IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Rakuten abandonne Red Hat et se tourne vers un "vrai" système d'exploitation Linux open source,
L'entreprise porte son choix sur Rocky Linux qui est né des cendres de CentOS

Le , par Bill Fassinou

6PARTAGES

12  0 
La société japonaise Rakuten Mobile a récemment décidé de remplacer Red Hat Enterprise Linux (RHEL) par Rocky Linux comme nouveau système d'exploitation de sa plateforme de réseau mobile au Japon. Le PDG de Rakuten Mobile, Tareq Amin, a déclaré qu'il n'était pas satisfait du support produit et des décisions de facturation de Red Hat. Il estime que les récents changements dans la façon dont Red Hat distribue son système d'exploitation ont nui au modèle économique de son entreprise. Toutefois, certains critiquent sa décision, affirmant que Rocky Linux n'est qu'un fork de RHEL.

Tareq Amin, le PDG de l'opérateur japonais Rakuten Mobile et de sa filiale Rakuten Symphony, orientée vers le cloud computing, a clairement été frustré par l'état de l'open source et il souhaite qu'une réinitialisation permette de répondre aux besoins des déploiements Open RAN ("O-RAN" ou "réseau d’accès sans fil ouvert"). C'est pourquoi Rakuten Symphony s'est associé au spécialiste des logiciels open source CIQ pour mettre à disposition et prendre en charge le système d'exploitation Rocky Linux. Selon l'opérateur, Rocky Linux sera utilisé pour gérer des charges de travail logicielles exigeantes de traitement des signaux radio.

L'opérateur utilisait auparavant CentOS, une distribution dont tous les paquets ont été compilés à partir des sources de la distribution RHEL. CentOS est donc quasiment identique à RHEL et se veut 100 % compatible d'un point de vue binaire. Toutefois, CentOS est morte aujourd'hui. Rakuten Symphony se tourne désormais vers Rocky Linux, une distribution Linux open source dérivée des sources librement fournies au public par Red Hat pour RHEL. Interrogé sur sa décision, Amin a expliqué : « ce n'est pas un secret de savoir avec qui nous travaillions il y a 13 mois en matière de système d'exploitation Linux ainsi que d'environnement de virtualisation ».



« Et ce n'était pas un secret, il s'agissait de Red Hat, choisi en raison de ses principes d'ouverture et de la fiabilité de ses logiciels. Ensuite, lorsque certains fournisseurs ont décidé qu'ils ne prendraient plus en charge Linux en tant que CentOS open source [une distribution Linux particulière] - ce qui signifie qu'elle a été abandonnée par une véritable communauté à source ouverte et que l'on me dit que je vais être obligé de payer un abonnement - je pense que ce n'est pas bien du tout. Je ne devrais pas être obligé de payer des frais d'abonnement. Je n'ai aucun problème à payer des [frais] de support », a continué d'expliquer le PDG.

« Cependant, je ne pouvais pas accepter cette idée que je n'avais pas le choix, que je devais payer des frais d'abonnement. En matière de modèle économique, cela ne fonctionnerait jamais pour Open RAN. Je ne devrais pas être obligé de payer une licence par CPU - cela a vraiment tué mon modèle économique. Imaginez le nombre d'appareils Open RAN : si chacun d'entre eux doit payer un abonnement exagéré, j'ai perdu la partie au profit des fournisseurs traditionnels. C'est la raison principale pour laquelle j'ai voulu créer une nouvelle distribution », a-t-il ajouté. Il a déclaré qu'il était entré en contact avec l'ancienne équipe de CentOS.

Amin aurait cherché à contacter le fondateur original de CentOS, Greg Kurter, qui a créé le projet Rocky Linux après que Red Hat a mis fin au développement de CentOS fin 2020. « Je l'ai appelé et je lui ai dit : "écoute, je veux te donner une chance et je suis prêt à travailler avec toi". Nous avons donc travaillé avec lui pendant 13 mois pour construire notre noyau en temps réel pour répondre à des charges de travail complexes avec une condition : il devait être open source et ses caractéristiques devaient provenir d'une large communauté », a-t-il déclaré. Et il a fallu beaucoup de temps pour amener Rocky Linux là où Rakuten Mobile en avait besoin.

« Il a fallu 13 mois pour que Rocky Linux atteigne les mêmes performances que RHEL pour nous. Ce n'était pas trivial. Il y avait tellement d'ajustements à faire et nous avions pris tous ces ajustements que nous avons faits et nous les avions rendus à la communauté [Rocky Linux] », a déclaré Amin. Il a ajouté que cela prendra un an de plus, mais que Rakuten Mobile fonctionnera alors sur Rocky Linux. « Au Japon, nous avons une stratégie de 12 mois pour migrer l'ensemble de RHEL sur notre propre cloud parallèlement à ce nouveau système d'exploitation que nous voulons déployer », a-t-il déclaré. Amin estime que cela évite de perturber les clients.

« Cela prend autant de temps parce que nous avons un réseau en fonctionnement et que nous devons migrer soigneusement les charges de travail dans notre propre environnement, notre propre cloud. Je ne veux pas perturber notre base de clients. Je ne veux donc pas être ultra agressif sur ce point ». Amin a également déclaré que Rakuten Symphony se basera à l'avenir sur Rocky Linux pour construire les infrastructures d'autres opérateurs. En effet, Rakuten Symphony vend des applications, des fonctions de réseau et des services d'intégration de systèmes et de support à d'autres opérateurs dans le monde.

Par exemple, l'allemand 1&1 a confié la conception, le déploiement et la gestion de son réseau 5G Open RAN Rakuten greenfield à Symphony. « En Allemagne, ils [Red Hat] ne sont plus là. Nous avons la possibilité, dès le jour zéro, de construire le réseau Rocky Linux. Ce sera également le cas pour tout autre contrat majeur remporté par Rakuten Symphony », a déclaré Amin. Il a ajouté que Rakuten Symphony aura bientôt des nouvelles de certains d'entre eux, bien qu'il ne puisse pas en identifier pour le moment, car les accords n'ont pas été finalisés. Un porte-parole de Red Hat a déclaré que l'entreprise n'avait rien à ajouter pour le moment.

Amin a décrit cela comme "un retour aux véritables principes de l'open source, alimenté par des communautés ouvertes". « Les communautés open source encouragent l'innovation par la collaboration. Sans elles, plusieurs technologies que nous considérons comme acquises aujourd'hui n'auraient jamais été développées, ou seraient enfermées derrière le droit des brevets. Le déploiement de Rocky Linux représente un retour aux véritables principes de l'open source, alimentés par des communautés ouvertes. Cela ressemble un peu à un appel au réveil pour la communauté open source du secteur des télécommunications », a-t-il déclaré.

Toutefois, certains critiques pensent qu'Amin confond "open source" et "libre". Amin semble dire que RHEL n'est pas open source en raison des frais de support, alors qu'il se tourne vers un système d'exploitation qui n'est rien d'autre qu'un fork libre de RHEL. « Il semble être énervé que Red Hat ait arrêté la distribution libre CentOS. Et au lieu de payer pour Red Hat, il va vers Rocky Linux, un fork libre de RHEL, tout comme CentOS. C'est bien (du moins légalement), mais la distribution payante de RHEL n'est pas moins open source que Rocky Linux. En fait, cette dernière existe parce que Red Hat est open source », lit-on dans les commentaires.

« Il n'a même pas opté pour quelque chose comme Debian, une distribution libre et open source. Il a opté pour le clone de la distribution qu'il critique », ajoute le commentaire. D'autres accordent néanmoins du crédit à ce que dit Amin et notent que le problème est peut-être ailleurs. « RHEL est certes open source, mais elle est structurée, évidemment pour vendre la licence de support. Vous ne pouvez pas simplement installer DRBD comme sur n'importe quelle autre distribution, vous devez obtenir le paquet de stockage, ou obtenir les paquets d'EPEL. Dans Debian, le module DRBD est juste fourni avec le noyau, il faut l'installer sur RHEL, etc. », explique un critique.

« C'est ennuyeux à gérer, même si vous êtes client payant, et c'est une expérience bien pire que de simplement installer Debian », a-t-il ajouté. Selon les commentaires qui semblent abonder dans le même sens que celui d'Amin, ces problèmes étaient en grande partie résolus avec CentOS. Et donc, ils se plaignent également de l'arrêt de la pris en charge de CentOS par Red Hat. Enfin, d'autres notent que la distribution AlmaLinux est également une alternative intéressante à CentOS.

Sources : Rakuten Symphony, CIQ

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous de la décision de Rakuten de migrer vers Rocky Linux ?
Que pensez-vous de l'arrêt du support de CentOS ? Cela a-t-il impacté votre organisation ?
Selon vous, quelle est la meilleure alternative à CentOS vers laquelle les organisations pourraient se tourner ?

Voir aussi

Le fondateur de CentOS lance le projet Rocky Linux, le remplaçant de la distribution CentOS Linux qui sera abandonnée par Red Hat fin 2021, mais le projet pourrait ne pas être facile à réaliser

La distribution CentOS Linux est morte : Red Hat n'investira plus ses ressources pour soutenir le système après 2021, et CentOS Stream, utilisé en amont de RHEL, ne remplacera pas CentOS Linux

Red Hat défend sa décision concernant la mort de CentOS et affirme que la version Stream peut couvrir « 95% des charges de travail des utilisateurs actuels »

Lancement d'AlmaLinux, un clone stable de RHEL pour ceux qui aimaient CentOS, l'intérêt est de combler le vide qui sera bientôt laissé par la disparition de CentOS

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de ok.Idriss
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 21:19
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
dire que red hat n'est pas un vrai linux et le remplacer par un truc que personne connais c'est drole.
Alors c'est surtout que c'est pour le remplacer par un clone... Rocky est un clone de RHEL qui se veut le succèsseur de CentOS.

Par contre y-a énormément de monde dans l'éco-système et les clouds providers qui connaissent

Les deux successeur de CentOS qui sont proposés sont en général AlmaLinux et RockyLinux (dirigé par le fondateur de CentOS).

Et vous allez les retrouver dans les choix de templates d'OS sur des gros clouds providers comme Amazon Webservice ou même Scaleway.

Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
et puis choisir un systeme linux et vouloir un support... absurde. allez sur windows ou macos si c'est ca
ça c'est parce que vous n'avez pas les tenants et aboutissants d'une gouvernance d'entreprise de grande taille. Le support permet de s'assurer que l'entreprise n'aura pas à griller du carburant en maintenance interne si la communauté décide de laisser tomber la distribution ou de changer des modalités qui la rendrait inutilisable dans un cadre professionnel.

C'est une chose d'administrer des serveurs Linux, s'en est une autre de devoir maintenir tout les paquets à jours, les recompiler à partir des sources etc si le support de la version ne dure pas assez longtemps. Et ça beaucoup de grosses entreprises veulent contracter avec une entreprise (qui contribue à l'opensource en parallèle) pour avoir une garantie que c'est pérenne.

Sinon faudrais rappeler à ce PDG que si y-a bien une boîte qui fait partie des plus gros contributeurs à l'opensource sur de nombreux projets qui sont devenu quasiment des standards de notre industrie, c'est bien RedHat: Ansible, Keycloack, Quarkus, Vert.x, Quay, et j'en oublis de nombreux autres !
8  0 
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 22:39
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
et puis choisir un systeme linux et vouloir un support... absurde.
Bah non, c'est même le minimum attendu par les entreprises un peu sérieuses qui investissent des (dizaines de) millions par an dans leur infrastructure et services associés.

C'est ni plus ni moins que le modèle économique de Red Hat, qui a grandement contribué à démocratiser Linux dans le monde professionnel en offrant un support qui va bien. Idem pour Ubuntu.
https://www.redhat.com/en/store/linux-platforms
https://ubuntu.com/pricing/pro

Au delà d'assurer une maintenance des packages (sur 10 ans), Red Hat s'occupe de choses pointues comme participer à l'évolution des langages C et C++ et contribue activement au développement de gcc.

C'est grâce à ce modèle économique que les utilisateurs lambda peuvent bénéficier gratuitement d'outils de pointe : parce que des entreprises financent tout ça via le support.

L'intérêt de payer pour du support est très ancré dans la culture anglo-saxonne, un peu moins par chez nous.
7  0 
Avatar de Flodelarab
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 03/11/2022 à 12:20
Citation Envoyé par redcurve Voir le message
Personne ne veut payer pour linux ça n'est pas nouveau
C'est profondément faux puisque personne n'a besoin de payer pour Linux. Si des gens paient, c'est qu'ils le veulent. Ils vont chercher la formation, l'accompagnement, le support, ou le service après-vente, garantis par la somme d'argent consentie.
5  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 05/11/2022 à 8:00
Ce n’est pas parce que l’on paye quelque chose que l’on s’assure de sa pérennité ou de la continuité des conditions commerciales.
Tu as quand-même des dispositions légales, et aussi l'effet de la concurrence. Sur un produit libre, tu n'as pas ces leviers. Si les conditions ou les changements de conditions ne te conviennent pas, le fournisseur prend le risque que tu changes de technologie. C'est un calcul des deux cotés.

Ce n'est pas pour autant qu'il ne faut pas utiliser du libre qui des fois fait mieux que le payant.

Et libre ne veut pas forcément dire gratuit, tu peux payer du support, ou utiliser un produit à double licence, ou la version payante aura plus de fonctionnalités, souvent utilisés en beta dans la version community.
2  0 
Avatar de N_BaH
Modérateur https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 22:47
C'est grâce à ce modèle économique [l'assistance à/et la personnalisation] que les utilisateurs lambda [en essuyant les plâtres] peuvent bénéficier gratuitement d'outils de pointe
je suis très fier, en bénéficiant gratuitement de produits de pointe, de participer (en remontant les difficultés d'utilisation) à leur développement.
1  0 
Avatar de Aurelien.Regat-Barrel
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 03/11/2022 à 23:49
Citation Envoyé par redcurve Voir le message
Personne ne veut payer pour linux ça n'est pas nouveau
Dans le monde des particuliers, effectivement. Mais dans le monde pro, si Red Hat a été racheté 34 milliards de $$$, c'est bien que beaucoup de monde paye pour Linux..

Citation Envoyé par N_BaH Voir le message
je suis très fier, en bénéficiant gratuitement de produits de pointe, de participer (en remontant les difficultés d'utilisation) à leur développement.
J'espère ne pas t'avoir offensé avec mes propos, il n'y avait rien de péjoratif dans mon esprit à propos des utilisateurs lambda qui utilisent Linux. Je suis le premier à l'utiliser sans payer.

J'ai quand même envie de souligner que le sens de la communauté dont tu fais preuve ne te place pas - selon moi - parmi les utilisateurs lambda. Mais plutôt dans la catégorie des passionnés. Qui apprécient de pouvoir contribuer à un projet qu'ils affectionnent.

J'ai moi même soumis un patch cette semaine sur un logiciel très utilisé en programmation, tant pour résoudre le problème qui me gênais que par plaisir de pouvoir contribuer à améliorer cet outil très utile. Donc je pense bien comprendre l'esprit. Mais de manière objective, c'est pas l'utilisateur lambda qui fait cela. On retrouve cette volonté d'une minorité de s'investir davantage dans à peu près toutes les communautés en fait, y compris dans les communautés d'utilisateurs payants.

Pas sûr que l'aspect libre/gratuit vs privé/payant ait un réel impact à ce niveau.
1  0 
Avatar de floyer
Membre averti https://www.developpez.com
Le 04/11/2022 à 21:04
Citation Envoyé par ok.Idriss Voir le message
ça c'est parce que vous n'avez pas les tenants et aboutissants d'une gouvernance d'entreprise de grande taille. Le support permet de s'assurer que l'entreprise n'aura pas à griller du carburant en maintenance interne si la communauté décide de laisser tomber la distribution ou de changer des modalités qui la rendrait inutilisable dans un cadre professionnel.
Ce n’est pas parce que l’on paye quelque chose que l’on s’assure de sa pérennité ou de la continuité des conditions commerciales. RedHat (ce n’est qu’un exemple), arrêtera de livrer Tomcat avec RHEL car il est plus lucratif de vendre en plus JBoss Web Server. Du côté d’Atlassian qui se tourne vers le Cloud au détriment de ceux qui préfèrent le on-premise (pour diverses raisons), c’est pas mal non plus.
1  0 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/11/2022 à 20:35
dire que red hat n'est pas un vrai linux et le remplacer par un truc que personne connais c'est drole. autant il serais parti sur debian, j'aurais pu comprendre mais bon.

et puis choisir un systeme linux et vouloir un support... absurde. allez sur windows ou macos si c'est ca
2  3 
Avatar de redcurve
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/11/2022 à 9:12
Personne ne veut payer pour linux ça n'est pas nouveau
0  4