Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Une Preview de Microsoft Edge Chromium est enfin disponible sur Linux
Pour apporter "une expérience représentative aux développeurs qui souhaitent créer et tester leurs sites et applications"

Le , par Stéphane le calme

183PARTAGES

9  0 
Microsoft a changé son approche concernant son navigateur web Edge ; l’éditeur a remplacé son moteur de rendu EdgeHTML et son moteur JavaScript Chackra par Blink et V8 de Chromium.

L'objectif, selon Microsoft, est de créer une meilleure compatibilité Web pour ses utilisateurs et une fragmentation moindre du Web pour tous les développeurs Web. « Notre intention est d'aligner la plateforme Web Microsoft Edge à la fois sur les normes Web et sur les autres navigateurs basés sur Chromium », expliquait Joe Belfiore. Ajoutant que « cela apportera une compatibilité améliorée pour tous et créera une matrice de test plus simple pour les développeurs Web ». Cela pourrait également régler un gros problème avec Microsoft Edge, à savoir le fait que certains sites Web ne fonctionnent pas correctement dans le navigateur.

Avec cette nouvelle stratégie, Microsoft entendait devenir un contributeur important au projet Chromium, de manière à améliorer non seulement Microsoft Edge, mais également les autres navigateurs basés sur Chromium, sur PC comme sur d’autres appareils. Soulignons aussi que la contribution de Microsoft au projet Chromium inclut l'apport de technologies que la firme a développées pour son navigateur. Microsoft explique par exemple que les utilisateurs des autres navigateurs pourraient bénéficier de la meilleure autonomie de batterie possible et d'une intégration matérielle optimale sur tous types de périphériques Windows. On peut s'attendre aussi à ce que l’éditeur apporte certaines de ses innovations en matière de sécurité, dans le projet Chromium. En d'autres termes, une bonne partie du meilleur de Microsoft Edge pourrait être accessible aux autres navigateurs via Chromium.

Microsoft Edge basé sur Chromium est désormais disponible sur plusieurs plateformes desktop en dehors de Windows 10, notamment macOS, Windows 8/8.1, Windows 7, Windows Server (à partir de la version 2016) et Windows Server (2008 R2 à 2012 R2).

Il a fallu attendre juin 2019 pour que les premières builds officielles du navigateur Edge basé sur Chromium soient disponibles pour Windows 7 et Windows 8/8.1, deux mois après avoir lancé les premières builds de Chromium Edge sur Windows 10 et un mois après les premières builds sur macOS.


En septembre, Microsoft a indiqué son intention d'apporter son navigateur à Linux.

« Nous sommes ravis de l'intérêt des clients que nous avons reçu depuis que nous avons manifesté notre vision d'apporter Edge à Linux », a déclaré Kyle Pflug, superviseur du programme Edge chez Microsoft. « Nous avons reçu des commentaires de clients professionnels qui veulent une solution de navigateur unique à déployer dans leur organisation, quelle que soit la plateforme, et nous sommes contents d'apporter une offre à ceux qui ont besoin d'une solution pour Linux ».

C'est désormais chose faite : Microsoft a annoncé la disponibilité des Preview de Microsoft Edge pour Linux. Avec cette version, Microsoft Edge est désormais disponible pour toutes les principales plateformes desktop et mobiles. Si vous utilisez les distributions Ubuntu, Debian, Fedora et openSUSE, vous pouvez télécharger le navigateur Microsoft Edge.

Il existe deux façons de démarrer avec Microsoft Edge sous Linux. L'approche la plus simple consiste à télécharger et installer un package .deb ou .rpm directement à partir du site Microsoft Edge Insider (cela configurera votre système pour recevoir les futures mises à jour automatiques).

Si vous préférez, vous pouvez également installer Microsoft Edge à partir du référentiel de logiciels Linux de Microsoft à l’aide des outils de gestion de packages standard de votre distribution, en suivant les instructions «Installation en ligne de commande» sur le site Microsoft Edge Insider (deb / rpm).


Kyle Pflug, Principal PM Lead, Developer Experiences chez Microsoft a expliqué :

« Avec notre Preview initiale, nous visons à offrir une expérience représentative aux développeurs qui souhaitent créer et tester leurs sites et applications sous Linux. Les fonctionnalités de la plateforme Web et des outils de développement, y compris les comportements de rendu de base, les extensions, les DevTools du navigateur et les fonctionnalités d'automatisation des tests, doivent généralement se comporter de manière cohérente avec d'autres plateformes telles que macOS et Windows.

« Certaines fonctionnalités et certains services destinés aux utilisateurs finaux peuvent ne pas être encore entièrement activés. En particulier, notre version initiale prend en charge les comptes locaux uniquement et ne prend pas en charge la connexion à Microsoft Edge via un compte Microsoft ou un compte AAD, ni les fonctionnalités qui nécessitent une connexion (telles que la synchronisation de vos paramètres, favoris, etc.). Ces fonctionnalités seront disponibles dans une prochaine Preview. »

Télécharger Microsoft Edge sur Linux depuis le site Microsoft Edge Insider (deb / rpm)

Source : Microsoft

Voir aussi :

Microsoft prend de nouvelles dispositions pour pousser les utilisateurs à abandonner Internet Explorer au profit de son navigateur Microsoft Edge basé sur Chromium
Le passage de Microsoft Edge à Chromium semble avoir payé : le navigateur gagne en popularité, tandis que Firefox cède des parts d'utilisateurs selon les stats de NetMarketShare sur septembre 2020
Microsoft va mettre fin au support de la première mouture de Microsoft Edge, ainsi qu'au support des services Microsoft 365 dans Internet Explorer 11 en 2021

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ALT
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 27/10/2020 à 16:31
À Artemus27 & esperanto : aux premiers temps de l'automobile, le client achetait un châssis avec le moteur, puis se rendait chez un carrossier pour que celui-ci fabrique & installe la carrosserie, puis un sellier s'occupait de... la sellerie : sièges, garnitures de portes &... volant ! Ce système a duré jusque dans les années 1930, au moins pour les véhicules hauts de gamme.
Donc, ce qui paraîtrait aberrant de nos jours, d'autant que les normes de sécurité, de pollution & de confort ne le permettraient plus, était parfaitement normal à une époque où l'on voulait se distinguer du voisin : pas question d'avoir le même véhicule que lui. Ce qui n'empêchait pas d'obtenir des engins solides, très sûrs (pour l'époque), confortables & qui, pour certains, roulent toujours, plus d'un siècle après leur construction.
Et il n'y a pas si longtemps, on achetait son PC en kit : le boîtier, l'alimentation, la carte-mère, la carte graphique, le contrôleur de disque... Les revendeurs pouvaient proposer une (ou deux) configuration standard, mais chacun pouvait aussi choisir un composant spécifique, ainsi que son système d'exploitation. Les ordinateurs n'étaient donc pas vendus prêts à l'emploi ! Et personne n'y voyait de scandale.

Voilà. C'était ma petite contribution à votre débat. Bonne soirée.
3  1 
Avatar de loulnux
Membre actif https://www.developpez.com
Le 30/10/2020 à 23:25
Microsoft sait parfaitement que ce canada dry ne décidera personne à l'utiliser de préférence à Chrome ou Firefox ils ont juste réalisé que quitte à payer pour développer un soft qui ne servira de toutes manières pas autant que ce soit un minimum et je ne serais pas étonné non plus que ce début de démo inutile n'ait pour simple but de commencer à habituer les aficionados Win10 avec l'idée qu'un jour Win10 pourrait tourner sur un kernel Linux plutôt que NT.
Le but de la manœuvre étant le même que pour ce simple exemple : les économies, agrémenté du fait et non des moindres que cela aboutirait également à la possibilité d'ouvrir les portes de ARM. Ne dîtes pas que c'est en cours ça fait quinze ans que c'est en cours et ne m'expliquez pas comment M$ arrivera à contourner le défi de faire tourner Win10 sur ARM et que des machines sont déjà au catalogue je répondrais simplement que même si Microsoft réussit technologiquement ça ne voudra pas dir pour autant que ce sera un succès commercial.
Pourtant l'informatique mobile aura besoin de machines performantes et sobres et ce n'est pas X86|AMD64 qui résoudra cette équation et ce n'est pas l'éléphant NT qui rentrera dans le chas des ARM.
Quand Apple annonce que les futurs macs tourneront sur ARM c'est pour les mêmes raisons. Ah quels innovateurs ces gens de chez Apple !
0  0