IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Flathub dévoile sa situation actuelle et ses projets pour 2023
Dont les progrès sur l'évolution d'un service de magasin d'applications

Le , par Sandra Coret

4PARTAGES

5  0 
Flathub a pour objectif d'être l'endroit où obtenir et distribuer des applications pour Linux. Il est alimenté par Flatpak, qui permet aux applications Flathub de fonctionner sur presque toutes les distributions Linux. Si vous êtes un utilisateur de Linux, vous pouvez utiliser Flathub pour accéder à une collection croissante d'applications Flatpak. Il vous suffit de suivre les instructions d'installation.

Quelques mois se sont écoulés depuis les dernières mises à jour de Flathub l'année dernière. Nous avons été très occupés en coulisses, et j'aimerais donc partager avec vous ce que nous avons fait chez Flathub et pourquoi, et ce que nous allons faire cette année. J'aimerais me concentrer sur les points suivants

  • La situation actuelle de Flathub en tant qu'écosystème solide avec 2 000 applications
  • Nos progrès dans l'évolution de Flathub d'un service de construction à un magasin d'applications.
  • L'obstacle économique à la croissance de l'écosystème et ses conséquences
  • Les prochaines étapes pour surmonter nos défis grâce à des initiatives ciblées.


Aujourd'hui

Flathub a le vent en poupe : nous proposons 2 000 applications de plus de 1 500 collaborateurs sur GitHub. Nous enregistrons en moyenne 700 000 téléchargements d'applications par jour, avec 898 millions de requêtes HTTP totalisant 88,3 TB servies par notre CDN chaque jour (merci Fastly !). Flatpak a, à mon avis, résolu le problème technique le plus important qui a freiné la croissance et l'acceptation de Linux sur le bureau (ou d'autres appareils informatiques personnels) au cours des 25 dernières années : à savoir, la difficulté pour les développeurs d'applications de publier leur travail d'une manière qui facilite la découverte, le téléchargement (ou le chargement latéral, pour les personnes dans des environnements de connectivité difficiles), l'installation et l'utilisation par les utilisateurs. Flathub s'appuie sur ce principe pour aider les utilisateurs à découvrir le travail des développeurs d'applications et pour aider ce travail à atteindre les utilisateurs en temps voulu.

Les premiers résultats de cette désintermédiation sont prometteurs : malgré sa taille modeste jusqu'à présent, Flathub contient des centaines d'applications dont je n'ai jamais entendu parler auparavant - et ce, même si je travaille dans l'espace de bureau Linux depuis près de 20 ans et que j'ai passé une grande partie de cette période à regarder le contenu de dselect (ce qui montre un peu mon âge) ou de GNOME Software, à assister à des conférences et à lire des articles de blog, des articles d'actualité et des forums. Je suis également heureux de constater que nombre de nos partenaires distributeurs de systèmes d'exploitation ont reconnu que ce modèle est extrêmement complémentaire et s'ajoute au travail indispensable qu'ils accomplissent pour apporter le bureau Linux aux utilisateurs finaux, et que le fait d'avoir plus d'applications disponibles pour vos utilisateurs est une valeur ajoutée qui vous permet de vous concentrer sur votre offre principale et non un jeu à somme nulle qui devrait motiver des querelles intestines.

Progrès en cours

La mise en place de Flathub dans son état actuel a été un long processus continu. Voici ce que nous avons fait en coulisses :

Développement

L'année dernière, nous avons conclu notre premier engagement avec Codethink pour intégrer des fonctionnalités dans l'application web de Flathub afin de passer d'un service de construction à un magasin d'applications. Cela inclut des comptes pour les utilisateurs et les développeurs, le traitement des paiements via Stripe, et la possibilité pour les développeurs de gérer les jetons de téléchargement pour les applications qu'ils contrôlent. En parallèle, James Westman a travaillé sur la vérification des applications et les fonctionnalités correspondantes dans flat-manager pour s'assurer que les métadonnées des applications reflètent correctement la vérification et la tarification, et pour fournir une authentification pour le paiement des utilisateurs pour les téléchargements d'applications lorsque le développeur l'active. Seuls les développeurs vérifiés pourront effectuer des téléchargements directs ou accéder aux paramètres de paiement de leurs applications.

Juridique

Jusqu'à présent, la Fondation GNOME a joué le rôle d'incubateur et d'hôte légal pour Flathub, même s'il ne s'agit pas d'un produit ou d'une initiative purement GNOME. La distribution de logiciels aux utilisateurs finaux ainsi que le traitement et l'acheminement des paiements et des dons ont également un profil juridique différent en termes d'exposition aux risques et de conformité avec les organisations à but non lucratif que les activités actuelles de la Fondation GNOME. Par conséquent, nous prévoyons d'établir une entité juridique indépendante pour posséder et exploiter Flathub, ce qui réduit les risques pour la Fondation GNOME, reflète mieux les intérêts indépendants et multibureaux de Flathub, et offre une certaine flexibilité à l'avenir si nous avons besoin de modifier la structure.

Nous sommes actuellement en train d'examiner les avis juridiques pour nous assurer que nous avons la bonne structure en place avant d'aller de l'avant.
La gouvernance

Comme Flathub est quelque chose que nous voulons placer en dehors de l'espace de bureau et de distribution Linux existant - et s'assurer que nous représentons et servons la plus large communauté d'utilisateurs et de développeurs Linux - nous avons travaillé sur un modèle de gouvernance qui garantit la transparence et la confiance dans les personnes qui prennent les décisions, et pourquoi. Nous avons mis en place un groupe de travail avec moi-même et Martín Abente Lahaye de GNOME, Aleix Pol Gonzalez, Neofytos Kolokotronis et Timothée Ravier de KDE, et Jorge Castro qui porte le drapeau de la communauté Flathub. Merci également à Neil McGovern et Nick Richards qui se sont impliqués plus tôt dans le processus.

Nous ne voulons pas nous empêtrer dans la création de quelque chose de complexe avec des adhésions et des élections, donc dans un premier temps nous allons trouver un moyen simple/équilibré de nommer des personnes au sein d'un conseil qui prend des décisions clés sur Flathub et itérer à partir de là.

Financement

Nous avons reçu une subvention pour 2023 de 100K$ de Endless Network 80 qui servira à financer les coûts d'infrastructure, juridiques et opérationnels de Flathub et la mise en place de la structure décrite ci-dessus. (Divulgation complète : Endless Network est l'organisation parapluie qui finance également mon employeur, Endless OS Foundation). J'espère augmenter le financement disponible à 250 000 $ pour cette année afin de couvrir le prochain cycle de développement du logiciel, de se préparer à des coûts de fonctionnement plus élevés (par exemple, la comptabilité devient plus complexe) et d'engager un deuxième membre du personnel à temps plein en plus de Bartłomiej Piotrowski pour gérer les demandes de renseignements, les examens, la documentation et la sensibilisation des partenaires.

Nous sommes actuellement en discussion avec NLnet 17 sur le financement de la poursuite du développement du logiciel, mais nous avons malheureusement été refusés pour une subvention du Plaintext Group 30 pour cette année ; ce projet Schmidt Futures autour de la durabilité des logiciels libres ne délivre pas actuellement de subventions en 2023. Cependant, nous continuons à travailler sur d'autres possibilités de financement.

Les obstacles restants

Mon hypothèse personnelle est que le plus grand obstacle qui subsiste à l'échelle et à l'impact de Linux desktop est d'ordre économique. Sur les plateformes concurrentes - mobiles ou de bureau - un développeur peut proposer son travail à la vente via un magasin d'applications ou un téléchargement direct avec paiement ou abonnement dans les heures qui suivent la sortie d'une version. Bien que nous ayons réduit le temps nécessaire au premier téléchargement de plusieurs mois à quelques jours avec Flathub, en tant que communauté, nous continuons à avoir une relation difficile avec l'argent. Certains créateurs ont la chance d'avoir un emploi à temps plein dans l'espace FLOSS, tandis que quelques développeurs "superstars" sont capables de nourrir un certain niveau de soutien financier en investissant du temps dans la construction d'un public à travers le streaming, Patreon, Kickstarter, ou similaire. Cependant, une grande partie d'entre nous doit se contenter d'un flux de rapports de bogues sur GitHub entrecoupé de bières conciliantes au FOSDEM (d'autres boissons et événements sont disponibles).

