IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Linux sera bel et bien doté de « l'écran bleu de la mort » de Windows à partir de la version 6.10 du noyau
Et ce, même si des observateurs estiment que c'est une fonctionnalité inutile pour les linuxiens

Le , par Patrick Ruiz

8PARTAGES

20  0 
Linux sera bel et bien doté de sa propre version de l'écran bleu de la mort (Blue Screen of Death - BSOD). Linux 6.10 est attendu pour le milieu ou la fin du mois de septembre 2024 et c’est avec cette mouture du noyau que sera livré « l’écran bleu de la mort » qui rappelle Windows et pour lequel des observateurs sont d’avis que c’est une fonctionnalité inutile pour les linuxiens.

Pour ceux qui sont curieux de savoir à quoi il peut ressembler, Javier Martinez Canillas, ingénieur chez Red Hat, a partagé une photo de ce dernier en action.



À l'instar de l'écran bleu de la mort qui a vu le jour sous Windows, la version de Linux sera utilisée comme outil d'urgence pour enregistrer les erreurs. Si un système Linux ne parvient pas à démarrer, il génère un message en plein écran qui affiche un code QR permettant d'obtenir plus d'informations sur la cause du problème de démarrage.

BSOD est donc censé être un outil de diagnostic, un écran d'information que les techniciens peuvent utiliser pour commencer à identifier le problème à l'origine de la panne. Microsoft a introduit le BSOD avec Windows NT 3.1 en 1993, et il est devenu depuis l'un des aspects les plus redoutés du système d'exploitation en raison de la difficulté pour les utilisateurs non avertis de trouver des informations utiles sur les erreurs.

En 2016, la firme de Redmond a ajouté des codes QR aux BSOD à partir de Windows 10. Cependant, les codes menaient initialement à des pages d'aide génériques ne contenant aucune information sur l'erreur spécifique incriminée. La fonctionnalité a reçu un accueil mitigé par les linuxiens, notamment, pour ce qui est de sa ressemblance avec la version Windows.



Son utilité réelle est également sujette à controverse. « Dans linux, une erreur est consignée dans un vrai fichier de log avec l'adresse du bus pci/usb (ou autres) bien précise et donc c'est assez facile de debugger. Un BSOD dans linux est inutile », commente un membre de developpez.com.

« C'est une fonction tellement inutile. J'ai plusieurs systèmes Linux pour mon travail quotidien. Ils fonctionnent pendant des mois, parfois des années. La seule fois où je vois une panique du noyau, c'est lorsque le matériel est mauvais ou lorsque j'ai fait quelque chose de mal (mauvaise configuration). Il y a quelques années, j'avais un système à double amorçage avec une mauvaise RAM et sous Windows, il affichait régulièrement des écrans bleus, alors que sous Linux, tout allait bien. Il m'a fallu beaucoup de temps pour comprendre quel était le problème réel, car Linux est tellement solide comme un roc », commente un autre.

Et vous ?

Partagez-vous les avis selon lesquels l’écran bleu de la mort est inutile en tant qu’outil de diagnostic sous Linux ?

Voir aussi :

Lennart Poettering, le créateur de Systemd, aurait quitté Red Hat pour Microsoft, l'entreprise emploie actuellement l'inventeur de Python Guido van Rossum, l'inventeur de GNOME Miguel de Icaza

Le support de Systemd est disponible dans le sous-système Windows pour Linux et améliore la gestion des processus et des services, WSL prend également en charge plus d'applications

systemd a désormais plus de 1,2 million de lignes de code qui sont réparties sur 3260 fichiers, et proviennent de près de 1400 auteurs différents

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/06/2024 à 11:39
j'ai jamais pu debbuger un soucis sous windows avec ces bsod.

honnêtement balancer un plein écran une erreur X02abcbuild1234fezasx00001 et quand on tape sur google l'erreur on trouve pleins de cause possible sans solutions...

alors que sous linux au moins les logs montre les erreurs simplement et c'est facile à débeugger.
j'ai eu une erreur une fois d'une lib qu'il n'arrivait pas à charger suite à une maj qui a cassé un pakcage.
j'ai démaré en mode rescue et j'ai ajouté la lib à la main et voila problème réglé.

Je comprends pas pourquoi windows n'évolue pas vers ca, vers des logs d'erreurs plus simple et plus compréhensible plutôt que ce qrcode.
10  1 
Avatar de gabriel21
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/06/2024 à 12:37
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Je comprends pas pourquoi windows n'évolue pas vers ca, vers des logs d'erreurs plus simple et plus compréhensible plutôt que ce qrcode.
Plus facile de vendre un support aux entreprises.

Plus sérieusement, j'espère que l'on pourra désactiver cette fonctionnalité qui a part nous faire perdre du temps, ne servira à rien sauf peut être pour les utilisateurs de Red Hat ayant une souscription payante car les code QR de Red Hat renverront très probablement directement sur la documentation réservé à des souscriptions valides.

Ma philosophie en cas de Kernel Panic :

  1. Si aucune modification matérielle ou logicielle a été effectuée : redémarrer
  2. Si une modification de noyau à eu lieu : redémarrer avec le noyau précédent
  3. Si une modification matériel a eu lieu : retirer le matériel en question et redémarrer
  4. Si aucune solution fonctionne, tenter un démarrage à partir d'un support amovible
  5. Analyser les logs. Je ne le fais pas forcément, si un redémarrage a suffi et que cela ne se reproduit pas dans les 24h. Ce qui pourrait être le signe d'un composant qui commence à mourir.
8  1 
Avatar de phil995511
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/06/2024 à 13:19
Citation Envoyé par gabriel21 Voir le message
Plus facile de vendre un support aux entreprises.

Plus sérieusement, j'espère que l'on pourra désactiver cette fonctionnalité qui a part nous faire perdre du temps, ne servira à rien sauf peut être pour les utilisateurs de Red Hat ayant une souscription payante car les code QR de Red Hat renverront très probablement directement sur la documentation réservé à des souscriptions valides.

Ma philosophie en cas de Kernel Panic :

  1. Si aucune modification matérielle ou logicielle a été effectuée : redémarrer
  2. Si une modification de noyau à eu lieu : redémarrer avec le noyau précédent
  3. Si une modification matériel a eu lieu : retirer le matériel en question et redémarrer
  4. Si aucune solution fonctionne, tenter un démarrage à partir d'un support amovible
  5. Analyser les logs. Je ne le fais pas forcément, si un redémarrage a suffi et que cela ne se reproduit pas dans les 24h. Ce qui pourrait être le signe d'un composant qui commence à mourir.
"Linux 6.10 introduit une nouvelle infrastructure de gestion de panique DRM permettant d'afficher un message lorsqu'une panique se produit. Ceci est particulièrement important pour ceux qui construisent un noyau sans le support VT/FBCON, car autrement, l'affichage du message de panique du noyau n'est pas facilement disponible.

Avec Linux 6.10, le code DRM Panic initial a atterri ainsi que le câblage de la prise en charge des pilotes DRM/KMS pour les pilotes SimpleDRM, MGAG200, IMX et AST. Des travaux sont en cours pour étendre la prise en charge de DRM Panic à d'autres pilotes, que nous verrons probablement au cours des prochains cycles du noyau pour une prise en charge plus étendue."


Source en anglais : https://www.phoronix.com/news/Linux-...c-BSoD-Picture
6  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 17/06/2024 à 19:01
Quitte à mettre un truc inutile, j’aurais préféré un Guru Meditation (pour ceux pouvant comprendre). Et pour les machines en datacenter on fait comment ?
5  1 
Avatar de Ti-Slackeux
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 18/06/2024 à 10:36
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Ouais, ça choque... Mais c'est pourtant une réalité, Windows arrive a se récupérer tout seul dans la plupart des kernel panic ; sous Linux ça reste épique.
Le kernel panic sous linux, comment dire ...
Je sais plus à quand remonte le dernier ...
Je ne vais pas dire que je n'en ai jamais fait tout comme je ne vais pas dire que j'ai jamais crash ma distro.
J'ai fait les deux à tour de bras à mes débuts sous Xénix / Sco / Linux, donc oui j'en ai fait.
Et merci les logs pour le dépannage.
Par contre avoir un bsod sous windows, j'ai rien à faire il arrive tout seul.
Et merci les codes abscons qui ne servent pratiquement jamais à rien.
Alors un bsod sous linux, tant que çà reste une option dans le kernel...

j’aurais préféré un Guru Meditation
Mouarf !!!
Et les petites bombes à côté du message d'erreur çà pourrait être sympa aussi non ????
3  0 
Avatar de LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux https://www.developpez.com
Le 18/06/2024 à 20:54
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Sur les très vieux Macintosh, avant Mac OS X, il y avait des crash qui affichait des bombes. Il me semble que le nombre de bombes donnait le numéro de l'exception levée.
Je ne sais plus pour Macintosh, mais en tout cas, c'était le cas pour l'Atari ST
3  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 18/06/2024 à 20:05
Et les petites bombes à côté du message d'erreur çà pourrait être sympa aussi non ????
Sur les très vieux Macintosh, avant Mac OS X, il y avait des crash qui affichait des bombes. Il me semble que le nombre de bombes donnait le numéro de l'exception levée.

Je ne connaissais pas, alors pour la communauté, on adore la culture, surtout la notre tant qu'à faire
En fait ça vient de l'Amiga, ça correspondait au BSOD. Ca a ensuite été repris dans d'autres produits.


Si je me souviens bien le 1er chiffre indiquait le numéro d'exception du 68000, le second chiffre l'adresse contenu dans le registre compteur d'instruction
2  0 
Avatar de Ti-Slackeux
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/06/2024 à 23:13
Citation Envoyé par 23JFK Voir le message
Par contre, si le système est alors capable, comme le fait windows, de redémarrer, de s'auto-diagnostiquer puis de se réparer tout seul ; alors là OK... Mais on est alors plus sur un simple BSOD.
> JayJay : et hop, ca marche ^^ windows c'est pratique, ca s'auto répare en un reboot.
> Savatte : clair, si ça s'auto cassait pas ca serait ultime
1  0 
Avatar de Escapetiger
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 18/06/2024 à 19:54
Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
Quitte à mettre un truc inutile, j’aurais préféré un Guru Meditation (pour ceux pouvant comprendre). Et pour les machines en datacenter on fait comment ?
Je ne connaissais pas, alors pour la communauté, on adore la culture, surtout la notre tant qu'à faire:


What IS Guru Meditation?

Guru Meditation began as a warning message displayed by the Amiga computer when it crashed. It started as an inside joke in Amiga’s early days. When there was a fatal fault with the system, the alert was triggered. It is now used in prominent software packages like Virtual Box and Varnish.

I encountered the Guru Meditation error while trying to start up and also install new Virtual Machines(VMs) on my Virtual Box 7. Every time a VM started running, it would quickly display the Guru Meditation error after a few seconds as shown in the following screenshot.
Source: https://fossguides.com/causes-of-gur...how-to-fix-it/
Cause(s) of “Guru Meditation” Error in Virtual Box and How to Fix It – FOSSGuides

et question Guru, j'ai d'abord pensé à un site historique où vous avez peut-être fait vos armes comme moi

https://www.ugu.com/sui/ugu/showclassic
Unix Guru Universe

Copyright © 1994-2005 Unix Guru Universe
1  0 
Avatar de 23JFK
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/06/2024 à 17:56
Citation Envoyé par Ti-Slackeux Voir le message
...

Là on est sur de la mauvaise fois Linuxienne. Depuis Windows10 les BSOD sont devenus plus rares que les librairies cassées sous Linux. Après les Logs, c'est bien, mais ce n'est pas demain que madame Michu va aller fouiner dans les fichiers systèmes pour réparer son OS, donc c'est un frein à l'adoption de Linux par les masses, même si le crash est devenu rare et qu'il commence à y avoir des distributions avec un système de récupération automatique.
0  0