IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Deepin Linux pourrait quitter la base de Debian et à passer à une distribution totalement indépendante,
La version 20.6 de Deepin est disponible

Le , par Bruno

10PARTAGES

7  0 
L'un des principaux fournisseurs chinois de Linux peaufine ce qui pourrait être sa dernière version basée sur Debian, et se prépare à devenir une distribution entièrement indépendante avec son propre nouveau format de paquet, Linglong.

Deepin, la distribution chinoise de Linux la plus visible internationalement, a sorti deux nouvelles versions : la dernière version de sa version stable existante, Deepin 20.6, et une preview de la nouvelle version majeure à venir, Deepin 23. De grands changements sont en cours, mais ils ne sont pas encore totalement visibles.


La version précédente Deepin 20.5 a été examinée. Cette version est une mise à jour relativement mineure avec quelques composants rafraîchis : le noyau 5.15, y compris la prise en charge native de NTFS, et l'option du noyau 5.17 ; la version 510 du pilote graphique binaire Nvidia ; et la version 5.15 de Qt. Des problèmes dans le Deepin Desktop Environment (DDE) et divers programmes accessoires ont été corrigés, et l'outil de recherche à l'échelle du système a été amélioré.

Alors que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine reste tendue, Pékin envisagerait d'interdire complètement Microsoft Windows et les produits connexes. En effet, c’est connu de tous que le gouvernement chinois rêve d’un jour où ses citoyens n’utiliseront que des technologies locales. Pour y parvenir, la Chine déploie de gros moyens financiers pour soutenir les initiatives innovantes dans le domaine de la technologie. Microsoft est présent en Chine depuis plus de 20 ans, ayant pénétré le marché en 1992, Microsoft a étendu ses activités à travers le pays dans le cadre de sa stratégie d'investissement et de développement à long terme.

Dans le but d’avoir un système d’exploitation national, des universitaires de l'Université nationale de technologie de défense en République populaire de Chine ont créé Kylin. « La sortie d'Ubuntu Kylin permet à la communauté open source chinoise de rejoindre la communauté mondiale Ubuntu », a déclaré Mark Shuttleworth, fondateur de Canonical, qui y voit une nouvelle opportunité pour l’écosystème. Cette annonce fait partie du plan du gouvernement chinois pour la promotion des logiciels open source et l’accélération de la croissance de l'écosystème du logiciel libre en Chine.

Huawei, premier équipementier de télécommunication au monde et deuxième fabricant mondial de smartphones en 2019 selon l’agence Bloomberg, était sous le coup des sanctions américaines. Ce qui l’empêchait notamment de travailler avec Alphabet, la maison mère de Google, dont le système d’exploitation Android équipe la plupart des smartphones, y compris ceux du groupe chinois. Face à ces sanctions prises contre elle le 16 mai 2019, par les États-Unis, le groupe chinois Huawei Technologies contre-attaque en demandant l’enregistrement de son propre système d’exploitation « Hongmeng ».

Par ailleurs, l'organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), avait elle aussi annoncé le dépôt par Huawei d’une demande d'enregistrement de sa marque Hongmeng OS dans des pays comme le Cambodge, le Canada, la Corée du Sud et la Nouvelle-Zélande. La marque Hongmeng a été déposée en Chine en août 2018 et a reçu une homologation en 2019, selon un document figurant sur le site internet de l'administration chinoise de la propriété intellectuelle.

Comme pour la Chine, Astra Linux est un système d'exploitation informatique russe basé sur Linux, développé pour répondre aux besoins de l'armée russe, d'autres forces armées et des agences de renseignement. À elle seule, l'armée américaine a mis à niveau 950 000 ordinateurs de bureau vers Windows 10 et est devenue la première grande branche militaire à achever la poussée de mise à niveau de Windows 10 en janvier 2018.

Comme le reste du monde, la Chine est fortement dépendante des entreprises technologiques américaines qui conçoivent les puces électroniques et les systèmes d'exploitation informatiques les plus populaires. En 2017, Microsoft a annoncé que la société construirait une « édition gouvernementale de Windows 10 Chine » pour que les agences gouvernementales chinoises puissent l'utiliser.

Bien que Deepin ne soit pas très médiatisé en Occident, la société est à l'écoute de ses utilisateurs et maintient activement le logiciel. La prochaine version majeure est plus importante, avec un nouveau format et un projet de devenir une distro totalement indépendante. Deepin est basée sur Debian depuis quelques années. Cela facilite l'ajout de logiciels supplémentaires, y compris les pilotes, et la boutique de logiciels Deepin est biaisée vers les apps, sites et services chinois, dont certains sont peu pertinents pour les utilisateurs d'autres pays.

L'entreprise a annoncé que cela allait changer : « Il devrait être construit à partir du noyau Linux et d'autres composants open source sans dépendre des communautés des distributions en amont, et fournir des services de base et les fondations pour l'établissement d'un amont indépendant. » Dans deepin 20.6, les responsables ont développé et intégré un grand nombre de caractéristiques pratiques, synchronisé avec la version du noyau en amont, corrigé les vulnérabilités sous-jacentes, mis à niveau le noyau stable vers V5.15.34 et amélioré la compatibilité et la sécurité du système.

Parallèlement à sa volonté de devenir une distro autonome, Deepin a également annoncé son propre format de packaging, Linglong. UOS a commencé à publier des informations sur ce format, ainsi qu'un App Store. L'App Store prend en charge le filtrage et la classification des résultats de recherche avec les applications natives Linux, les applications Windows et les applications Android afin que les utilisateurs puissent trouver rapidement l'application souhaitée et gagner du temps dans la recherche et la récupération.

Les nouveaux paramètres et la gestion de l'effacement automatique des données du navigateur et la fonction de chiffrement des cookies par défaut améliorent considérablement la sécurité des données du navigateur. Deepin Linux est la version internationale gratuite de UOS, une famille de distributions en langue chinoise du fournisseur chinois Tongxin UnionTech. Il n'y a pas beaucoup d'informations sur UOS en anglais, comme le montre sa page Wikipedia.

Source : Deepin

Et vous ?

Avez-vous déjà fait usage de Deepin Linux ? Qu'en pensez-vous en tant qu'OS ?

A votre avis, peut-elle permettre à la Chine de se positionner dans la filière des systèmes d'exploitation de bureau à l'échelle mondiale ?

Quels commentaires faites-vous de la volonté de Deepin de passer à une distribution totalement indépendante de Debian ? Bonne ou mauvaise idée ?

Voir aussi :

Deepin Linux 20 stable est disponible et en cela attise encore plus la curiosité sur UOS Linux, le nouvel OS chinois capable de démarrer en 30 s sur des CPU locaux et destiné à remplacer Windows

Huawei dépose une marque de système d'exploitation denommée Hongmeng OS, après les sanctions US

La Chine semble avoir trouvé le moyen de fabriquer des puces de 7 nm malgré les sanctions américaines, ce qui pourrait faire progresser son industrie des puces de deux générations

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !