IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Fedora 35, le système d'exploitation basé sur Linux, est disponible avec GNOME 41
Il apporte des MAJ allant du noyau Linux à l'expérience de bureau

Le , par Bruno

50PARTAGES

6  0 
Matthew Miller, Ingénieur distingué chez Red Hat et Chef du projet Fedora, a annoncé le 2 novembre la sortie du système d'exploitation basé sur Linux, Fedora Linux 35. « Aujourd'hui, je suis heureux de partager le résultat du travail de milliers de contributeurs du projet Fedora : notre dernière version, Fedora Linux 35, est arrivée », a déclaré Matthew Miller. Cette version se concentre sur le bureau et s'adresse en particulier aux développeurs de logiciels qui veulent une expérience de système d'exploitation Linux.

Fedora Linux 35 présente GNOME 41, qui s'appuie sur la réimagination des bureaux dans GNOME 40 (livré avec Fedora Workstation 34). L'équipe de développement de GNOME a annoncé le 22 septembre la sortie de la version 41 de Gnome qui inclut des améliorations dans la gestion de l'énergie. Le logiciel GNOME a également été remanié dans GNOME 41 pour faciliter la navigation et la découverte des applications. Il introduit également Connections, un nouveau client pour le bureau à distance basé sur VNC et RDP.


Rappelons que GNOME est un environnement de bureau libre et utilisé par défaut dans plusieurs distributions Linux, tels Ubuntu, Manjaro Linux et Fedora. Son objectif est de rendre accessible l'utilisation du système d'exploitation GNU au plus grand nombre ; cette interface est actuellement populaire sur les systèmes GNU/Linux et fonctionne également sur la plupart des systèmes de type UNIX.

La majorité du travail est fournie par les contributeurs professionnels, en premier lieu ceux travaillant pour Red Hat a m’exemple de Matthew Miller qui, après avoir passé 15 ans en tant qu'administrateur système dans de grandes universités, il a rejoint Red Hat en 2012 et travaille au sein de l'équipe d'architectes de plateforme, en se concentrant principalement sur Fedora Cloud.

« Les nouvelles fonctionnalités et les améliorations de Fedora 35 visent à améliorer l'expérience globale des utilisateurs de tous niveaux - du débutant au confirmé. Cette version poursuit l'accent mis par le projet Fedora sur la fourniture de technologies open source de pointe et comprend des mises à jour allant du noyau Linux à l'expérience de bureau », déclarent les responsables de projet Fedora.

Dans Fedora Linux 34, le système audio par défaut pour PipeWire avait été changé. Maintenant, l’équipe de développement l'améliore en ajoutant le nouveau gestionnaire de session WirePlumber. WirePlumber permet une plus grande personnalisation de la politique et des règles pour l'audio et la vidéo. Il offre une expérience de développement plus riche et ajoute des liaisons pour la plupart des langues.

Si les dépôts tiers qui sont livrés dans les variantes de bureau de Fedora Linux sont activés, ces dépôts seront maintenant immédiatement disponibles. De plus, avec Fedora Linux 3, l'activation des dépôts tiers rend maintenant certaines applications Flathub disponibles via une télécommande Flathub filtrée. Cela facilite l'accès à une liste d'applications triées sur le volet qui ne posent pas de problèmes juridiques ou autres à Fedora, qui ne chevauchent pas les Flatpaks de Fedora et qui fonctionnent raisonnablement bien.

Des améliorations ont été apportées à Fedora Cloud pour cette version. Étant donné que de nombreux fournisseurs de clouds publics prennent désormais en charge le démarrage UEFI, les images Cloud prennent en charge le démarrage hybride, unifiant les modes de démarrage traditionnels (BIOS) et UEFI. Suite au passage à BTRFS comme système de fichiers par défaut dans Fedora Linux 33, Fedora Cloud 35 utilise maintenant BTRFS.

Une autre nouveauté de Fedora Linux 35 est Fedora Kinoite : un système de bureau reproductible avec le bureau KDE Plasma qui regroupe l'ensemble des environnements de bureau KDE. Actuellement, trois versions différentes de Plasma sont en développement : Plasma Desktop pour les ordinateurs de bureau et portables, Plasma Netbook pour les netbooks et Plasma Active pour les tablettes.

« Avec Fedora 35, le projet Fedora poursuit sa vision d'un monde où chacun bénéficie de logiciels libres et open source construits par des communautés inclusives, accueillantes et ouvertes d'esprit. Notre priorité est d'apporter les dernières innovations Linux à nos utilisateurs. Cette dernière version se concentre sur le perfectionnement des fonctionnalités et du support pour une meilleure performance et une expérience utilisateur encore meilleure, aidant à combler le fossé entre les nouveaux utilisateurs et les utilisateurs experts », déclare Matthew Miller.

Fedora et Ubuntu sont des distributions Linux populaires. Fedora est basé sur Red Hat Linux et est un contributeur en amont de Red Hat Enterprise Linux. Ubuntu est basé sur Debian et il existe de nombreux dérivés différents d'Ubuntu.


