IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Comment AWS, Azure et Google Cloud sont en train de tuer les emplois Linux

Le , par Stéphane le calme

391PARTAGES

21  1 
Alors que Microsoft apporte Linux dans Windows 10, les services cloud de la société peuvent tuer discrètement Linux sur le serveur. Plus précisément, le directeur de l'ingénierie sur medtrainer.com, Mariano Rentería, affirme que le cloud, sous la forme d'AWS d'Amazon et d'Azure de Microsoft, tue les emplois Linux.

« Je vois de plus en plus d'offres d'emploi autour du DevOps, je vois beaucoup de fournisseurs d'infrastructure, les fournisseurs de cloud de base AWS, Azure, Google Cloud, voire Digital Ocean, passer de l'IaaS au Software as a Service, où ils fournissent juste les outils pour consommer le service, vous n'avez pas à vous soucier de la sécurisation, des correctifs, etc., qui étaient tous des tâches d'administration Linux.

« Certains administrateurs système que je connais conviennent que le fait d'avoir une infrastructure utilisant des machines virtuelles Linux avec un fournisseur de cloud n'est pas une bonne pratique, n'est pas évolutive (selon eux), ne permettent pas de profiter de toutes les fonctionnalités intéressantes que le cloud construit pour vous, etc.

« Je me demande si l'administration Linux sera toujours quelque chose dans un proche avenir, une carrière que quelqu'un pourra poursuivre en sortant d'une école ou d'une l'université. Je me demande si l'administration Linux sera quelque chose à recommander aux nouveaux diplômés, car nous, en tant que professionnels de l'informatique, adorons recommander des choses pour l'avenir, pas pour les besoins actuels, nous donnons des conseils comme : ne codez pas en PHP ou Java, le nouveau langage chaud est Python ou Go… vous aurez plus de chances de réussir dans la vie ».

Bien que le cloud puisse encore être construit sur des serveurs Linux, ils sont désormais administrés de manière centralisée par un nombre beaucoup plus restreint de techniciens, et Rentería fait valoir que si Amazon le souhaitait, ils pourraient facilement déplacer leurs serveurs vers un autre système d'exploitation sans affecter les API auxquelles les entreprises se connectent.

Il note que l'intérêt de devenir architecte Linux a plongé tandis que l'intérêt de devenir architecte cloud a grimpé en flèche. Il est également moins cher de se certifier en tant qu'architecte cloud qu'en tant qu'architecte Linux, l'examen AWS coûtant entre 150 et 300 USD tandis que la certification RedHat coûte 400 USD par examen.


« L'intérêt de Linux Architect était similaire à celui de Cloud Architect, mais en 2016, l'intérêt pour Cloud Architect n'a cessé de croître. Les recherches associées indiquent où est l'intérêt ».




Et voici sa conclusion :

« Je trouve moins utile de connaître Linux à l'ère du cloud, où le nombre de personnes obtenant la certification d'architecte cloud augmente, tandis que le nombre de personnes cherchant à obtenir une certification Linux diminue.

« Les outils actuels font une grande abstraction de service sans avoir besoin d'avoir une solide connaissance de Linux, sont plus conviviaux pour les développeurs et permettent de construire des produits plus rapidement.

« Je ne dis pas que c’est une mauvaise chose, c’est juste quelque chose qui pourrait arriver plus tôt que prévu ».

Source : billet Mariano Rentería

Et vous ?

Que pensez-vous des propos de Mariano ?
Pensez-vous que les emplois Linux sont tués par AWS?
Est-il, selon vous, moins utile de connaître Linux à l'ère du cloud ? Dans quelle mesure ?
En tant que professionnel, recommanderiez-vous à des étudiants de poursuivre leur apprentissage de Linux ? Pourquoi ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jeff_67
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 27/04/2021 à 11:54
Le cloud fonctionne suivant le même principe que le peep show. Les clients sont contraints de payer rien que pour s'y maintenir, et toutes les prestations même insignifiantes sont facturés.

Pour rendre captif leurs utilisateurs, AWS, Google et Azure offrent des API maison si bien que cela rend difficile la migration d'une application vers un cloud concurrent, dès lors qu'elle utilise les dites API.

La mode actuelle consiste aussi à tout migrer dans le cloud sans réfléchir à la possible perte d'ergonomie et de performances par rapport au client lourd préexistant, ainsi qu'à l'augmentation de dépense induite par l'abonnement au dit cloud. Mais ça, c'est une autre histoire.
19  6 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/04/2021 à 19:02
Citation Envoyé par Refuznik Voir le message
Que pensez-vous des propos de Mariano ?
Ce monsieur a l'air de connaitre le cloud que par les pub d'AWS.

En tant que professionnel, recommanderiez-vous à des étudiants de poursuivre leur apprentissage de Linux ? Pourquoi ?
Il sera toujours utile de connaitre les OS dont linux utilisés dans le cloud ainsi que toutes les autres techniques d'administration système.

Il ne faut pas croire que parce que vous migrez vos infrastructures dans le cloud qu'il n'y a rien à faire. Bien au contraire sinon c'est de la désinformation comme le laisse croire certaines pubs et surtout dangereux.
Ce que tu as écrit n'à rien à voir avec l'article.
Il a jamais dit de ne plus étudier linux, il montre juste via cette courbe que les emplois Linux sont remplacés par les emplois Cloud.
En entreprise, avec l'arrivée du Cloud, au lieu de manager un serveur Linux, tu utilises une API cloud, c'est juste un constat c'est factuel, et il n'y a aucune pub la dedans.
Azure utilise des serveurs Linux, sauf que quant tu utilises Azure tu n'utilises pas du tout de compétences Linux, tu utilise des compétences Cloud.

Je connais personnellement un tas de techniciens Linux mal payés qui se sont formés et qui sont devenus désormais des ingénieurs Cloud, et très biens payés (comme des ingénieurs, mais sans le diplôme).

L'idée de cette article c'est de comprendre ce qui se passe, et donc pour certains de prévoir une stratégie de carrière en conséquence.
9  0 
Avatar de fmedat
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 28/04/2021 à 9:41
Bonjour,

En charge du cloud Azure chez Microsoft, je vous confirme que ce n'est pas incompatible du tout.

En effet, les offres PaaS et SaaS font généralement moins appel aux compétences systèmes puisque "managé" par le cloud provider (bases de données, gestion de containers, ...)
Par contre, le fait d'exécuter des charges de travail Linux dans un modèle IaaS (Infra as a Service) nécessite d'avoir à la fois des compétences "Cloud" et "Linux".

Et ce n'est la plupart du temps pas du tout ou rien, les choix stratégiques peuvent amener :
- à des architectures IaaS, PaaS ou bien un mixte des deux.
- à des architectures hybrides avec des charges de travail qui ne vont pas dans le cloud.

Mais quelque-soit le modèle, l'approche du cloud est souvent synonyme d'une plus grande automatisation qui peut faire appel à de nouvelles compétences comme DevOps par exemple.

Je vous confirme par contre, que nous avons beaucoup de demandes du marché pour des compétences cloud :
- Admin
- Architecte
- Data, AI, DevOps, ...

C'est pourquoi nous proposons de nombreux contenus de formations/préparation aux certifications pour accompagner des profiles à découvrir ou à approfondir :

-Modules de formation gratuits à consommer quand vous le souhaitez, comme avec le site Microsoft Learn : https://docs.microsoft.com/en-us/learn/
Avec notamment des Tracks orientés Linux : https://docs.microsoft.com/en-us/lea...s/azure-linux/

-Des formations gratuites en live : https://experiences.microsoft.fr/cal...er-formations/

Il est également possible de se certifier pour montrer un certain niveau de spécialisation :
Outre l'AZ900 qui est réellement le niveau "Beginner" il est intéressant de regarder les certifications telles que :

AZ104 : Azure administrator : https://docs.microsoft.com/fr-fr/lea...s/exams/az-104
AZ30x : Azure Architect https://docs.microsoft.com/en-us/lea...s/exams/az-303 & https://docs.microsoft.com/en-us/lea...s/exams/az-304
AZ400 : Azure DevOps : https://docs.microsoft.com/en-us/lea...s/exams/az-400

Fabien
9  0 
Avatar de abgech
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 30/04/2021 à 18:09
Je lis : "... car nous, en tant que professionnels de l'informatique, adorons recommander des choses pour l'avenir, pas pour les besoins actuels, nous donnons des conseils comme : ne codez pas en PHP ou Java, le nouveau langage chaud est Python ou Go… vous aurez plus de chances de réussir dans la vie ». ..."

Ces professionnels me paraissent curieux. Parce s'il est important de savoir programmer, le langage utilisé est totalement secondaire.

Je prends mon cas personnel.
J'ai écrit mes premiers programmes en 1963, en Fortran, dans le cadre de mes études d'ingénieur en génie électrique.
Comme la programmation m'intéressait, j'ai fait mon travail de diplôme, en 1965, sur le dispatching piloté par ordinateur, pour cela j'ai donc appris l'assembler de l'IBM 1620 en suivant un cours spécifique.
Ensuite, passant dans la vie pratique, j'ai programmé en assembler IBM série 360, ensuite passant chez un constructeur (ICL disparu entre-temps) j'ai appris seul l'assembler de l'ICL série 1900, puis le COBOL que je n'ai pas vraiment pratiqué mais je conseillais les clients . Puis, passant chez un autre constructeur, Honeywell, j'ai appris sur le tas, à l'aide de collègues, l'assembler de la série 316. Changeant encore d'employeur (à l'époque, on changeait très facilement avec 10 à 15 % de plus de salaire à chaque fois), j'apprends seul le PL1 pour des travaux de statistiques actuarielles partant de données de gestion.
Je vais ensuite enseigner la programmation dans une école d'ingénieurs (ce fut mon dernier employeur), j'apprends donc, toujours seul, le PASCAL pour ensuite le restituer, puis le MODULA-2, le langage C grâce au merveilleux bouquin de K&R, le C++, l'assembler Intel...

Maintenant, à la retraite, j'apprends, pour le plaisir, Rust, à l'aide du bouquin en ligne "The Rust programming Language". Dès que j'aurais atteint un niveau suffisant, c'est à dire dans environ un mois, je porterai en Rust, un éditeur de texte écrit en C il y a une trentaine d'années, éditeur que j'utilise toujours, parce qu'il me convient, je l'avais conçu pour moi.

Tout ceci pour dire que l'important c'est d'apprendre à programmer (et tant PASCAL que MODULA sont de bon langages pour ce faire, alors que C, excellent langage au demeurant, est exécrable pour apprendre la programmation). Ensuite, les différents langages s'apprennent facilement.

J'ai appris à programmer avec FORTRAN, j'ai ensuite appris une quinzaine de langage sans aucun problème. Et je ne pense pas être le génie du siècle.
7  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 04/05/2021 à 16:00
Citation Envoyé par polkduran Voir le message
Les points de vente automatiques sont en train de tuer les emplois des cassiers.
Et maintenant on voit des nouveaux postes pour aider les consommateurs à utiliser ces caisses ou les dépanner.
Oui, mais là où il y avait 4 caissières, il y a 1 personnes pour aider les con-sommateurs. Bref, il y a 3 emplois de perdus.

C'est exactement ce que dit cette personne. Ça ne va pas faire disparaître les architecte linux, ça va diminuer le besoin.
C'est tout. On dit qu'il ne faut pas tuer le messager, même si le message ne vous plait pas.
7  0 
Avatar de Refuznik
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 27/04/2021 à 10:25
Que pensez-vous des propos de Mariano ?
Ce monsieur a l'air de connaitre le cloud que par les pub d'AWS.

En tant que professionnel, recommanderiez-vous à des étudiants de poursuivre leur apprentissage de Linux ? Pourquoi ?
Il sera toujours utiie de connaitre les OS dont linux utilisés dans le cloud ainsi que toutes les autres techniques d'administration système.

Il ne faut pas croire que parce que vous migrez vos infrastructures dans le cloud qu'il n'y a rien à faire. Bien au contraire sinon c'est de la désinformation comme le laisse croire certaines pubs et surtout dangereux.
9  4 
Avatar de polkduran
Membre actif https://www.developpez.com
Le 04/05/2021 à 15:13
Les points de vente automatiques sont en train de tuer les emplois des cassiers.
Et maintenant on voit des nouveaux postes pour aider les consommateurs à utiliser ces caisses ou les dépanner.

Beaucoup de petites ou moyennes entreprises ne peuvent pas avoir un admin Linux et ça leur convient très bien d'avoir les serveurs dans le cloud car ils vont les utiliser de manière "standard".
Pourtant, les boîtes qui voudront avoir plus de contrôle sur les machines Linux auront leur propres serveurs ou ont tout à fait la possibilité de configurer ceux du cloud.
6  1 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/05/2021 à 16:53
Citation Envoyé par fabiop Voir le message
Alors on fait des supers analyses sur le monde de demain à partir des recherches effectués sur le moteur Google sur les termes "cloud architect" et "linux architect" ? Belle démarche scientifique !
Ca n'a pas la prétention d'être une "étude scientifique" contrairement à ce que tu écris, c'est juste un indice de tendance, donc qui pose question, et largement suffisant pour se lancer dans un débat entre professionnels en informatique.
Il y a d'autres indices qui ont été publié ici, exemple hier : Le marché mondial des services de cloud computing a augmenté de 35 % pour atteindre 42 milliards de dollars au premier trimestre 2021.

Ce sont des indices qui sont cohérents avec les évolutions de l'IT en entreprise, les entreprises qui ne gèrent plus leurs services IT directement sur des serveurs Linux n'ont plus besoin d'administrateurs Linux mais de spécialistes du Cloud, c'est aussi ce que moi je constate, donc je peux en témoigner personnellement. Après tous les services ne sont pas forcément sur le Cloud, et pour un professionnel IT la connaissance de Linux peut entre un besoin ou simplement un plus, d'autant que les informaticiens utilisent plus Linux que les utilisateurs lambda.
Mais cette tendance vers le Cloud est la, qu'on y adhère ou pas, les faits sont indéniables.
3  0 
Avatar de fabiop
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 02/05/2021 à 11:32
Bonjour,

Alors on fait des supers analyses sur le monde de demain à partir des recherches effectués sur le moteur Google sur les termes "cloud architect" et "linux architect" ? Belle démarche scientifique !

Pour ma part, je n'utilise que DuckduckGo et flûte, je ne rentre pas dans les stats !

On ne peut pas se plaindre de l'hégémonie de Google, de l'incursion incessante dans sa vie privé et construire, autour de statistiques Google, des pseudos analyses à deux cents.
D'autant que c'est sûrement davantage les architectes systèmes et Linux qui utilisent un autre moteur que Google pour leurs recherches.

Maintenant rien n'empêche de discuter des métiers. Ce sont deux métiers qui ne s'opposent pas mais se complètent : un peu comme un chauffeur poids lourd et un mécanicien ou un constructeur, les trois métiers sont tout aussi respectables.

Mes amitiés,
1  7