IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Fedora 36, le système d'exploitation basé sur Linux, est disponible avec GNOME 42,
Il apporte des améliorations pour les administrateurs système

Le , par Bruno

28PARTAGES

5  0 
Matthew Miller, Ingénieur distingué chez Red Hat et Chef du projet Fedora, a annoncé le 6 mai la sortie du système d'exploitation basé sur Linux, Fedora Linux 36. « Aujourd'hui, je suis heureux de partager le résultat du travail de milliers de contributeurs du projet Fedora : notre dernière version, Fedora Linux 36, est arrivée », a déclaré Matthew Miller. Cette version se concentre sur le bureau et s'adresse en particulier aux administrateurs système.

Fedora Workstation propose la dernière version de GNOME : GNOME 42, Fedora Workstation se concentre sur le bureau, et en particulier, il est destiné aux utilisateurs qui veulent une expérience de système d'exploitation Linux « qui fonctionne tout simplement ».


Rappelons que GNOME est un environnement de bureau libre et utilisé par défaut dans plusieurs distributions Linux, tels Ubuntu, Manjaro Linux et Fedora. Son objectif est de rendre accessible l'utilisation du système d'exploitation GNU au plus grand nombre ; cette interface est actuellement populaire sur les systèmes GNU/Linux et fonctionne également sur la plupart des systèmes de type UNIX.

« Normalement, lorsque j'écris ces annonces, je parle de certains des grands changements techniques de la version. Cette fois, j'ai voulu mettre l'accent sur la communauté qui rend ces changements possibles. Fedora n'est pas seulement un groupe de personnes qui travaillent isolément - nous sommes des amis. En fait, c'est l'une de nos quatre fondations », déclare Matthew Miller.

« Nous avons travaillé dur au fil des ans pour faire de Fedora une communauté inclusive et accueillante. Nous voulons être un endroit où les contributeurs expérimentés et les nouveaux arrivants peuvent travailler ensemble. Tout comme nous voulons que Fedora Linux soit une distribution qui plaise à la fois aux utilisateurs de longue date et aux novices », poursuit-il.

Améliorations du bureau

Fedora Workstation se concentre sur le bureau, et en particulier, il est destiné aux utilisateurs qui veulent une expérience de système d'exploitation Linux "qui fonctionne tout simplement". Comme d'habitude, Fedora Workstation propose la dernière version de GNOME : GNOME 42. Bien qu'il ne fournisse pas complètement la réponse à la vie, à l'univers et à tout, GNOME 42 apporte de nombreuses améliorations.

De nombreuses applications ont été portées vers GTK 4 pour un style et des performances améliorés. Et deux nouvelles applications font leur apparition dans GNOME 42 : l'éditeur de texte et la console. L'éditeur de texte est le nouvel éditeur de texte par défaut et Console est disponible dans les dépôts.

Si le pilote graphique propriétaire de NVIDIA est utilisé, les sessions de bureau utiliseront désormais par défaut le protocole Wayland. Cela permet de profiter de l'accélération matérielle tout en utilisant le compositeur de bureau moderne.

En plus des éditions, les Fedora Spins et Labs ciblent une variété de publics et de cas d'utilisation, notamment Fedora Comp Neuro, qui fournit des outils pour les neurosciences computationnelles, et des environnements de bureau comme Fedora LXQt, qui fournit un environnement de bureau léger avec des architectures alternatives : ARM AArch64, Power et S390x.

Améliorations pour les administrateurs système

La majorité du travail est fournie par les contributeurs professionnels, en premier lieu ceux travaillant pour Red Hat a l’exemple de Matthew Miller qui, après avoir passé 15 ans en tant qu'administrateur système dans de grandes universités, il a rejoint Red Hat en 2012 et travaille au sein de l'équipe d'architectes de plateforme, en se concentrant principalement sur Fedora Cloud.

Fedora Linux 36 inclut la dernière version d'Ansible. Ansible 5 divise le "moteur" en un paquet ansible-core et des paquets collections. Cela facilite la maintenance et permet de télécharger uniquement les collections necessaire.

À partir de Fedora Server 36, Cockpit fournit un module pour le provisionnement et l'administration continue des partages NFS et Samba. Cela permet aux administrateurs de gérer les partages de fichiers réseau via l'interface web Cockpit utilisée pour configurer d'autres attributs du serveur.

Autres mises à jour

Quelle que soit la variante de Fedora Linux que vous utilisez, vous bénéficiez des dernières nouveautés que le monde de l'open source a à offrir. Podman 4.0 sera entièrement publié pour la première fois dans Fedora Linux 36. Podman 4.0 comporte un grand nombre de changements et une toute nouvelle pile réseau. Il apporte également des changements d'API incompatibles avec les versions précédentes, il faut donc lire attentivement la documentation en amont.

Conformément à la fondation "First", l’équipe de developpement de Fedora a mis à jour les principaux paquets de langage de programmation et de bibliothèques système, notamment Ruby 3.1, Golang 1.18 et PHP 8.1.

Les éditions Fedora sont des sorties ciblées, orientées vers des utilisations spécifiques « vitrines » sur le bureau, dans les environnements de serveur et de cloud, et pour l'Internet des objets.

Fedora Workstation

Fedora Workstation est un système d’exploitation pour les ordinateurs de bureau et ordinateurs portables, avec un ensemble d’outils pour les développeurs et les créateurs. La conception de GNOME prend en compte les commentaires des développeurs. Avec Fedora Workstation, il est possible de lancer des machines virtuelles afin de tester le code sur plusieurs plateformes, conteneuriser les applications ou déployez directement des applications conteneurisées avec le support d’image Open Container Initiative (OCI) intégré.

Fedora IoT

Fedora IoT met à disposition une plateforme de confiance comme fondation solide pour les écosystèmes de l’Internet des objets. Elle utilise la technologie OSTree pour fournir un système d’exploitation immuable avec des mises à jour atomiques. Avec le cadriciel de contrôle de santé greenboot pour systemd, les administrateurs peuvent s’assurer que le système démarre dans l’état attendu.

Les appareils IoT utilisent une large gamme de matériel et avec Fedora IoT, votre logiciel fonctionne sur n’importe quel appareil sans changement majeur. Fedora IoT est construite pour les processeurs x86_64, aarch64 et armhfp de la même manière avec les mêmes versions sur toutes les architectures.

Fedora Server

Fedora Server est un système d’exploitation flexible qui comprend les technologies les pour les centres de données. Elle donne le contrôle de toutes les infrastructures et services.

Source : Fedora

Et vous ?

Utilisez vous Linux ? Quelle distribution ? Quelle version ?

Que pensez-vous de Fedora Linux 36 ?

Quelle amélioration vous intéresse le plus ?

Voir aussi :

Linus Torvalds annonce la disponibilité de la version 5.15 du kernel Linux, elle apporte une nouvelle implémentation de NTFS, un nouveau serveur SMB3, le support Btrfs pour le mappage fs-verity

GNOME 41, l'environnement de bureau utilisé par défaut dans plusieurs distributions Linux est disponible, il apporte de nombreuses corrections, améliorations et fonctionne avec les modems 2G, 3G, 4G

La version bêta de Fedora 34 est disponible, elle utilise GNOME 40 comme environnement de bureau par défaut et apporte une compression transparente du système de fichiers Btrfs

Ubuntu fait de Flutter un « choix par défaut » pour les futures applications de bureau, Canonical veut parier sur le futur du framework libre et open source de développement d'UI proposé par Google

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !