IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Pourquoi Valve passe de Debian à Arch Linux pour le système d'exploitation Linux de Steam Deck ?,
Le PC-console devrait également prendre en charge Windows 11

Le , par Bill Fassinou

169PARTAGES

14  0 
Valve continue de donner des précisions sur les spécifications du futur Steam Deck, son PC-console portable alimenté par Linux, avant sa sortie en décembre prochain. Dans une récente interview accordée au magazine PC Gamer, des ingénieurs de l'éditeur de jeux vidéo sont revenus sur la raison pour laquelle ils ont fait le choix de livrer le Steam Deck avec un système d'exploitation GNU/Linux basé sur Arch, alors qu'il est tout à fait capable d'exécuter Windows. Valve a également confirmé que sa nouvelle console portable serait capable d'exécuter Windows 11. L'entreprise travaille avec AMD pour atteindre cet objectif.

Le Steam Deck est un appareil portable conçu par Valve, société mère de Steam. Le Steam Deck permet aux joueurs d'accéder à leur compte Steam, leur bibliothèque et leurs amis dans un appareil portable suffisamment puissant pour faire tourner des jeux modernes comme Control ou Star Wars Jedi : Fallen Order. Il est possible de régler les paramètres graphiques et les plafonds de framerate comme vous le feriez normalement, même si, naturellement, un grand nombre de paramètres haut de gamme ne seront pas disponibles étant donné la puissance limitée par rapport aux GPU haut de gamme.



Avec le Steam Deck, l'entreprise intensifie ses efforts pour rendre le jeu sur Linux beaucoup plus possible et plus fluide. Le nouveau PC-console exécute SteamOS 3.0, la dernière version de SteamOS, un OS basé sur Arch Linux, qui fonctionne avec un logiciel appelé Proton, lui-même développé par Steam. Proton fonctionne comme une couche de compatibilité de sorte que même les versions Windows des jeux peuvent fonctionner sur Linux. Alors, pourquoi Valve passe-t-il de Debian [SteamOS se basait sur la distribution Debian jusqu'à la version 2] à Arch pour le système d'exploitation Linux de Steam Deck ;?

En effet, les deux distributions Linux sont populaires, mais elles sont destinées à des marchés différents, ce qui entraîne des différences fondamentales entre les deux, notamment en ce qui concerne la façon dont elles sont mises à jour. Debian, qui est l'une des plus anciennes distributions Linux, dispose d'un calendrier de mise à jour défini et d'un support à long terme pouvant aller jusqu'à 10 ans pour certaines versions. Selon les ingénieurs de Valve, elle utilise un modèle de mise à jour standard, où de nombreuses petites mises à jour sont regroupées et publiées comme une nouvelle version importante.

Et étant donné que Debian est largement utilisée pour les serveurs, c'est le genre de support stable et cohérent que son public recherche. Debian reçoit toujours des mises à jour de sécurité et des mises à jour logicielles générales, mais le noyau est laissé tranquille (conformément au dicton : "si ce n'est pas cassé, ne le réparez pas". Cependant, cette configuration ne serait pas idéale pour ce que Valve cherche à faire avec le Steam Deck. En fait, au lancement, le Steam Deck devrait sans doute avoir besoin de multiples petites mises à jour pour s'assurer que tout fonctionne parfaitement.

Certaines d'entre elles pourraient affecter le noyau sous-jacent, ce à quoi Debian ne se prête pas facilement. C'est ce que Lawrence Yang, concepteur chez Valve, a déclaré lorsqu'il a été interrogé sur la question. « Arch Linux, l'une des principales raisons, il y en a plusieurs, mais la raison principale est que les mises à jour permanentes d'Arch nous permettent de développer plus rapidement SteamOS 3.0. Nous faisions un tas de mises à jour et de changements pour nous assurer spécifiquement que les choses fonctionnent bien pour le pont Steam, et Arch a juste fini par être un meilleur choix pour eux », a expliqué Yang.

« En plus de cela, vous êtes probablement à la recherche de mises à jour des pilotes graphiques et Proton pourrait avoir besoin de quelques gros changements aussi - qui est la couche qui garantit que les jeux conçus pour Windows fonctionnent sur Linux. Des modifications fondamentales de SteamOS lui-même ne sont pas non plus à exclure », a-t-il ajouté. Essentiellement, au lancement, le Steam Deck aura besoin de nombreuses petites mises à jour, et non d'un gros paquet unique. Le fait qu'Arch soit basé sur un modèle de mise à jour progressive en fait simplement une meilleure option pour les besoins de Valve.

De plus, le fait qu'Arch soit généralement considéré comme une meilleure option pour les PC de bureau ne fait pas de mal non plus. Par ailleurs, Valve a l'intention de rendre son PC de jeu portable Steam Deck prêt pour Windows 11. Alors que l'on sait depuis quelques semaines que le Steam Deck peut exécuter Windows, il n'était pas clair s'il allait prendre en charge Windows 11 et le cas échéant, si une option pour un Trusted Platform Modules (TPM) sera activée par défaut. Maintenant, Valve a confirmé qu'elle s'est fortement concentrée sur le support de Windows, notamment du TPM pour Windows 11.

« Nous travaillons actuellement sur le TPM », a déclaré Greg Coomer, un concepteur du Steam Deck, lors de l'interview. « Nous nous sommes tellement concentrés sur Windows 10, jusqu'à présent, que nous n'avons pas vraiment été très loin dans ce domaine. Notre attente est que nous puissions y répondre », a-t-il ajouté. Les employés de Valve ont expliqué que la société travaille avec AMD pour s'assurer que le TPM est pris en charge au niveau du BIOS, et que le Steam Deck est prêt pour Windows 11. « Donc, rien ne nous indique encore qu'il y aura des problèmes avec Windows 11 », a poursuivi Coomer.

Cela semble encourageant pour la possibilité d'installer Windows 11 sur le Steam Deck lorsqu'il sera lancé plus tard dans l'année. Mais pourquoi vouloir Windows sur le Steam Deck ? Certains analystes ont expliqué que Valve s'efforce toujours de faire en sorte que les jeux dotés d'un système anti-triche fonctionnent sur cette console portable, et il n'est pas garanti que des titres comme Apex Legends, Destiny 2, PUBG, Fortnite et Gears 5 fonctionnent sans Windows. « Nous travaillons avec BattlEye et Easy Anti-Cheat pour obtenir un support pour Proton avant le lancement », a ajouté Valve.



Le Steam Deck utilise le logiciel Proton de Valve pour faire fonctionner sur l'appareil un grand nombre de jeux Windows officiellement non pris en charge, mais l'anti-triche a été le plus gros casse-tête pour Proton ces dernières années. La prise en charge de Windows permet d'éviter les problèmes de compatibilité évidents. Le Steam Deck commencera à être expédié à ceux qui l'ont précommandé à partir de décembre 2021. Cependant, l'intérêt pour la console a été important et les personnes qui commandent aujourd'hui devront attendre le deuxième trimestre 2022 avant de pouvoir mettre la main sur la machine.

Il est important de noter que Valve n'est pas la seule entreprise à travailler sur la prise en charge de Windows 11 sur un matériel plus ancien. Cette semaine, ASUS a publié des mises à jour du BIOS pour un certain nombre de ses cartes qui activent automatiquement la prise en charge des puces TPM 2.0 (une exigence clé de Windows 11). En effet, les exigences matérielles pour Windows 11 se sont révélées déroutantes et controversées dans une mesure à peu près égale, mais c'est le besoin de TPM 2.0 qui a pris de nombreuses personnes au dépourvu.

Même pour les personnes disposant de systèmes dotés de TPM 2.0, le processus d'activation de la fonctionnalité est potentiellement difficile. Avec ses dernières mises à jour du BIOS pour les cartes mères AMD et Intel, ASUS a éliminé cette étape, il n'est donc pas nécessaire de l'activer manuellement. Ce qui fait de lui l'un des premiers fabricants de cartes mères à prendre des mesures pour s'assurer que ses clients pourront profiter de Windows 11. Une page sur le site Web d'ASUS indique : « La mise à jour du BIOS ASUS permet aux cartes mères de prendre en charge le TMP 2.0 prêt pour Windows 11 ».

Enfin, il existe trois variantes (où seul le stockage change) du Steam Deck parmi lesquelles vous pouvez choisir, et vous pouvez les précommander dès maintenant. Le modèle de base de 399 dollars est livré avec un disque eMMC de 64 Go. Pour 529 dollars, vous obtenez un SSD NVMe de 256 Go, et pour environ 650 dollars, un SSD NVMe de 512 Go.

Source : Valve

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des raisons avancées par Valve sur le passage de Debian à Arch Linux ?
Que pensez-vous de la prise en charge de Windows par le Steam Deck ?

Voir aussi

Le Steam Deck de Valve peut accueillir des mods et des boutiques concurrentes, mais pas certains des jeux les plus populaires de Steam~? Valve entend toutefois y remédier avant le lancement du produit

Valve annonce le Steam Deck, un nouveau PC portable orienté jeux vidéo

Une étude de Steam montre que la part de marché de Linux atteint 1 %, une hausse qui pourrait être liée à l'annonce du Steam Deck

La mise à jour du BIOS ASUS permet aux cartes mères de prendre en charge TPM 2.0 pour Windows 11

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Bill Fassinou
Chroniqueur Actualités https://www.developpez.com
Le 07/02/2022 à 17:16
Les jeux Unity représentent près de la moitié de la liste des jeux "vérifiés" pour le Steam Deck
le nouveau PC-console de Valve fonctionnant sous Linux

Le lancement du Steam Deck est imminent et les joueurs commencent maintenant à avoir une idée des jeux qui seront disponibles sur la nouvelle console portable de Valve. Le site SteamDB de Valve présente une liste des jeux qui ont déjà été vérifiés par la société et qui devraient fonctionner sans aucun ajustement nécessaire. Selon le site, 145 titres ont maintenant été vérifiés par la société et d'autres devraient l'être avant le lancement le 25 février. Parmi ces 145 titres vérifiés, 65 ont été développés avec Unity. Cela pourrait être une indication de la popularité du moteur.

Le Steam Deck est un appareil portable conçu par Valve, société mère de Steam. Le Steam Deck permet aux joueurs d'accéder à leur compte Steam, leur bibliothèque et leurs amis dans un appareil portable suffisamment puissant pour faire tourner des jeux modernes comme Control ou Star Wars Jedi : Fallen Order. Il est possible de régler les paramètres graphiques et les plafonds de framerate comme vous le feriez normalement, même si, naturellement, un grand nombre de paramètres haut de gamme ne seront pas disponibles étant donné la puissance limitée par rapport aux GPU haut de gamme.



Les paramètres utilisés pour les jeux auront également un impact considérable sur l'autonomie de la batterie. À titre d'exemple, Valve explique que si Portal 2 est joué à 30 FPS, les joueurs auront probablement environ cinq heures de jeu continu. L'écran est limité à un taux de rafraîchissement de 60 Hz, ce qui signifie que vous ne pourrez pas profiter des avantages des jeux fonctionnant à 120 FPS sur ce matériel. Le Steam Deck utilise des sticks symétriques, avec des boutons standard A/B/X/Y, deux trackpads, un D-pad, un bouton d'alimentation, des boutons de volume et des gâchettes R1/R2/L1/L2.

Il comprend également quatre boutons de prise en main assignables à l'arrière de l'appareil. Avec le Steam Deck, la société intensifie ses efforts pour rendre le jeu sur Linux beaucoup plus possible et plus fluide, mais il ne peut pas exécuter pour l'instant certains des jeux les plus populaires de Steam. En effet, le Steam Deck utilise la dernière version de SteamOS, un OS basé sur Arch Linux, qui fonctionne avec un logiciel appelé Proton, lui-même développé par Steam. Proton fonctionne comme une couche de compatibilité de sorte que même les versions Windows des jeux peuvent fonctionner sur Linux.

Le mois dernier, Valve a annoncé que le Steam Deck sera lancé le 25 février 2022. Dans ce cas, le terme "lancement" ne signifie pas que vous aurez un Steam Deck entre les mains ce jour-là. À partir du 25 février, Valve commencera à envoyer un e-mail à tous ceux qui ont précommandé un Steam Deck. « Les clients auront 3 jours à compter de la réception de leur e-mail de commande pour effectuer leur achat, avant que leur réservation ne soit libérée pour la personne suivante dans la file d'attente. Les premières unités seront envoyées aux clients à partir du 28 », explique Valve.



« Nous prévoyons de publier de nouveaux lots d'e-mails de commande chaque semaine », a-t-il ajouté. La société a travaillé sans relâche sur la compatibilité des jeux pour la sortie imminente du Steam Deck. Il y a quelques semaines à peine, Valve a annoncé que le premier titre "vérifié" pour le Steam Deck est "Portal 2", un jeu qu'il a lui-même développé. Depuis, la liste des jeux vérifiés et la liste des jeux jouables ont considérablement augmenté. Actuellement, il y a 145 titres vérifiés, ce qui, à lui seul, donnera au Steam Deck la plus grande bibliothèque de lancement de toutes les consoles.

En effet, le site SteamDB a dressé une liste de tous les jeux vérifiés jusqu'à présent. Le site se base sur des données directement tirées de la base de données Steam pour créer un hub d'informations cruciales facilement accessible. Vous pouvez mettre le nom d'un jeu dans la barre de recherche pour voir s'il prend en charge une série de fonctionnalités telles que la lisibilité du texte de l'interface, la prise en charge de la configuration de la manette par défaut, etc. Jusqu'à présent, le site a répertorié 258 jeux, dont 145 sont classés comme vérifiés. Un jeu "vérifié" fonctionnera sans aucun ajustement nécessaire.

Valve a détaillé le système de vérification du Steam Deck à la fin de l'année dernière, où l'on a appris les quatre niveaux de compatibilité du système. Le niveau le plus élevé est "Vérifié", ce qui signifie que le jeu a passé avec succès les tests de Valve concernant la manipulation de la manette et d'autres facteurs applicables au Steam Deck, comme l'affichage et la transparence. Le niveau suivant est "Jouable", ce qui signifie que le jeu fonctionnera, mais nécessitera peut-être quelques ajustements - comme une configuration de contrôleur faite par la communauté - pour une expérience optimale.



Les jeux "non pris en charge" ne fonctionneront pas sur le Steam Deck, tandis que les jeux "inconnus" n'ont pas encore été testés par Valve. Parmi les jeux vérifiés, on trouve des titres comme "Cuphead", "Celeste", "The Messenger" et "Death's Door", ainsi que des jeux plus gourmands en performances comme "Death Stranding", "Portal 2", "Dark Souls 2", etc. Les jeux qui ne seront pas supportés comprennent "Black Desert", "Conan Exiles" et "Dead by Daylight", en raison de configurations antitriche non prises en charge. Trente des jeux testés sont jouables, et 7 ne sont pas pris en charge.

L'autre point important est que sur les 145 titres vérifiés, 65 ont été développés avec Unity. Cela pourrait être une indication de la popularité du moteur, mais dans l'ensemble de Steam, il y a 26 142 titres qui l'utilisent, sur 110 014. C'est moins d'un quart de tous les titres. Toutefois, selon un rapport de 2021 sur l'univers des jeux vidéo publié par Unity Technologies, la société à l'origine du moteur, Unity reste le moteur de jeu de prédilection avec 61 % des développeurs interrogés qui l'utilisent.

Mais qu'en est-il des éditeurs ? Square Enix est en tête de la liste des jeux vérifiés et de celle des principaux développeurs. Sur l'ensemble des jeux qui ont déjà été vérifiés par Valve, 6 sont publiés par Square, tandis que 4 sont publiés et développés par la société.

Sources : SteamDB, Unity

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des titres qui ont déjà été vérifiés par Valve sur le Steam Deck ?
Que pensez-vous de la prédominance des jeux développés avec Unity dans cette liste ?

Voir aussi

Le Steam Deck de Valve peut accueillir des mods et des boutiques concurrentes, mais pas certains des jeux les plus populaires de Steam~? Valve entend toutefois y remédier avant le lancement du produit

Valve annonce le Steam Deck, un nouveau PC portable orienté jeux vidéo

Le moteur de jeux vidéo Unity passe en version 2021.2

Unity va débourser 1,6 Md $ pour s'offrir Weta Digital, la structure derrière les effets spéciaux de Game of Thrones, mettant la main sur ses outils et ses ingénieurs pour développer le métavers
10  0 
Avatar de 4sStylZ
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 24/09/2021 à 13:41
En effet Ubuntu met à disposition autant de drivers graphiques et de noyaux Linux qu'on puisse désirer installer sans trop se casser les pieds... et comme c'est basé sur Debian, pour le reste, ça se gère de la même manière.
Ubuntu et Debian sont des distributions stables, ou l'on « ne se casse pas les pieds »… quand on veut faire des choses simples, des choses dépassées. En effet, des paquets pourtant très utilisés et connus ont souvent plusieurs années de retard sur les versions stables proposées par les éditeurs.

Pour être performant, compétitif, up-to-date, on est obligé d'utiliser de shunter la gestion de dépôt de débian pour installer manuellement les dépôts permettant d'avoir des versions stables récentes, corrigeant parfois des failles de sécurité importante.

La gouvernance d'Ubuntu est peut être particulièrement éthique, elle ne produit pas un produit compétitif pour certaines sociétés dont le cœur de métier repose sur de la technologie récente et qui sont obligé de sacrifié un poil de stabilité pour avoir accès à la tech qui leur permet de vivre.
1  0 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 07/02/2022 à 20:54
Et maintenant, la question subsidiaire : quelle proportion de jeux Linux/Steam Deck sont des jeux de gros éditeur/développeur (triple AAA) ?
1  0 
Avatar de phil995511
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 11/08/2021 à 12:05
Cela n'aurait-il pas été plus facile pour eux de choisir Ubuntu plutôt que Arch Linux ??

En effet Ubuntu met à disposition autant de drivers graphiques et de noyaux Linux qu'on puisse désirer installer sans trop se casser les pieds... et comme c'est basé sur Debian, pour le reste, ça se gère de la même manière.

Personnellement j'aime beaucoup trop Debian pour y renoncer un jour, c'est un système archi-stable, qui requiert certes un minimum de compétences en administration système (non plug and play), mais qui se personnalise très facilement et qui surtout ne me casse pas les pieds une a deux fois par jour à me demander de réaliser encore et encore des mises-à-jours. Les grosses failles critiques et gros bugs sont immédiatement mises-à-jour, pour le reste ça se passe passe une fois tout les 2 mois en moyenne. Et puis si on a besoin de versions de softs plus récentes que celles fournies de base, il y a le répertoire Backports qui est là pour ça et qui s'install en 2 secondes chrono tout comme le répertoire Flatpak d'ailleurs.

Et puis comme Debian est une distribution libre qui n'est pas développée par une entreprise financièrement intéressée, mais par organisation communautaire faites d'universitaires, d'ingénieurs, etc, où les principales décisions sont prises de manière démocratiques, ce système respecte les attentes de ses créateurs. Et puis il sera toujours là dans x dizaines d'années, il ne risque en effet pas de mettre la clef sous la porte comme tant de projets qui ont fait faillite tel Mandrake (Linux) ou qui ont tout simplement capoté tel FuryBSD (Unix), ou autre...
0  0 
Avatar de archqt
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 11/08/2021 à 12:09
C'est aussi la raison pour laquelle je n'ai pas mis Debian sur mon PC, mais archlinux.

Et honnêtement je n'ai quasiment jamais eu de soucis avec les mises à jour, du genre qui casse le système. C'est arrivé, rarement, uniquement parce que je forçais la mise à jour du paquet (ce qu'il ne faut jamais faire et je ne le fais plus), et cela m'est arrivé une ou deux fois, mais ensuite j'ai arrêté cela.
0  0 
Avatar de foetus
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 11/08/2021 à 12:34
le terme technique est rolling release ou publication roulante en français (<- lien wikipedia en français)
0  0 
Avatar de ricoptitdejeuner
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 08/02/2022 à 9:19
Il n'y a pas tellement de doute sur le fait que Unity soit le moteur le plus utilisé en ce moment.
Ils ont su faire un outil qui a grandement simplifié le dev de jeux - notamment les indés - au bon moment.

Mais ils donnent l'impression de tirer un trait sur cet historique.
L'introduction en bourse les pousse probablement à aller vers des projets bien plus rentables (il serait intéressant d'ailleurs de savoir combien de jeux indés faits avec Unity dépassent les critères de licence gratuite).
Hormis quelques cas relativement rares, la scène indé ne doit plus tellement être assez rentable.
Ils se retrouvent à cramer du cash (Weta, Ziva ...) pour viser principalement les AAA, cinéma et industrie et aller se confronter à UE (qui semble être quand même une classe au-dessus).

Pour un indé/solo sur un jeu 2D, toutes les dernières annonces faites ne le concerne que très peu.
Il est probable (souhaitable ?) que l'on assiste peu à peu à une migration de cette scène vers d'autres acteurs (Godot, Defold ...).
0  0 
Avatar de youpimatos
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 08/02/2022 à 9:47
Pour Unity c'est gratuit tant qu'on ne cumule pas plus de $100000 de revenus par an (ça compte son travail à côté), donc pas de gros soucis pour les indépendants.

J'ai de l'espoir pour Godot qui devrais passer en 4.0 cette année. Les tests en alpha ont commencé d'ailleurs
0  0 
Avatar de darklinux
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/02/2022 à 0:54
Citation Envoyé par ricoptitdejeuner Voir le message
Il n'y a pas tellement de doute sur le fait que Unity soit le moteur le plus utilisé en ce moment.
Ils ont su faire un outil qui a grandement simplifié le dev de jeux - notamment les indés - au bon moment.

Mais ils donnent l'impression de tirer un trait sur cet historique.
L'introduction en bourse les pousse probablement à aller vers des projets bien plus rentables (il serait intéressant d'ailleurs de savoir combien de jeux indés faits avec Unity dépassent les critères de licence gratuite).
Hormis quelques cas relativement rares, la scène indé ne doit plus tellement être assez rentable.
Ils se retrouvent à cramer du cash (Weta, Ziva ...) pour viser principalement les AAA, cinéma et industrie et aller se confronter à UE (qui semble être quand même une classe au-dessus).

Pour un indé/solo sur un jeu 2D, toutes les dernières annonces faites ne le concerne que très peu.
Il est probable (souhaitable ?) que l'on assiste peu à peu à une migration de cette scène vers d'autres acteurs (Godot, Defold ...).
Unity rachète a tour de bras , pour compensez ces retards technologiques . La ou Epic Games fait de l ' interne ou achète a bonne éssiant . quixel par exemple .

Citation Envoyé par youpimatos Voir le message
Pour Unity c'est gratuit tant qu'on ne cumule pas plus de $100000 de revenus par an (ça compte son travail à côté), donc pas de gros soucis pour les indépendants.

J'ai de l'espoir pour Godot qui devrais passer en 4.0 cette année. Les tests en alpha ont commencé d'ailleurs
UE est tout autant gratuit et tu verses aussi ta participation dès que tu dépasses le million de dollars .
0  0 
Avatar de darklinux
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 08/02/2022 à 1:44
Unity a une image faussement " indé " , qui a réussi à imposer , via ces limitations technologiques , une esthétique " cool " , contrairement au gros méchant pas beau Unreal Engine , un peu pus au fait des réalités industriel de la 3D
1  2