Ubuntu est un système d’exploitation GNU/Linux basé sur Debian. Il est développé, commercialisé et maintenu pour les ordinateurs individuels (desktop), les serveurs (Server) et les objets connectés (Core) par la société Canonical. Disponible en deux versions, une qui évolue tous les six mois, et une version LTS, pour Long Term Support (« Support long terme ») qui évolue tous les deux ans. Ubuntu est un système d'exploitation utilisé par des millions de PC à travers le monde. Elle est la distribution la plus utilisée pour accéder aux sites web d'après le site Alexa et le système d'exploitation le plus utilisé pour les serveurs informatiques.

Ubuntu IoT

Ubuntu Core est disponible pour le Raspberry Pi 2, 3 et 4. Ubuntu Core est un système d'exploitation allégé, strictement limité et entièrement transactionnel. Conçu dès le départ, pour mettre l'accent sur la sécurité et la maintenance simplifiée, pour les appareils et les réseaux de grands dispositifs. Ubuntu Core est alimenté par snaps, le format universel de packaging Linux.

Ubuntu Cloud

Ubuntu est le système d'exploitation de référence pour OpenStack. Avec ce système, il est possible de construire un cloud de production sur un cluster en ajoutant simplement des serveurs. Ubuntu construit des images de serveurs optimisées et certifiées pour des partenaires comme Amazon AWS, Microsoft Azure, Google Cloud Platform, IBM Cloud, Rackspace et Oracle. En outre, Canonical propose Ubuntu Advantage, un support commercial de niveau entreprise, sur ces images.

Ubuntu Server

Qu’il s’agisse d’un simple serveur de fichiers ou un cloud de cinquante mille nœuds, il est possible d’utiliser Ubuntu Server et ses cinq années de mises à jour gratuites garanties. L'édition Ubuntu Server est soutenue de deux manières différentes : par un soutien commercial et par un soutien communautaire. Le principal support commercial (et le financement du développement) est disponible auprès de Canonical. Cette société propose des contrats d'assistance à des prix raisonnables, par ordinateur ou par serveur.

Le support communautaire est également assuré par des personnes et des entreprises dévouées qui souhaitent faire d'Ubuntu la meilleure distribution possible. L'assistance est fournie par le biais de multiples listes de diffusion, canaux IRC, forums, blogs, wikis, etc.


Les éditions Fedora sont des sorties ciblées, orientées vers des utilisations spécifiques « vitrines » sur le bureau, dans les environnements de serveur et de cloud, et pour l'Internet des objets.

Fedora Workstation

Fedora Workstation est un système d’exploitation pour les ordinateurs de bureau et ordinateurs portables, avec un ensemble d’outils pour les développeurs et les créateurs. La conception de GNOME prend en compte les commentaires des développeurs. Avec Fedora Workstation, il est possible de lancer des machines virtuelles afin de tester le code sur plusieurs plateformes, conteneuriser les applications ou déployez directement des applications conteneurisées avec le support d’image Open Container Initiative (OCI) intégré.

Fedora IoT

Fedora IoT met à disposition une plateforme de confiance comme fondation solide pour les écosystèmes de l’Internet des objets. Elle utilise la technologie OSTree pour fournir un système d’exploitation immuable avec des mises à jour atomiques. Avec le cadriciel de contrôle de santé greenboot pour systemd, les administrateurs peuvent s’assurer que le système démarre dans l’état attendu.

Les appareils IoT utilisent une large gamme de matériel et avec Fedora IoT, votre logiciel fonctionne sur n’importe quel appareil sans changement majeur. Fedora IoT est construite pour les processeurs x86_64, aarch64 et armhfp de la même manière avec les mêmes versions sur toutes les architectures.

Fedora Server

Fedora Server est un système d’exploitation flexible qui comprend les technologies les pour les centres de données. Elle donne le contrôle de toutes les infrastructures et services.

Source : Fedora Magazine

Et vous ?

Utilisez vous Linux ? Quelle distribution ? Quelle version ?

Que pensez-vous de Fedora Linux 35 ?

Quelle amélioration vous intéresse le plus ?

Selon vous, laquelle de ces deux distributions Linux est meilleure ? Fedora ou Ubuntu ?

Voir aussi :

Linus Torvalds annonce la disponibilité de la version 5.15 du kernel Linux, elle apporte une nouvelle implémentation de NTFS, un nouveau serveur SMB3, le support Btrfs pour le mappage fs-verity

GNOME 41, l'environnement de bureau utilisé par défaut dans plusieurs distributions Linux est disponible, il apporte de nombreuses corrections, améliorations et fonctionne avec les modems 2G, 3G, 4G

La version bêta de Fedora 34 est disponible, elle utilise GNOME 40 comme environnement de bureau par défaut et apporte une compression transparente du système de fichiers Btrfs

Ubuntu fait de Flutter un « choix par défaut » pour les futures applications de bureau, Canonical veut parier sur le futur du framework libre et open source de développement d'UI proposé par Google

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !