IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Linux 6.9 démarrera beaucoup plus rapidement pour les systèmes dotés d'une grande quantité de RAM grâce à une série de mises à jour
En particulier pour ceux qui utilisent des pages HugeTLB

Le , par Stéphane le calme

27PARTAGES

19  0 
Le noyau Linux 6.9 promet une avancée significative pour les utilisateurs disposant de systèmes avec de grandes quantités de mémoire RAM. Grâce à une série de mises à jour, le processus de démarrage sera nettement plus rapide, en particulier pour ceux qui utilisent des pages HugeTLB.

Qu’est-ce que cela signifie pour les utilisateurs ?

Pour les systèmes possédant un grand nombre de pages HugeTLB, cette optimisation se traduira par une réduction considérable du temps de démarrage. Par exemple, sur un système de 2 To, l’initialisation de 1 800 pages de 1 Go prend actuellement entre 1 et 2 secondes sur un total de 10. Sur un hôte Intel de 12 To, l’initialisation de 11 776 pages de 1 Go peut prendre plus d’une minute. Ces durées seront désormais réduites grâce à la parallélisation de l’initialisation des pages HugeTLB lors du démarrage.

Comment cela a-t-il été réalisé ?

Le développeur Linux Gang Li de Bytedance a consacré beaucoup de temps à cette série de correctifs, qui ont fait l’objet de multiples révisions pour parvenir à une exécution efficace. L’infrastructure existante du noyau, comme padata_do_multithreaded, a été utilisée pour parvenir à ces résultats avec des modifications minimales.

Quels sont les bénéfices ?

Pour les serveurs très importants, souvent utilisés par les hyperscalers et d’autres grandes organisations où la disponibilité des services et le temps de fonctionnement du système sont cruciaux, ces améliorations du temps de démarrage en cas de redémarrage nécessaire sont d’un avantage significatif.


Conclusion

La version 6.9 du noyau Linux représente un pas de géant vers l’efficacité et la rapidité, en particulier pour les systèmes de grande envergure. Cette mise à jour est un exemple de l’engagement continu de la communauté Linux pour l’amélioration et l’innovation technologique.

Source : kernel lore

Et vous ?

Quelle est votre expérience avec les précédentes versions de Linux et comment pensez-vous que la version 6.9 va améliorer votre utilisation quotidienne ?
Comment l’accélération du démarrage affectera-t-elle votre productivité ou celle de votre entreprise ?
Avez-vous déjà été confronté à des problèmes de lenteur au démarrage en raison de grandes quantités de RAM ? Comment avez-vous géré cette situation ?
Quelles fonctionnalités aimeriez-vous voir dans les futures mises à jour du noyau Linux pour répondre à vos besoins spécifiques ?
Quel impact pensez-vous que ces améliorations auront sur l’avenir des systèmes d’exploitation open source ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 29/03/2024 à 6:35
C'est juste énorme d'initialiser des choses qui ne sont jamais utilisées. C'est de la ressource CPU consommée pour rien.
Il s'agit ici d'un problème que rencontre les machines avec beaucoup de RAM. Comme indiqué 1 à 2 secondes pour 2 To de RAM, ce qui est déjà énorme en terme de RAM. Vu le prix de ces machines, je te garantie que leur ressources sont exploités, et 1 à 2 secondes dans ce cas ne représente rien.
Les machines avec autant de RAM sont des gros serveurs qui sont rarement redémarré. Le prob. se situe surtout avec leur indisponibilité le temps du reboot, pas réellement d'impact écologique pour cette initialisation en rapport avec l'utilisation de la machine.

Il faut aussi revoir la conception des CPU. La mode actuelle étant des CPU moins énergivores ou qui adaptent leur consommation à l'usage fait de la

Au vu de la masse de 'progres' qui a été faite, on devrait avoir un pc sous 8088 qui d'initialise en un éclair ;-)))
Retour à l'age de pierre quoi.

Si tu veux faire de l'écologie, il faut arrêter l'IA, diminuer l'usage du cloud, ne plus utiliser de smartphone qui est en plus changé tous les 2 ans. Ou sinon tu améliores l’efficacité énergétique, produit de l'énergie propre comme l'énergie solaire, mais il faudra alors un gros gap sur les technologies photovoltaïques, améliore les filières du recyclage, etc. La solution raisonnable est certainement un medley de tout ça.
6  0 
Avatar de Dave Hiock
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 19/04/2024 à 11:07
\ô/
un des intérêt de la tabulation est le partage des sources qui selon le développeur pourra configurer la largeur comme bon lui semble au travers de son éditeur, 2 ,4, 8 ou autres et ce pour son confort visuel.
Le gain de taille pouvant être anecdotique compte tenu de la minification pouvant être appliquée au final.
5  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 29/03/2024 à 11:29
un OS d'aujourd'hui devrait être plus efficace qu'il y a 30 ans
C'est bien le cas, on en fait beaucoup plus avec un OS actuel qu'il y a 30 ans. Un smartphone d'il y a 10 ans est bien plus puissant qu'un mainframe des années 70 qui prenait toute une pièce.

Je me souviens des circonvolutions intellectuelle pour économiser un octet, un cycle
On se fout de tout aujourd'hui, tu n'as pas assez de mémoire : tu en ajoutes 8 ou 16 Go presque un minimum
Elle était nécessaire, par manque de puissance. Mais cela demandait beaucoup plus de travail pour les programmeurs. Avec notre mode de vie actuelle, ce n'est plus rentable d’économiser des octets. On parle d'une époque ou Internet était quasi inexistant.

La durée de vie d'un smartphone pour qu'il soit acceptable écologiquement devrait être de plus de 15 ans pas 2.
Dans ce cas, on peut aussi s'en passer,, vu qu'on peut se servir de ss fonctionnalités sur ordi et ne s'en servir que pour téléphoner, ce à quoi devrait servir un téléphone.

Donc oui c'est faisable, mai sil faut abandonner l'utilisation de face2book, twitter, toktok, youtube, netflix. Tu réduit de 70% le traffic Internet et donc leur consommation énergétique.
3  0 
Avatar de xdelatour
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/03/2024 à 13:34
Sous Linux, la quasi-totalité de la mémoire physique est toujours utilisée : celle qui n'est pas attribuée au noyau ou aux processus sert à la gestion des caches et des buffers (pour précharger des données par exemple). Ces zones de mémoire peuvent être libérées pour faire de la place s'il en faut plus pour les processus. Il est donc bien nécessaire de tout initialiser.

Source : RedHat: Memory Usage and Page Cache
3  0 
Avatar de xdelatour
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 30/03/2024 à 14:13
Citation Envoyé par floyer Voir le message
Reste à savoir comment initialiser un répertoire de page sans savoir si les pages physiques appartiendront aux buffers/cache ou à un processus. Dans le doute, autant attendre que le besoin se fasse sentir. Non ?
Je pense que c'est justement l'optimisation apportée par la mise à jour : au démarrage il n'y a que le noyau, les drivers et quelques processus, pas de quoi remplir toute la RAM. Mais comme celle-ci a vocation à être utilisée en intégralité pour optimiser les performances, son initialisation peut se poursuivre en parallèle.

Quant au second point soulevé par vVDB.fr, cela fait plus de vingt ans que seuls les pilotes réellement nécessaires sont chargés grâce à la découverte automatique des périphériques et à udev. Et si nécessaire, il est quand même possible de blacklister des modules pour empêcher leur chargement.

Ce sont tout plein d'optimisations comme ça qui m'ont fait passer à Linux il y a bien longtemps. Je me souviens encore de l'époque où le simple fait de cliquer sur un titre dans la barre de menu d'un programme sous Windows 3.1 déclenchait un accès disque car le système swappait tout le temps.
3  0 
Avatar de sebdev200
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 19/04/2024 à 10:10
Citation Envoyé par fodger Voir le message
La raison de préférer l'espace à la tabulation est tout simplement que l'espace a toujours la même valeur unitaire quelque soit l'os, l'éditeur, ce qui n'est pas le cas pour la tabulation.
C'est pour cela qu'un éditeur qui puisse changer, en temps réel, la largeur d'une tabulation par la molette de souris permettrait de retrouver facilement la bonne identation.
3  0 
Avatar de Docox2
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 19/04/2024 à 14:25
Lorsque jeune je codais sur cartes perforées et utilisais une machine à écrire mécanique, la tabulation était variable au gré de l'utilisateur qui lui-même réglait ses taquets.
Dans la bataille en cours je me rends compte que les protagonistes utilisent tous les deux, espaces et tabulations, à mauvais escient.
La touche de tabulation sur la machine à écrire permettait d´atteindre une position sur une ligne sans taper de multiples fois sur une touche. Mettre deux tabulations successives est donc une ineptie au même titre que mettre plus de deux espaces consécutifs.
Le but recherché est une indentation de texte pour un visuel confortable.
Dans le cadre de la majorité des codes, nul besoin de mettre d´espace ou de tabulation en début de ligne: chaque caractère comptait et se payait sur une carte perforée!
Une simple analyse du code par un outil convenable, même sans IA, permet d'afficher ce code avec l'indentation souhaitée. C'est ce que font beaucoup d'IDE. Gain d'espace, gain de temps, et tous les parsers peuvent extraire les données.
Utilisons des outils modernes et adaptés au lieu de disserter sur des blancs inutiles du point de vue de la majorité des langages informatiques!
3  0 
Avatar de vVDB.fr
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/03/2024 à 8:32
Demain tu auras de telles machines sur tes genoux...
Il faut améliorer l'efficacité énergétique des OS, un OS d'aujourd'hui devrait être plus efficace qu'il y a 30 ans et bien non...
Je me souviens des circonvolutions intellectuelle pour économiser un octet, un cycle... La puissance de calcul pour Apollo, elle est au creux de ta main.
On se fout de tout aujourd'hui, tu n'as pas assez de mémoire : tu en ajoutes 8 ou 16 Go presque un minimum, tu n'as pas assez de puissance : tu ajoutes des coeurs, GPU, NPU...
l'IA qui consomme 60 fois plus pour une requête qu'un moteur de recherche... Pour un résultat incertain car la synthèse est très biaisée...
Il faut consommer juste ce qu'il faut en énergie, en ressources...
Le logiciel doit aussi être frugal à commencer par l'OS. Ne pas avoir un appétit pantagruélique !
La durée de vie d'un smartphone pour qu'il soit acceptable écologiquement devrait être de plus de 15 ans pas 2.
3  1 
Avatar de vVDB.fr
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 29/03/2024 à 5:59
Il faut revoir la façon d'opérer de ce 'manager'...
C'est probablement très compliqué de changer de paradigme.
C'est juste énorme d'initialiser des choses qui ne sont jamais utilisées. C'est de la ressource CPU consommée pour rien.
Comme pour les 'drivers' qui ne sont pas utilisés...
Il faut passer a une gestion écolo, à la demande pour beaucoup d'aspects.
Au vu de la masse de 'progres' qui a été faite, on devrait avoir un pc sous 8088 qui d'initialise en un éclair ;-))) et non... Le temps s'accroît de génération en génération... Ce n'est pas de l'optimisation, du progrès ! Seulement des Watts en plus tout le temps.
1  0 
Avatar de Daïmanu
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 19/04/2024 à 10:38
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
[*]Considérations relatives au stockage : [...] Cela signifie que si une tabulation représente visuellement 4 ou 8 espaces, elle n'occupe que l'espace de stockage d'un seul caractère.
Je serais curieux de quantifier cette affirmation.

A priori (calcul très rapide), si je prends une ligne de 50 caractères (en moyenne), et mettons 8 espaces en moyenne, ça ferait 16% de caractères dans le code utilisés pour la tabulation. Si c'est 2 tabulations, ça descend à 4%.

Mais ça peut dépendre de la taille des lignes, des équipes, etc.

Je me demande aussi si git compresse bien ces espaces dans les repository.
1  0