basée sur un hyperviseur pour certaines versions x64 de Windows. Selon Microsoft, l'hyperviseur est au cœur de la virtualisation. C'est la plateforme de virtualisation spécifique au processeur qui permet à plusieurs systèmes d'exploitation isolés de partager une seule plateforme matérielle. Hyper-V prend en charge l'isolation en termes de partition. De quoi s’agit-il réellement ?

Ici, une partition représente une unité logique d'isolation, supportée par l'hyperviseur, dans laquelle les systèmes d'exploitation s'exécutent. Ainsi, l'hyperviseur de Microsoft doit avoir au moins une partition parente, ou racine, exécutant Windows. La pile de gestion de la virtualisation s'exécute dans la partition parente et a un accès direct aux périphériques matériels. La partition racine crée par la suite les partitions enfants qui hébergent les systèmes d'exploitation invités. Elle crée ces partitions enfants en utilisant l'interface de programmation d'application (API) hypercall.


« Il suffit de penser à cela comme le Dom0 de Xen », a déclaré Wei Liu, ingénieur logiciel principal de Microsoft dans le message qu’il a adressé à la communauté lundi. L'architecture d'Hyper-V ressemble plus à Xen qu'à KVM ou à ESXi de VMware. « Nous nous sommes inspirés du code de Xen pour Linux, en particulier pour les interruptions de traitement du code », a reconnu Wei Liu. Jusqu'à présent, la partition racine Hyper-V devait faire tourner Windows. Par ailleurs, Microsoft a également porté l'hyperviseur cloud open source d'Intel.

C’est un moniteur de machine virtuelle (VMM) écrit en Rust qui fonctionne normalement sur KVM, l'hyperviseur intégré au noyau Linux. L'hyperviseur cloud lui-même est actuellement en phase préalpha. Notons que, même si Linux est la partition racine, il fonctionnera toujours au-dessus de l'hyperviseur de Microsoft, une fine couche fonctionnant avec des privilèges de l'anneau -1. Il ne sera cependant plus nécessaire de faire tourner Windows sur cet hyperviseur, ce qui permet à Microsoft d'appeler ce nouvel arrangement « une pile de virtualisation complète avec Linux ».

Au sein de la communauté, l’on estime qu’avec ces changements, Microsoft a probablement en tête l'amélioration de son infrastructure cloud Azure. Sur Azure, plus de machines fonctionnent sous Linux que Windows, selon un rapport de Microsoft lui-même. « Linux fonctionne déjà bien sur Hyper-V avec une partition racine Windows, mais en en faisant une pile Linux complète, on pourrait améliorer les performances », a déclaré Sasha Levin, un développeur Linux chez Microsoft. Selon d’autres, si ces changements arrivent, cela pourrait bien être la plus grande nouvelle pour Linux depuis que Dell a commencé à livrer des ordinateurs portables avec Linux préinstallé.

Microsoft s'efforce aussi d'améliorer le support de Linux dans Windows 10, grâce au sous-système Windows pour Linux (WSL 2), et livre désormais un noyau Linux avec Windows. La prise en charge de l'interface graphique a été promise et WSL 2 utilise également Hyper-V. Par ailleurs, Windows 10 est en passe de devenir un système hybride Windows/Linux, bien qu'à l'heure actuelle, cela intéresse surtout les développeurs.

Source : Patch de Microsoft

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi

Linux est le système d'exploitation le plus utilisé dans Microsoft Azure, plus de 50 % des cœurs de machine virtuelle tournant sous Linux

Machines virtuelles Azure : Linux met fin au règne de Windows Server et est désormais (par moment) l'OS le plus utilisé sur le cloud de Microsoft

Linux : Microsoft offre jusqu'à 100 000 $ à qui peut pirater sa version personnalisée du système d'exploitation dédiée à la sécurisation de ses solutions d'entreprise pour l'IoT

Windows Server évincé par Linux sur Azure, mais cela n'aurait pas été possible sans la volonté de Microsoft

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SimonDecoline
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 19/09/2020 à 21:39
Citation Envoyé par yahiko Voir le message
L'entreprise de Redmond va pouvoir sécuriser et crédibiliser grandement cet OS auprès des entreprises et des particuliers.
Je ne sais pas si tu es au courant mais il y a déjà quelques entreprises qui utilisent linux de façon crédible et sécurisée, et de même il y n'a pas beaucoup de particuliers qui utilisent des hyperviseurs. Mais merci quand même pour ton analyse.
6  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 19/09/2020 à 15:29
On ne peut que se réjouir de l'implication de Microsoft dans la communauté Linux. L'entreprise de Redmond va pouvoir sécuriser et crédibiliser grandement cet OS auprès des entreprises et des particuliers.
Ou plomber linux avec des Màj foireuses comme à leurs habitudes

Pour revenir aux choses sérieuses, je comprend pas trop l’intérêt. Porter hyper-v en bare-metal lancé depuis distro linux ? Pourquoi utiliser hyper-v plutôt que xen ou kvm natifs linux dans ce cas ? Surtout que rien n’empêche d'installer hyper-v sur un Windiows Core, ou que leur hyperviseur fonctionne sous Linux depuis des modules ne nécessitant pas la modif du noyau, du moins je suppose.

Après si c'est surtout pour Azure, quel est l’intérêt pour la communauté Linux ?
4  1 
Avatar de frfancha
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 20/09/2020 à 21:43
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Ou plomber linux avec des Màj foireuses comme à leurs habitudes

Pour revenir aux choses sérieuses, je comprend pas trop l’intérêt. Porter hyper-v en bare-metal lancé depuis distro linux ? Pourquoi utiliser hyper-v plutôt que xen ou kvm natifs linux dans ce cas ? Surtout que rien n’empêche d'installer hyper-v sur un Windiows Core, ou que leur hyperviseur fonctionne sous Linux depuis des modules ne nécessitant pas la modif du noyau, du moins je suppose.

Après si c'est surtout pour Azure, quel est l’intérêt pour la communauté Linux ?
L'intérêt est décrit dans le post initial: les utilisateurs linux Azure auront de (légères) meilleures performances.
2  0 
Avatar de Ehma
Membre averti https://www.developpez.com
Le 22/09/2020 à 9:15
Citation Envoyé par yahiko Voir le message
On ne peut que se réjouir de l'implication de Microsoft dans la communauté Linux. L'entreprise de Redmond va pouvoir sécuriser et crédibiliser grandement cet OS auprès des entreprises et des particuliers.
N'étant pas très fan de Microsoft, pour pas mal de raison, je dois quand-même avouer que Microsoft n'est plus ce qu'il a été et tout a été de mieux en mieux depuis Windows 2000. Microsoft n'est plus NT4 !

Pour ce qui est de la crédibilité, elle a toujours été bonne, même quand ils ne l'étaient pas vraiment.

Par contre, il est vrai que je ne vois pas trop l'intérêt, le gain de performances ne doit pas être spectaculaire, si ?

En tout cas, pour avoir utilisé VMWare et Hyper V, j'ai toujours trouvé Hyper V pas mal, même si j'ai eu quelques bizarreries avec Centos 7. Je dois même avouer que ça m'est complètement égal que ce soit ESXI ou Hyper V, ce n'est pas moi qui paye ! Mais tout ça est hors sujet.
0  0 
Avatar de Pascaltech
Membre actif https://www.developpez.com
Le 25/09/2020 à 8:20
Linux sur Azure pourrait à l'avenir ne plus avoir besoin de Windows
ni de PC, ni de souris, ni de rien, rien de rien. Tu pourras aller te promener ou faire ton jardin.
Envoyé par yahiko : On ne peut que se réjouir de l'implication de Microsoft dans la communauté Linux. L'entreprise de Redmond va pouvoir sécuriser et crédibiliser grandement cet OS auprès des entreprises et des particuliers.
A ce sujet, voir la mise en production de la version 20.04 d'Ubuntu (Canonical), quel succès !!! Quel bordel !!
0  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 25/09/2020 à 13:46
L'intérêt est décrit dans le post initial: les utilisateurs linux Azure auront de (légères) meilleures performances.
D'accord mais rien n'empêche Microsoft d'utiliser un noyau Linux intégrant leur patch. Quel est l’intérêt d'intégrer directement dans le noyau si c'est juste à usage d'Azure ? Pour moi c'est une question, pas spécialement une prise de position.
0  0 
Avatar de SimonDecoline
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/09/2020 à 21:21
Citation Envoyé par Ehma Voir le message
Microsoft n'est plus ce qu'il a été et tout a été de mieux en mieux depuis Windows 2000. Microsoft n'est plus NT4 !
Heu merci de ne pas réécrire l'histoire : NT4 était un OS très correct, Win2k une grosse bouse. Après je ne sais pas, je suis passé à Linux...
0  0 
Avatar de yahiko
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 19/09/2020 à 12:33
On ne peut que se réjouir de l'implication de Microsoft dans la communauté Linux. L'entreprise de Redmond va pouvoir sécuriser et crédibiliser grandement cet OS auprès des entreprises et des particuliers.
2  3