IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Linux pourrait bientôt abandonner la prise en charge du protocole DECnet,
Car il est obsolète et n'est plus maintenu depuis au moins 2010

Le , par Bill Fassinou

0PARTAGES

19  0 
Stephen Hemminger, ingénieur logiciel chez Microsoft, a récemment proposé de retirer le code de gestion du protocole DECnet du noyau Linux. L'ingénieur estime non seulement que le logiciel est obsolète, mais que DECnet appartient au musée de l'histoire des protocoles informatiques et non au noyau Linux. Il a rappelé que DECnet n'est plus maintenu depuis au moins 2010 et que le lien vers la documentation sur Sourceforge indique qu'il y est abandonné. Sa proposition bénéficie d'un grand soutien et la suppression de DECnet allègera le noyau Linux d'environ douze mille lignes de code.

DECnet est un ensemble de protocoles de mise en réseau développé par Digital Equipment Corporation (DEC) et dont la première version a été publiée en 1974. DEC a développé DECnet pour les produits de mise en réseau matériel/logiciel mettant en œuvre DIGITAL Networking Architecture (DNA), une collection de documents qui énoncent les spécifications de chaque couche de l'architecture et décrivent les protocoles fonctionnant dans ces couches. Il a été développé à l'origine pour connecter deux micro-ordinateurs PDP-11, mais il s'est finalement transformé en l'une des premières architectures de réseau pair-à-pair dans les années 1980.

Il a ensuite été intégré à VMS, le système d'exploitation phare de DEC. En effet, la phase I de DECnet a été lancée en 1974 et ne supportait que les PDP-11 exécutant le système d'exploitation RSX-11, et la seule méthode de communication disponible était le point à point. En 1975, la phase II a été lancée avec un support pour 32 nœuds qui avaient des implémentations différentes les unes des autres, y compris TOPS-10, TOPS-20 et RSTS. Cette version disposait d'un Fila Access Listener pour les transferts de fichiers, d'un Data Access Protocol pour l'accès aux fichiers distants et de fonctions de gestion de réseau.



Mais la communication entre les processeurs était toujours limitée à des liaisons point à point. La phase III a été lancée en 1980 et, cette fois, le support a été porté à 255 nœuds, avec des liaisons point à point et multipoints. Une fonction de routage adaptatif a été introduite et le système est désormais capable de communiquer avec d'autres types de réseaux, comme le SNA d'IBM, par le biais de passerelles. Les phases IV et IV+ ont été lancées en 1982 avec un support pour un maximum de 64 449 nœuds et incluent le support du réseau local Ethernet comme choix principal pour la liaison de données.

Elles incluent le routage hiérarchique, le support des clusters VMS et les services hôtes. DECnet utilisait également une architecture à 8 couches similaire au modèle OSI à 7 couches, notamment dans les premiers niveaux inférieurs. Cela rendait DECnet conforme à la norme OSI, mais comme les normes OSI n'étaient pas encore totalement normalisées à cette époque, l'implémentation de la Phase IV était considérée comme propriétaire. L'on estime que DECnet était pratique dans les années 80 comme l'une des premières architectures de réseau pair-à-pair, mais il est depuis longtemps obsolète.

Il ne serait plus guère utilisé depuis le début des années 90. Mais depuis lors, le code DECnet a continué à faire partie du noyau Linux. Mais ce code devrait bientôt être retiré du noyau Linux. « Les protocoles DECnet sont obsolètes depuis longtemps, l'implémentation du noyau Linux est orpheline depuis plus d'une décennie, et le code appartient plus à un musée d'histoire qu'au noyau principal », a déclaré Hemminger dans un message sur la liste de diffusion du noyau Linux. David Laight, développeur Linux, a également déclaré : « elle était pratiquement obsolète lorsque j'écrivais des pilotes Ethernet au début des années 1990 ».

« C'est un peu surprenant que le support ait été intégré à Linux en premier lieu », a-t-il ajouté. Le dernier mainteneur du code DECnet était Christine Caulfield de Red Hat, qui a signalé le code comme orphelin en 2010. Ce changement ne devrait pas gêner grand monde : VMS est le dernier système d'exploitation, même légèrement grand public, qui utilisait DECnet, et VMS prend en charge TCP/IP depuis longtemps. Notons que, bien que leur existence soit rapidement oubliée aujourd'hui, TCP/IP n'est pas le seul protocole de réseau existant et, au milieu des années 90, il n'était même pas le protocole dominant.

Le noyau Linux prenait en charge de multiples protocoles réseau, mais ils disparaissent rapidement. En 2018, Hemminger a retiré du noyau les derniers vestiges du protocole IPX de Novell, rejoignant son partenaire SPX, éliminé en 2002. La pile IPX/SPX était le moyen par lequel les serveurs Novell Netware communiquaient avec leurs machines clientes, et en 1993, elle était l'un des protocoles par défaut de Windows for Workgroups 3.11 et de Windows NT 3.1. TCP/IP n'était qu'une option. Linux supporte toujours AppleTalk, le langage réseau natif de macOS.

AppleTalk a été abandonné par Mac OS X depuis la version 10.6 "Snow Leopard", il est donc voué à disparaître bientôt. Pendant longtemps, DECnet a été un protocole réseau important. DEC fournissait une pile client appelée PathWorks pour permettre aux clients DOS, Windows et Mac de se connecter aux serveurs VAX, non seulement pour les fichiers et l'impression, mais aussi pour les connexions de terminal et X.11.

Pour l'instant, la proposition de la suppression de DECnet du code du noyau Linux est toujours en discussion sur la liste de diffusion. Cependant, étant donné le soutien dont il bénéficie, il y a fort à parier que ce code orphelin depuis longtemps sera bientôt supprimé de l'arbre. La suppression du code DECnet représente environ douze mille lignes de code.

Source : Stephen Hemminger

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Quelle est votre expérience avec la pile de protocoles de mise en réseau DECnet ?
Que pensez-vous de la proposition visant à supprimer DECnet du noyau Linux ?
Selon vous, pourquoi DECnet a été intégré à Linux alors qu'il était déjà obsolète au moment de la sortie de la première version du noyau ?

Voir aussi

Linux est victime de la vulnérabilité la plus grave depuis des années, Dirty Pipe permet à un attaquant d'installer des portes dérobées, de modifier des scripts, etc.

Microsoft découvre une faille dans Linux qui donne l'accès à la racine des ordinateurs, les vulnérabilités d'élévation de privilèges peuvent être utilisées pour obtenir un accès permanent

Le système de fichiers reiserfs pourrait quitter le noyau Linux en 2022. Est-il temps de supprimer reiserfs ?

Le nombre d'infections par des logiciels malveillants ciblant les appareils Linux a augmenté de 35 % en 2021, XorDDoS, Mirai et Mozi étaient les plus répandues, représentant 22 % des attaques

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 05/08/2022 à 4:25
Linux est un noyau modulaire, retirer ce module du pack kernel par défaut pourquoi pas, mais j'espère que la package demeurera disponible justement pour les raisons invoquées pour sa suppression. On choisit Linux aussi pour pouvoir bidouiller des trucs non conventionnels ; c'est même ainsi que Linux est né des frustrations d'un petit étudiant nommé Linus qui ne pouvait pas bidouiller comme il le voulait l'UNIX de son université.
6  0 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/08/2022 à 14:10
Citation Envoyé par progz_du_dimanche Voir le message
C'est à dire monolithique ?
Différents types de noyaux :

  • Noyaux monolithiques non modulaires
  • Noyaux monolithiques modulaires (NDLR Linux récent)
  • Systèmes à micro-noyaux
  • Noyaux hybrides
  • Exo-noyaux
  • Méta-noyaux
  • Noyaux temps réel

Source : Noyau de système d'exploitation - Wikipedia

Voir dans le même article :
Synthèse des principaux noyaux et de leurs architectures
4  0 
Avatar de redcurve
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/08/2022 à 11:46
Citation Envoyé par progz_du_dimanche Voir le message
C'est à dire monolithique ?
Linux est un seul bloc de code, ça a ces avantages mais aussi ces problèmes, du genre se retrouver avec une chier de drivers dans le noyau et devoir y toucher chaque matin du coup. A contrario un noyau type NT oui Zircon donc micro noyau hybride est minimaliste, il y a très peu de code tierce partie dans le kernel, l'avantage est que le noyau est très peu modifié et est vachement plus simple a faire évoluer, par contre ça peu avoir un impact (minimal) coté perf.

Le mieux de toute façon est de tout mettre en ring 0, tout en étant sécurisé Microsoft a réussi ce tour de force le problème est que c'est incompatible avec les softs utilisant de la mémoire partagée.
3  0 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 05/08/2022 à 12:13
Débat quasi éternel qui accouche d'un hybride.
2  0 
Avatar de progz_du_dimanche
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 05/08/2022 à 10:58
Linux est un noyau monolithique
C'est à dire monolithique ?
0  0 
Avatar de redcurve
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/08/2022 à 9:12
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Linux est un noyau modulaire, retirer ce module du pack kernel par défaut pourquoi pas, mais j'espère que la package demeurera disponible justement pour les raisons invoquées pour sa suppression. On choisit Linux aussi pour pouvoir bidouiller des trucs non conventionnels ; c'est même ainsi que Linux est né des frustrations d'un petit étudiant nommé Linus qui ne pouvait pas bidouiller comme il le voulait l'UNIX de son université.
Linux est un noyau monolithique, si tu veux du noyau modulaire y'a NT, Zircon, Hurd
0  1