Quelles sont les prochaines étapes ?

Après avoir identifié les principaux obstacles à surmonter, nous avons prévu un certain nombre d'initiatives et de restructurations ciblées cette année :

Déploiement progressif

Nous travaillons sur le déploiement du travail que nous avons effectué au cours de l'année passée, en commençant tout d'abord par le lancement de la nouvelle expérience web de Flathub 81 ainsi que le changement de marque dont Jakub a parlé sur son blog 42. Nous lancerons également les fonctions de vérification qui nous permettront de distinguer les applications téléchargées par leurs développeurs.

En parallèle, nous serons également en mesure d'activer les sous-ensembles de repo Flatpak qui permettent aux utilisateurs de sélectionner uniquement les applications vérifiées et/ou FLOSS dans le CLI Flatpak ou l'interface utilisateur du centre d'applications de leur bureau.

Téléchargements directs

Les téléchargements directs d'applications sont presque prêts, et ils permettent des choses intéressantes comme permettre aux applications Electron d'être construites en dehors de flatpak-builder, ou conduire des téléchargements automatiques sur Flathub à partir d'actions GitHub ou de flux CI GitLab ; cependant, nous devons réfléchir un peu à la façon dont nous encourageons leur utilisation. Même avec ses frustrations, notre Buildbot actuel s'assure que les logs de construction et les versions sources de chaque application sur Flathub sont capturés, et que les applications sont construites sur toutes les architectures supportées. (Est-ce qu'en 2023 nous ajouterons RISC-V ? Contactez nous si vous voulez nous aider !) Si nous donnons des jetons de téléchargement à n'importe quel développeur, même si la majorité des applications sont open source, nous passerons d'une situation relativement structurée à quelque chose de beaucoup plus déstructuré - et nous craignons que de nombreuses applications ne soient disponibles que sur des machines Intel/AMD 64 bits.
Source : Flathub

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?

Voir aussi :

La nouvelle distribution Linux "blendOS" combine Arch Linux, Fedora Linux et Ubuntu, il est construit autour de Distrobox et utilise l'environnement de bureau GNOME

Linux 6.3 abandonne la prise en charge du compilateur Intel ICC et ajoute le support du pilote AMD-Xilinx XDMA, le support du pilote sans fil Ath12k et des optimisations de performance pour Btrfs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de JPLAROCHE
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 12/03/2023 à 21:16
bonjour , encore un qui s'étale sur un bureau , il n'y a pas un mais des bureaux , ce qui permet de s'ajuster au mieux en fonction de l'utilisation , dire que MINT c'est le mieux c'est méconnaître les autres.
pour ce qui est de la sécurité cela mérite pour tout system quel qu'il soit un tant soit peu de connaissance , n'oubliez pas que l'on s'adresse à M. et Mde michou alors !!!!.

Quant à Flatpak ça peu dépanner, mais ce n'est que rustine ou pour tester ... on peu toujours sortir de sa manche le logiciel qui manque, et cela, pour n'importe quelle system.

Perso je pratique l'informatique depuis 50 ans et je peux vous dire qu'on se plaint la bouche pleine, cela ne veux pas dire que l'on ne peut pas améliorer, mais il faut quand même relativiser.

Quant à dire que Linux, c'est la boite au batch ou ligne de commande, c'est se moquer du monde et vraiment prendre les personnes pour des ignorants.

je vois qu'il n'a pas connu les cartes perforées ni l'arrivée des écrans etc. bref ce monsieur parle pour rien dire .

il mélange tout, c'est comme si je vous disais qu'avec une carte hercule noir et blanc c'est Linux et que windows est en couleur, mais avec une carte cga , bennn je préfère la carte hercule et vous me répondrez oh ho mon gars aujourd'hui ça a changé ...

il est inutile de s'escagasser avec des histoires pareils Windows ou Linux il y a de la place pour tout le monde , perso je remercie Linux et tous ceux qui y contribue, car c'est réellement quelques chose de bienfait tant pour développer que pour le loisir.
4  0 
Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 11/03/2023 à 16:17
Citation Envoyé par amorgos Voir le message
Je ne me suis servi qu'une fois de ce machin.
Cela m'a permis d'installer une application sans problème.

Mais en cherchant un petit peu comment ça fonctionnait,
je me suis rendu compte que ce paquet dupliquait une bonne dizaine de libs
déjà présentes sur ma machine .
Il s'agit d'un non sens technique, et dans ces conditions, c'est facile de faire quelque chose qui fonctionne .
Revenons aux bibliothèques statiques (40+ ans en arrière tout de même), ce sera encore plus simple.
Quant aux environnements d'exécution de type "bac à sable", il ne servent qu'à calmer les angoisses des
"professionnels de la profession" qui ne veulent surtout pas se compliquer la vie
(sur le dos de l'utilisateur final qui paie la consommation de ressources).

...
Linux n'est pas utilisé par madame Michu ? Tant mieux ! Le jour ou ce sera le cas (avec flatpack ?), le système sera 10 fois plus gros,
et 4 fois plus lent. En résumé, ce sera Windows. Je ne vois pas l'intérêt.
Les ressources etc., faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain non plus. Je suis pour l'économie mais il y a des limites. Il faut utiliser les application de la distro le plus possible pour les ressources, mais pas pour autant se priver des nouveaux types de paquets.

J'utilise linux seulement sur un portable de 2011 au moins avec 4Go de RAM, une vieillerie, et j'ai dû installer visual studio code et android studio en snap ou flatpak, justement "parce que ça marche" et que la dernière version était disponible. Or, sur ce matériel ancien, la place occupée par rapport rapport à la taille du disque d'origine est tout à fait anecdotique je trouve, et les performances sont très bonnes.

À un moment, si flatpak ne consomme qu’anecdotiquement les ressources sur une machine d'il y a 12 ans pas upgradée, c'est que le ratio ressources / service rendu est acceptable.

Il faut savoir que ces nouveaux containers sont capables de mutualiser les ressources et que la duplication des librairies n'est pas complète. De toutes façons, à partir du moment où deux logiciels utilisent deux versions différentes de la même lib, il y a pas 36 solutions. Soit on abandonne un logiciel, soit on duplique les lib d'une manière où d'une autre. Et les nouveaux containers sont une façon étudiée pour la stabilité du système, donc je prends.

Je prends d'autant plus, que parfois la version de la distro peut être inadaptée. Par ex, la dernière fois que j'ai voulu installer la dernière version de l'IDE arduino depuis le magasin ubuntu, celle-ci était complètement "has been" pour la version, et tous les commentaires signalaient que cette version était "cassée". J'en conclus que les mainteneurs des distro ont des ressources limitées, et que "parfois", laisser le développeur publier directement sur flatpak ou snap c'est pas plus mal. Ensuite, pour des trucs courants comme firefox ou Libre Office, je fais confiance à la distro.

Revenons aux bibliothèques statiques
Ce système apporte plus de duplications et est moins sécurisé. Le dév. peut très bien garder des versions obsolètes de manière plus obscure que les "Dependencies" de flatpak.
De plus, certaines licences contraignent la distribution en statique.

Linux n'est pas utilisé par madame Michu ? Tant mieux !
Je ne comprends pas cet élitisme. Le jour où linux sera trop démocratisé, il sera toujours temps de migrer sous une FreeBSD alternative ou de compiler son système à la Gentoo.
3  0 
Avatar de amorgos
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 12/03/2023 à 10:46
Citation Envoyé par Fagus Voir le message

Ce système apporte plus de duplications et est moins sécurisé. Le dév. peut très bien garder des versions obsolètes de manière plus obscure que les "Dependencies" de flatpak.
De plus, certaines licences contraignent la distribution en statique.
A propos de la proposition de revenir aux libs statiques : c'était de l'humour ! Il n'est pas question d'y revenir.

Ceci étant, rien n'empêche non plus de garder des versions obsolètes des libs en "conteneurs" flatpak... est-ce moins obscur ?
Plus généralement, soyons raisonnables : ce système nous propose de pouvoir déployer n'importe quoi, n'importe où.
La seule façon d'y parvenir est que chaque produit vienne avec ses propres ressources. Je suis désolé, mais **par construction**,
un tel système ne peut qu'engendrer que redondance et utilisation suboptimale des machines. Réfléchissez-y.

Flatpack est une approche paresseuse du problème des dépendances. Et je n''utilise pas "paresseux" au sens informatique.
Avec comme résultat un confort pour les dev/distributeurs de soft mais un enfer pour l'utilisateur final en cas d'utilisation massive.
Car le problème est là : comme vous le dites, pour se tirer d'affaire dans un cas scabreux précis, c'est très bien et le coût est parfaitement acceptable.
En cas d'utilisation massive, c'est autre chose. Et c'est précisément ceci que nous propose cet article. Je pense donc que c'est une ânerie.

J'aurais été beaucoup plus content que les distributions fusionnent, ou s'accordent sur une système de gestion des dépendances
(encore) plus performant. En ce qui me concerne, celui de Debian fonctionne très bien au quotidien, mais d'autres doivent aussi bien marcher.
Ce qui ne signifie pas qu'ils ne puissent pas être améliorés.

Citation Envoyé par Fagus Voir le message

Je ne comprends pas cet élitisme. Le jour où linux sera trop démocratisé, il sera toujours temps de migrer sous une FreeBSD alternative ou de compiler son système à la Gentoo.
Sans doute parce que ce n'est pas de l'élitisme. C'est une application de l'adage "pour vivre heureux, vivons cachés".
Une partie non négligeable de l'immunité de Linux aux attaques diverses (hackers et marchandisation) provient du fait qu'il ne constitue pas une cible rentable.
2  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 12/03/2023 à 19:29
Si tu ne bidouille pas ton système en passant ton temps à tester de nouvelles versions, tu ne devrais pas multiplier les dépendances. Si tu veux une version plus récente d'un logiciel sans déstabiliser ton système, quelques packages Flatpak (ou autre système équivalent) ça sera pas la mer à boire.

Si c'est pour tester, une VM ou un conteneur fera l'affaire.
2  0 
Avatar de bdr443
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 25/03/2023 à 15:57
Je comprends que certains d'entre vous veulent préserver une certaine pureté de Linux mais si vous voulez que ça soit adopté par le grand public il va falloir faire des concessions pour la simplicité d'utilisation.

Alors bien sûr il y a le problème du marketing qui n'est pas facile à résoudre mais pour autant ce n'est pas le seul frein qui empêche les gens d'adopter Linux.

Étant un utilisateur régulier de fedora, je trouve que flatpak est vraiment très performant et comme disait une autre personne en commentaires qui l'utilise sur un ordinateur vieux de 10 ans avec 4 gigas seulement de mémoire vive, ça fonctionne vraiment très bien.
Ça me permet de me concentrer sur ce que j'ai à fairee sans passer très longtemps à galérer sur l'installation des paquets, flatpak est d'une rapidité et d'une simplicité étonnante surtout que souvent les versions flatpak sont plus a jour.

Je comprends que vous avez une certaine façon assez minutieuse voir maniaque de voir le logigiel, mais tout le monde n'a pas forcément envie de se plonger dans des problèmes de compatibilité Deb et RPM et de versions en installant une app. Il faut que certains le fassent et merci à eux pour continuer d'assurer une certaine qualité dans le développement et le déploiement des logiciels en etant pointilleux mais vous ne pouvez pas demander à tout le monde de le faire. Moi ça me va très bien que les devs fournissent un paquet flatpak et se décharge d'une partie des tâches fastidieuses sur ma consommation d'espace disque, qui en plus n'est pas franchement énorme ça leur permet de se concentrer sur les fonctionnalités des applications plutôt que sur son packaging.
Ce type de paresse est largement compréhensible.

Et puis de toute façon ne paniquez pas il y aura toujours des distributions Linux faites pour les puristes, l'offre est tellement vaste...
2  0 
Avatar de disedorgue
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/03/2023 à 11:35
En parlant de sandboxing, on oublie un des principal inconvénient de celui-ci qui peut compliquer encore plus sérieusement la vie de l'utilisateur, c'est la configuration du logiciel installé en sandboxing, car dans ce monde merveilleux de licorne, il n'y a pas que des intégrateurs bisounours, y en a qui sandbox comme des porcs, ce qui fait que tu n'as pas acces à la conf sans descendre dans la sandbox, ils allouent des ressources en veux-tu en voila, etc...

Et en revenant sur le point d'Amorgos concernant les libs, je suis d'accord avec lui et se que je trouve dingue, c'est que les linuxiens reprochaient justement ce problème à windows et que maintenant ils plussoient la pratique.

Pour ma part, tous ces systèmes, c'est l'équivalent de cacher la poussière (en restant poli) sous un très gros tapis.
1  0 
Avatar de foetus
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 12/03/2023 à 13:35
Citation Envoyé par Fagus Voir le message
Par ex, la dernière fois que j'ai voulu installer la dernière version de l'IDE arduino depuis le magasin ubuntu, celle-ci était complètement "has been" pour la version, et tous les commentaires signalaient que cette version était "cassée".
J'ai pratiqué Linux début 2000 et c'est 1 peu la philosophie : 1 distribution fait 1 "ensemble" avec des versions stables (éventuellement patchée) et 1 fois testé ok, c'est distribué ("point release distribution" (avec des branches : current, testing, experimental)
Donc, les logiciels n'étaient pas forcément à jour, mais c'était stable. Et au besoin, on a les sources et le dossier "/usr/local"

Maintenant, les utilisateurs veulent les dernières versions tout de suite : avec Linux il faut être patient ou alors tu passes éventuellement sur Gentoo, Arch et compagnie ("rolling release distribution"

Les seul avantage des flatpack c'est d'avoir NotePad++ sous Linux (via Winepak)
1  0 
Avatar de smarties
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/03/2023 à 9:08
Flatpak peut être pratique pour tester mais ça prend rapidement de la place. Autant trouvé le fichier deb ou rpm quand ils existent voire AppImage.
Cependant, dernièrement j'ai voulu compiler et installer des logiciels (MuseScore, NextCloud, Gittyup) qui n'avaient pas les paquets et ça a été une horreur :
- dépendances C++ à résoudre
- dossier d'installation avec cmake
...
Pour Gittyup je fonctionne avec Flatpak pour le moment car je n'ai pas réussi à le compiler ni trouvé de client Git similaire qui me plaisait (léger donc pas écrit en JAVA, interface utilisateur similaire)
1  0 
Avatar de Ti-Slackeux
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/03/2023 à 12:36
Citation Envoyé par smarties Voir le message

Cependant, dernièrement j'ai voulu compiler et installer des logiciels (MuseScore, NextCloud, Gittyup) qui n'avaient pas les paquets et ça a été une horreur :
- dépendances C++ à résoudre
- dossier d'installation avec cmake
...
tu n'as pas pu installer Nextcloud ?
Ils ont des packages pour presque toutes les distros, y compris du docker ou de l'appimage.
Perso je prend l'archive et ça roule.

Les packages dispos sont par ici : https://help.nextcloud.com/t/linux-packages-status/10216

hth,
1  0 
Avatar de smarties
Membre expert https://www.developpez.com
Le 13/03/2023 à 13:55
Citation Envoyé par Ti-Slackeux Voir le message
tu n'as pas pu installer Nextcloud ?
Ils ont des packages pour presque toutes les distros, y compris du docker ou de l'appimage.
Perso je prend l'archive et ça roule.

Les packages dispos sont par ici : https://help.nextcloud.com/t/linux-packages-status/10216

hth,
Merci pour le lien, j'avais pu installer Nextcloud mais je l'avais compilé, je regarderais ça ce soir pour utiliser un dépôt Deban pour mon Linux Mint
0  0