IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La version 15.0 de Slackware, une distribution GNU/Linux qui se veut légère et rapide, est disponible,
Propulsé par le noyau Linux 5.15 LTS

Le , par Bruno

63PARTAGES

10  0 
Le projet Slackware Linux a publié aujourd'hui Slackware 15.0 après six ans de développement, apportant aux utilisateurs un système d'exploitation plus moderne avec certaines des dernières et meilleures technologies GNU/Linux. « Quiconque a suivi le développement de Linux au cours de ces dernières années a vu une lente, mais régulière dérive de la structure plus proche de celle d'UNIX. Le défi cette fois-ci était de le rendre moderne sans changer le caractère familier du système », a déclaré Patrick Volkerding, fondateur et mainteneur de la distribution GNU/Linux Slackware depuis 1993.

Connu comme l’une des plus vieilles distributions encore en activité, Slackware est une distribution GNU/Linux qui, à la différence d'autres distributions populaires, a longtemps été maintenue par une seule personne (Patrick J. Volkerding). Elle est connue pour suivre au mieux la « philosophie Unix » et rechercher la stabilité des applications. Slackware se veut être une distribution légère, rapide, et sans fioritures.


Elle se démarque par une procédure d'installation en mode semi-graphique, un système de paquetages logiciels composé simplement d'archives tarballs sans gestion des dépendances, ainsi que par un processus de démarrage reposant sur un ensemble de scripts aisément modifiables « à la main ». De par ces caractéristiques, elle est fort appréciée sur les serveurs.

Slackware 15.0 adopte enfin les Pluggable Authentication Modules (PAM) pour les mots de passe purement fictifs, passe à elogind comme gestionnaire de connexion et de siège par défaut au lieu de ConsoleKit2, adopte le cadre multimédia de bas niveau PipeWire, ajoute le support de Wayland et ajoute le support des langages Rust et Python 3.

Sur le plan logiciel, Slackware 15.0 est livré avec les environnements de bureau Xfce 4.16 et KDE Plasma 5.23, ajoute le serveur IMAP et POP3 Dovecot pour remplacer les anciens imapd et ipop3d, abandonne la prise en charge de Qt4 car Qt5 est désormais la norme, et introduit de nouveaux scripts pour aider les utilisateurs à reconstruire facilement l'installateur et à construire les paquets du noyau selon les besoins.

Un changement intéressant dans cette version est un nouveau script make_world.sh qui permet la reconstruction automatique de l'ensemble du système d'exploitation à partir des sources. De plus, les utilitaires de gestion de paquets pkgtools de Slackware ont reçu de nombreuses améliorations et de nouvelles fonctionnalités, comme le verrouillage des fichiers pour éviter les conflits entre les installations ou les mises à niveau parallèles et la possibilité de limiter la quantité de données écrites sur le stockage pour éviter les écritures supplémentaires sur les périphériques SSD.

« Il y a eu beaucoup trop de changements pour pouvoir les couvrir ici, mais pour notre base d'utilisateurs dévoués, il suffit de dire que vous trouverez des choses modernes, mais aussi familières », a déclaré l'équipe. « Le défi cette fois-ci était d'adopter autant de bonnes choses que possible sans changer le caractère du système d'exploitation. Le garder familier, mais le rendre moderne. »

Slackware 15.0 propulsé par la dernière série de noyaux Linux 5.15

« Avec la nouvelle facilité de génération des paquets du noyau, nous avons construit et testé presque tous les noyaux qui ont été publiés, pour finalement tomber sur la série 5.15.x LTS que nous avons utilisée pour cette version », a déclaré Patrick Volkerding.

La nouvelle version du kernel Linux apporte une nouvelle implémentation de NTFS en lecture-écriture ; le support pour mettre tous les processus d'un cgroup dans la classe d'ordonnancement SCHED_IDLE  ; le support Btrfs pour le mappage fs-verity et id ; le support pour le DAMON, qui permet de surveiller les modèles d'accès à la mémoire de processus spécifiques ; un nouveau serveur SMB3 au niveau du noyau ; un nouvel appel système process_mrelease(2) pour permettre aux gestionnaires de services de libérer plus rapidement les ressources des processus ; le support de la migration des pages de mémoire vers la mémoire persistante au lieu de les jeter ; le support du device Mapper pour l'attestation à distance basée sur IMA ; le support pour éviter de programmer des tâches 32 bits sur des CPUS 64 bits seulement dans des systèmes avec des CPU mixtes.

« Personnellement, avant tout, je l'aime bien. Les raisons pour lesquelles je l'utilise sont les suivantes : il est solide comme le roc, stable et fiable, et il est facile de le bricoler et de comprendre exactement comment il fonctionne sous le capot, parce que c'est littéralement juste un ensemble de scripts bash, je suis familier avec lui, c'est très unixien, et tous les paquets sont aussi vanillés que possible », déclare un internaute utilisateur.

L’enthousiasme autour de Slackware Linux, notamment du fait que le système soit toujours maintenu n’est pas partagé par tout le monde : « sérieusement, ils viennent juste d'ajouter les Pluggable Authentication Modules (PAM), quelque chose que Debian a fait en 1997. Refuser de suivre aveuglément la dernière mode est une chose, mais là, c'est juste de l'entêtement », lance un autre internaute, visiblement moins séduit par Slackware Linux.

Source : Slackware

Et vous ?

Que pensez-vous de la distribution GNU/Linux Slackware ?

Quelle distribution GNU/Linux appréciez-vous ?

Voir aussi :

Linus Torvalds annonce la disponibilité de la version 5.15 du kernel Linux. Elle apporte une nouvelle implémentation de NTFS, un nouveau serveur SMB3, le support Btrfs pour le mappage fs-verity

Le remplacement de GNU Coreutils par Rust progresse et certains binaires sont maintenant plus rapides, selon le développeur principal du projet

Un bogue vieux de 12 ans dans polkit permet d'obtenir des privilèges « root » sur les principales distributions GNU/Linux, Ubuntu et Red Hat ont déjà publié des correctifs

Le nombre d'infections par des logiciels malveillants ciblant les appareils Linux a augmenté de 35 % en 2021, XorDDoS, Mirai et Mozi étaient les plus répandues, représentant 22 % des attaques

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Ti-Slackeux
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 09/02/2022 à 10:37
Citation Envoyé par N_BaH Voir le message
si j'ai bien compris le concept de Slackware : le "gestionnaire" de paquets ne gère pas les dépendances.
alors, pour un paquet, en moyenne, combien de temps faudra-t-il dépenser à chercher les dépendances des dépendances des dépendances... ?
Bonjour,

Une réponse détaillée par ici : https://docs.slackware.com/slackware..._off_slackware

Pour faire une grosse diagonale,Slackbuilds et/ou sbopkg feront le taff.
Côté vanilla je confirme, le nombre de fois ou j'ai downloadé les sources puis ./configure, make voir make install ça m'a fortement aidé.

Sinon perso j'aurais dit : troll détecté !!!
1  0 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 08/02/2022 à 19:32
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
« Personnellement, avant tout, je l'aime bien. Les raisons pour lesquelles je l'utilise sont les suivantes : il est solide comme le roc, stable et fiable, et il est facile de le bricoler et de comprendre exactement comment il fonctionne sous le capot, parce que c'est littéralement juste un ensemble de scripts bash, je suis familier avec lui, c'est très unixien, et tous les paquets sont aussi vanillés que possible », déclare un Internaute utilsateur.
Deux écoles en présence, voir la majorité qui a adopté systemd (j'ai connu et utilisé SysV init tout comme vous), le passage en gras a attiré mon attention étant non développeur au sens strict, quésaco ? « qu'est-ce que c'est » :

La version Vanilla (ou Vanille en français) désigne la version standard d'un programme informatique : ni patché, ni modifié.

Source : Vanilla (homonymie) — Wikipédia
0  0 
Avatar de N_BaH
Modérateur https://www.developpez.com
Le 08/02/2022 à 20:55
si j'ai bien compris le concept de Slackware : le "gestionnaire" de paquets ne gère pas les dépendances.
alors, pour un paquet, en moyenne, combien de temps faudra-t-il dépenser à chercher les dépendances des dépendances des dépendances... ?
0  0