Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Linux Mint se porte bien : l'équipe note un nombre record de contributions mensuelles en avril 2019
Et évoque les améliorations techniques

Le , par Stéphane le calme

95PARTAGES

26  0 
Dans un billet de blog, l’équipe de Linux Mint a fait le bilan mensuel de son activité. Un bilan plutôt positif à en croire les statistiques financières (nombre de donateurs en hausse, quantité donnée en hausse). Bien que l’équipe s’en réjouit, elle ne veut pas pour autant se reposer sur ses lauriers :

« Le mois dernier, j'ai mentionné la quantité incroyable de soutien que nous avons reçu de votre part, les nombreux courriels que vous nous avez envoyés pour nous dire que vous aviez apprécié notre travail et à quel point cela était génial. Nous devons passer à autre chose et ne pas nous sentir trop confiants à ce sujet, mais comme vous le savez peut-être, il se passe un mois entre ce qui se passe et le moment où nous pouvons rendre compte des dons que nous avons reçus, et bien… nous en avons reçu beaucoup.

« En fait, nous n’avons jamais reçu autant de dons par le passé, encore moins des dons provenant d’autant de personnes au cours du même mois. 868 personnes ont donné un total de 24 149 $. C’est énorme, c’est encore plus grand que ce que nous voyons après une sortie. Donc, avant d’évoluer, nous tenons à vous dire mille fois merci pour votre soutien. Nous aimons ce que nous faisons, vous aimez ce que nous faisons et nous aimons le fait que vous l'aimiez aussi. Je ne sais pas trop quoi dire, sinon merci ».


Côté finances

Les dons

En avril 2019, un total de 24 149 dollars ont été collectés grâce aux généreuses contributions de 868 donateurs.

La contribution la plus importante provenait de l’américain Clive M., qui a contribué pour la troisième fois et a donné au projet 1000 dollars. Le second, l’Américain Echo Wireless Broadband, Inc, a contribué à hauteur de 500 dollars et le troisième, le Britannique Peter I., a contribué de 300 dollars (sa seconde contribution). Bien entendu, quelques Français sont sur la liste comme Hugues L. qui a donné 82 dollars, Nicolas V. qui en a donné 57 ou encore Jean-François H.qui en a donné 54 et a contribué pour la troisième fois. Sans surprise, la majorité des dons proviennent des États-Unis.


Le parrainage

Parmi les community sponsors, l’équipe évoque :
  • 1689 Webb Family
  • A2 Hosting
  • Alan
  • Alan McMahon
  • AllBestVPN
  • Anagram Solver
  • Bernhard Johannessen
  • Betty UK
  • Brian
  • Brian R W.
  • Bryan
  • Carlos Soutullo
  • Charles B.
  • Chris H.
  • Chris Mospaw
  • Christian Funder Sommerlund
  • Clare Florist
  • ConsciousEd
  • Cristian S.
  • Crossword Links dailyhosting.net
  • Digital Pioneers ltd
  • Directory
  • Divorce Attorney Charles M. Green
  • DivorceLawyersLosAngeles.com
  • Dylan Grafmyre
  • Easy Website Builder

Bien entendu, la liste n’est pas exhaustive. Elle parle également des platinum, gold, silver et bronze sponsor.


Patrons

Linux Mint est supporté par 297 Patrons pour une somme de 1715 dollars par mois.

Améliorations techniques

Wine 4

L’un des problèmes courants liés à la nouvelle base de paquetages 18.04 dans Linux Mint 19.x était le fait que Wine était fastidieux à installer et qu’il ne fonctionnait pas correctement.

L’équipe s’est penchée sur le sujet et identifié les problèmes suivants:
  • La version stable et la version développement de Wine étaient obsolètes ;
  • Sur une machine 64 bits, l’installation de Wine conduisait à un ensemble de packages incomplet, sans prise en charge des fichiers binaires Windows 32 bits ;
  • Les fichiers binaires Windows (.exe, .msi..etc.) ne peuvent être exécutés qu'à partir de la ligne de commande ;.
  • Regedit, Wine Setup, C: \ Drive et les différents raccourcis généralement trouvés dans le menu après l'installation de Wine étaient manquants.

Il s’est avéré que les trois premiers problèmes étaient spécifiques à la base de paquets et n’étaient pas présents en amont dans les paquets fournis par WineHQ.

Pour y remédier, la version stable de Wine de WineHQ, la version 4, a été rétroportée dans les référentiels Linux Mint. En plus de résoudre ces problèmes, elle introduit également un support pour Vulkan, les contrôleurs de jeu et Direct3D 12.

L’équipe indique que le dernier problème est malheureusement global et concerne toutes les versions modernes de Wine. Pour y remédier, un nouveau paquet nommé wine-desktop-files a été créé et ajouté à ses référentiels.

Enfin et surtout, un nouveau métapaquet appelé Wine-Installer a été créé pour faciliter l'installation de Wine dans Linux Mint 19.x (des conflits de noms entre Ubuntu et WineHQ ont malheureusement conduit à un conflit entre WineHQ et le nom méta «wine»).

Les notes de publication ont été mises à jour pour expliquer comment installer Wine 4 et comment le mettre à niveau si vous utilisez déjà la version 3.

Site communautaire

Le site Web de la communauté a été repensé.


Si vous l'avez déjà visité, appuyez sur Ctrl + Maj + R dans votre navigateur pour forcer l'actualisation de votre cache local.

Le nouveau design est basé sur Bootstrap. Les pages sont réactives et devraient s’adapter plus facilement aux écrans de résolution inférieure et aux appareils mobiles.

Sous le capot, la maintenance du site est facilitée par une séparation accrue entre contenu et présentation.

Les optimisations, la suppression de 63 000 comptes inactifs (sans connexion, en 2019), vides (sans contenu associé, votes ou commentaires) et la suppression de fonctionnalités inutiles coûteuses (amis, scores des utilisateurs, etc.) ont également considérablement amélioré les performances.

« À l'avenir, la base de données matérielle devra être nettoyée et nous devrons automatiser l'ajout de modules à plat dans la section Logiciels, au fur et à mesure que de nouvelles applications débarquent dans Flathub. Le logo Linux Mint utilisé sur le site Web n’est pas définitif. Comme vous le savez peut-être, nous travaillons actuellement sur la refonte du site Web principal et sur le logo de notre distribution. Cela pourrait donc changer dans un proche avenir ».

Xed

La prochaine version de Xed, l'éditeur de texte par défaut, prendra en charge le basculement des commentaires et des blocs de commentaires.

C'est une fonctionnalité mieux connue des développeurs. Vous sélectionnez quelques lignes, vous appuyez sur “Ctrl + /” et votre sélection est transformée en un commentaire. Vous pouvez rapidement commenter les blocs de code de cette manière lors du dépannage ou réactiver le code commenté en code actif.

Widgets

Une chose qui manque immédiatement aux développeurs de Cinnamon lorsqu'ils travaillent sur d'autres projets, c'est la possibilité de développer rapidement et facilement des fenêtres de préférences. Les pages de configuration, les sections et les widgets qui se synchronisent automatiquement avec gsettings ont été développés au début de Cinnamon et facilitaient grandement l’écriture et la maintenance de Cinnamon Settings.

Ces widgets ont récemment été déplacés vers python-xapp (comme son nom l'indique: le module Python Xapp) pour être disponibles en dehors de Cinnamon et pour d'autres projets.

Cela facilitera non seulement les préférences d'écriture, mais donnera également à Cinnamon et à d'autres projets un aspect et une convivialité plus cohérents.

Voici les préférences du menu d'origine réécrites avec ces widgets:


mintmenu preferences

Pour illustrer ce que cela signifie en termes de maintenance pour un projet tel que mintMenu, cette réécriture particulière a ajouté 679 lignes et supprimé 2 267 lignes de code. Le code résultant est beaucoup plus court qu'auparavant, la grande majorité des paramètres consistant en une seule ligne de code.

MintMenu lui-même a également reçu de nombreuses corrections de bogues et quelques améliorations:
  • La barre de recherche peut maintenant être déplacée vers le haut ;
  • Dans le plug-in récent, les documents apparaissent maintenant en premier ;
  • La performance du menu a été grandement améliorée ;
  • Les préférences ont été réécrites pour utiliser Python xapp et le code obsolète a été supprimé.

Source : blog Linux Mint

Et vous ?

Utilisez-vous une distribution Linux ? Laquelle ?
L'utilisez-vous pour des obligations professionnelles ou par choix personnel ?
Que pensez-vous de cette distribution ?
Avez-vous déjà fait un don à un projet open source en général et à celui-ci en particulier ?
Si non, qu'est-ce qui pourrait vous motiver à le faire ?

Voir aussi :

L'armée russe serait en passe de remplacer Windows par Astra Linux sur ses systèmes, l'OS souverain nouveau symbole d'indépendance technologique ?
Le support officiel tant attendu de l'éditeur Unity pour Linux arrive enfin, une nouvelle préversion déjà disponible pour Ubuntu et CentOS
L'armée chinoise va remplacer le système d'exploitation Windows dans la crainte d'un piratage américain, elle ne fait pas non plus confiance à Linux
La version 0.8 de ZFS sur Linux est maintenant disponible, intègre le chiffrement natif et supporte TRIM
Une faille grave du noyau Linux a été découverte dans RDS, Red Hat, Ubuntu, Debian et SUSE affectées

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de PirBip
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 11:45
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message

Qu'en pensez-vous ?
Pas mal de choses en réalité.

1/ Beaucoup pointent du doigt (Linus Torvalds en premier) la fragmentation des OS Linux. En réalité, si on y regarde de près et qu'on fait abstraction des distributions Linux qui ont tenté en vain l'aventure en solitaire, il existe 4 "noyaux" d'utilisateurs Linux : Android, Debian, Red Hat, et Slackware. En réalité, beaucoup d'utilisateurs partagent énormément d'outils entre eux. Mais effectivement, quand on a 3% de Linux en bureaux, avoir potentiellement montré à la face plus de 100 OS actifs basés sur le même noyau questionne. Le gros avantage est qu'on a le choix. Le gros inconvénient est qu'à cause de ce choix, on morcelle les possibilités.

Il y a aussi un problème de clarté dans cette fragmentation. Qu'est-ce qu'un Kubuntu, sinon un Ubuntu où on aurait juste remplacé le bureau Gnome par KDE ? Ne serait-il pas plus judicieux d'avoir seulement une seule Ubuntu, mais qu'à l'installation on propose l'interface graphique ? Debian le fait déjà dans une moindre mesure : quand on installe un Debian, on a le choix de l'écosystème graphique. Aussi, qu'est-ce qu'un Ubuntu, sinon un Debian Test dont on aurait simplement validé les paquets par d'autres moyens ? Ça aussi, ça contribue au bazar pour l'utilisateur qui a juste envie d'utiliser son ordinateur.

2/ Autre aspect : GNU/Linux se coltine depuis l'origine l'étiquette du système d'exploitation pour geeks. La seule entreprise qui fait de la publicité pour Linux est... Android, spécialisé dans l'écosystème embarqué. De mémoire, la seule grande firme qui ait tenté de promouvoir efficacement Linux était IBM. Mais IBM, c'est pareil, ils ont l'étiquette du PC pour travailleurs, et non du PC de loisirs. Même son héritier, Lenovo, fait tourner principalement des Windows.

Trop rares sont les campagnes de publicité qui promeuvent les systèmes Linux. Mais c'est compliqué de mettre en avant un tel OS quand les sociétés/associations gérant ces systèmes font appel à un nombre conséquent de bénévoles ! Malheureusement, il n'existe pas de marketing chez Linux qui pourrait permettre de lutter contre un monopole.

3/ L'accessibilité de Linux est questionnable. Bien qu'il existe désormais des panneaux de configuration pour la plupart des sessions graphiques, le fait de devoir toujours, toujours, systématiquement passer par la case Terminal pour pouvoir réussir à utiliser son PC de manière optimale, à moins d'avoir un OS 100% compatible, est une plaie pour l'utilisateur lambda. Pour les jeux ? Il existe bien Wine, voire Proton, voire Steam pour Linux qui font tourner les jeux facilement. Scénario classique :


Mais pourquoi diable ça ne fonctionne pas? Ah, c'est le pilote libre qui me fait tout planter apparemment? Allons chercher les pilotes propriétaires... Comment ça, je dois blacklister le pilote libre ? Mais si j'installe le pilote propriétaire, ça devrait marcher, non? ... Et m@&#*, j'ai plus accès à ma session graphique, je vais devoir tout réinstaller, fait ch%!& j'avais pas envie, et mes données je fais comment?... [recherche sur Internet plus tard] Ah ok, j'ai mes fichiers persos, bon je formate tout ça, je repasse à Windows, au moins je galère pas pour jouer.
Bref, pour passer la barre des 3%, il faut non seulement réunir les avantages de tous les différents forks de Linux dans un développement global pour que tout le monde profite d'un système uniforme, pour que les développeurs s'y retrouvent plus facilement, mais aussi avoir une entreprise porteuse d'un tel projet.

SPOILER : ça n'arrivera pas et n'a pas vocation à l'être

Un système libre est par définition (tautologique) libre. Cela implique que les développements ultérieurs à une version donnée peuvent ne pas être dans la même branche que celle de création. Le noyau Linux est historiquement sous licence GPL, et c'est pour cette raison qu'on se retrouve avec une trouzaine d'OS basés dessus. Il est dans l'essence même de Linux d'avoir un fourmillement de systèmes d'exploitation, même si c'est un effet collatéral de son développement d'origine l'obligeant à laisser les sources ouvertes.

Le seul qui ait réussi à imposer Linux, c'est Android. Mais d'une part, c'est sur l'embarqué, et d'autre part c'est une branche d'une entreprise qui est multi-milliardaire, qui a donc les moyens de communiquer, de contracter, et au final d'imposer son système d'exploitation. En cas d'échec d'Android, soit de nombreuses moutures propriétaires embarquées incompatibles les unes avec les autres auraient partagé le gâteau et donc laissé Apple être seul maître à bord d'une fragmentation de systèmes d'exploitation mobile, soit une autre alternative aurait pu se voir gratifiée d'une présence massive grâce à sa propre communication et ses propres contrats (Symbian pour Nokia, BBOs pour BlackBerry, Windows Mobile pour Microsoft...). Dans les deux cas, Linux aurait très bien pu rester à l'état de "système d'exploitation pour geek".

Tout ça pour dire qu'Android a permis une réunification des projets mobiles basés sous Linux car on ne compte plus les projets qui peuvent le faire tourner, des systèmes embarqués orientés programmation aux frigos connectés en passant par le smartphone d'entrée de gamme de Mamie, mais pour que cette réunification aie eu lieu il a fallu des centaines de millions d'euros voire des milliards en contrats, marketing, et communication. Moyens que personne n'a encore investi dans le Desktop chez Linux. Ubuntu fait figure de pionnier dans le genre mais Microsoft est encore énormément présent, et tant qu'ils auront les moyens et aucune entrave d'état (cc Corée du Nord qui possède son propre OS Linux maison), ils imposeront leurs logiciels.
8  0 
Avatar de esperanto
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 16:57
Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
Lorsque Linus Torvalds a été sollicité en 2018 pour s’exprimer sur l’avenir du projet auquel il a donné naissance, il a indiqué que l’OS open source ne parvenait pas à s’imposer sur le PC du fait de sa fragmentation [...] a souhaité que la communauté se mette d’accord pour développer un système d’exploitation standardisé pour contourner ce problème. « Je souhaite que nous [la communauté] fassions plus d’efforts dans le sens d’aller vers une offre de bureau standardisée, qui tournera sur toutes les variantes du système d’exploitation. Je suis personnellement très embêté de voir à quel point ce degré de fragmentation a freiné Linux sur le desktop », a lancé Torvalds depuis le mois de décembre 2018. Il reste à savoir si son appel sera entendu par la communauté et attirera l’avis positif des autres développeurs de distributions Linux.
J'avoue ne pas trop comprendre. KDE, Gnome et la plupart des environnements de bureau fonctionnent sur la majorité des distributions linux. S'il veut par contre parler de l'environnement d'installation ou de configuration en mode graphique, pourquoi pas? Oui, pourquoi ne lance-t-il pas lui-même un projet de distribution universelle? Ou même juste une interface graphique d'installation? Il suffit de voir à quelle vitesse son Git a écrasé tous les DVCS pour se rendre compte que toute distribution signée "Torvalds" écrasera les autres en peu de temps.

Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
La décision vient du fait que Fermilab veuille se tourner désormais vers CentOS [...] plutôt que de développer Scientific Linux 8.
Tel que je comprends, Scientific Linux était une Red Hat adaptée à un marché spécifique (scientifique). Donc déjà, pas une distribution grand public d'où vous pouvez tirer des généralités. Et au final, passer à CentOS ne changera pas grand chose, il faudra bien refaire toutes les adaptations spécifiques au marché visé, la seule différence c'est qu'on ne donnera pas à cette version personnalisée un nom spécifique.

Citation Envoyé par bk417 Voir le message
Il y a des raisons, plein de raisons (liberté, gratuité, ouverture ...) mais elles ne valent pas la peine pour les gens normaux habitués à Windows.
La gratuité: s'il n'était pas aussi facile de pirater windows, ou si le prix n'était pas artificiellement caché dans des offres OEM, les gens y réfléchiraient à deux fois.
L'ouverture, c'est facile de n'y voir aucun intérêt quand on est du côté de la majorité: je voudrais bien m'en foutre complètement que d'autres utilisent des outils microsoft, mais quand je reçois des mails au format DAT parce que le gars est incapable de configurer "hors de ma vue", j'ai l'impression d'avoir ouvert une porte du mauvais côté.
La liberté... c'est sûr que quand on se gave de séries américaines qui nous parlent de leur cher 1er amendement, et que le journal télévisé nous rappelle qu'on est libre de ses opinions... mais que tout propos tendancieux sera assimilé à de l'apologie du terrorisme, je veux bien croire que la majorité des gens, la liberté ils ne savent pas ce que c'est.

Citation Envoyé par bk417 Voir le message
PS: Les non-geeks ont une vie, et s'en foutent royalement de ce qu'il y a dans leur ordinateur tant qu'internet fonctionne.
Ouf, je craignais d'être le seul à voir cette évidence... (et pourtant je suis plutôt du côté geek!)

Citation Envoyé par SimonDecoline Voir le message
Toutes mes excuses pour avoir été aussi suffisant. C'est vrai que de parler au nom "des gens" et d'expliquer aux développeurs de distribs ce qu'ils doivent faire, c'est une vraie leçon d'humilité. Merci.
Parler au nom des "gens" ? Attention, en 2019 ça s'appelle du populisme, et c'est très mal vu !!!

Citation Envoyé par stardeath Voir le message
au bout d'un moment faudrait savoir si la "communauté" linux a envie de voir les distribs se populariser ou pas : .
Ben comme je disais plus haut: je peux ne pas le vouloir si ça n'implique pas pour moi de devoir m'adapter en permanence aux bêtises de l'outil majoritaire. Tant que ce n'est pas le cas, désolé de vouloir "imposer" l'ouverture dans les deux sens.

Citation Envoyé par -FloT- Voir le message
GNU-Linux, ça s'installe. C'est pas anodin pour la plupart des gens. Les forums regorgent de posts de personnes en galère avec une installation foirée.

Pourquoi la plupart des particuliers utilise Windows? C'est pas un choix, c'est uniquement parce que Windows "vient avec" la machine là où les gens les achètent: FNAC, Darty, Carrefour, Conforama, LDLC, sans doute aussi Amazon et les grosses boutiques en ligne...
Eh oui, tout est là en réalité.
Chaque fois que j'entends un gars me dire qu'installer Windows est plus facile, je lui prépare une machine virtuelle et je lui demande de le faire devant moi: 99% reconnaîtront alors qu'ils ne savent pas de quoi ils parlent.

Citation Envoyé par PirBip Voir le message
Il y a aussi un problème de clarté dans cette fragmentation. Qu'est-ce qu'un Kubuntu, sinon un Ubuntu où on aurait juste remplacé le bureau Gnome par KDE ? Ne serait-il pas plus judicieux d'avoir seulement une seule Ubuntu, mais qu'à l'installation on propose l'interface graphique ?
Oui, en effet, je préfère l'approche avec tous les bureaux dans la même distribution, on installe ce qu'on veut. C'est une des raisons pour lesquelles je préfère Mandriva. Ah oui mais c'est pas la distribution dominante, et on parle d'avoir une seule distribution, alors il faut une seule approche (et rien que là on en a deux).
Donc avant d'imposer l'idée d'une distribution unique faudrait imposer celle d'une approche unique. Et là déjà on contrevient au principe du libre...

Citation Envoyé par PirBip Voir le message
2/ Autre aspect : GNU/Linux se coltine depuis l'origine l'étiquette du système d'exploitation pour geeks. La seule entreprise qui fait de la publicité pour Linux est... Android, spécialisé dans l'écosystème embarqué.
Excuses-moi, certes Android est basé sur un noyau linux mais à quel moment ses promoteurs font-ils la publicité de ce fait? Ne seraient-ils pas, au contraire, tentés de récupérer tout ce qui est possible sous linux sans pour autant prendre la contrainte de la GPL et sans s'en vanter?

Citation Envoyé par PirBip Voir le message
Un système libre est par définition (tautologique) libre. Cela implique que les développements ultérieurs à une version donnée peuvent ne pas être dans la même branche que celle de création. Le noyau Linux est historiquement sous licence GPL, et c'est pour cette raison qu'on se retrouve avec une trouzaine d'OS basés dessus. Il est dans l'essence même de Linux d'avoir un fourmillement de systèmes d'exploitation, même si c'est un effet collatéral de son développement d'origine l'obligeant à laisser les sources ouvertes.
Les *BSD sont basés aussi sur une licence libre, et pourtant ils ne sont pas des centaines: si on considère que FreeBSD et OpenBSD sont deux distributions d'un même OS (discutable certes mais ce n'est pas le sujet) alors on a là un OS libre avec quelques dizaines de distributions au mieux, et dont les différences sont essentiellement techniques, rarement visibles pour l'utilisateur lambda.
Donc oui c'est possible, mais quand on voit la grande popularité des BSD, qu'on la divise par le nombre de versions, comment peut-on continuer de répéter l'argument de la fragmentation comme la seule cause de la faible popularité de linux?
5  0 
Avatar de l'art souille
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 0:12
Citation Envoyé par BBric Voir le message
J'utilise Linux Mint et sur leur site il semble que cette rumeur de fin de développement ne soit pas confirmée.
Non seulement ce n'est pas confirmé mais c'est tout le contraire comme le sur-titre du présent article le rappelle. Alors d'où ça sort cette attaque, parce que c'en est une ?
Dans le corps de l'article on passe de deux annonces à un "à a qui le tour ?" lequel a pour réponse : "Dans la communauté, on pense que ...". Qui sont ou plutôt qui est ce "on" ? Suit une diatribe qui n'a ni queue ni tête ! Pourquoi cette haine sournoise ?

Ce n'est vraiment pas sérieux de la part de l'auteur de l'article !
1  0 
Avatar de esperanto
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 17:17
Citation Envoyé par PirBip Voir le message
Distribution unique ne veut pas dire approche unique (et inversement).
Même Windows propose plusieurs approches : Basique, Famille, Professionnelle, Entreprise...Serveur, aussi! mais au final ces branches possèdent une même base de fonctionnement et un noyau très similaire, à quelques exceptions près. Comme les distributions Linux d'ailleurs.
Je parlais de l'approche du problème "choix du bureau": je préfère choisir un ou plusieurs bureaux pendant l'installation (Mageia, Suse...) que de les avoir sur des CD distincts (Ubuntu ou Fedora).
Windows n'a pas ce problème parce qu'il n'y a qu'un seul environnement de bureau.
Maintenant il y a peut-être d'autres questions sur lesquelles les distributions linux ont une différence d'approche, mais c'est celle qui m'est venue à l'esprit.

Mais tu as raison de rappeler qu'il y a plein de variantes de Windows: en fait, la seule chose que les windowsiens peuvent reprocher aux distributions linux, c'est de ne pas porter toutes le même nom, ou peut-être d'être issues de sociétés différentes. Par contre la plupart proposent les mêmes environnements de bureau (en général KDE, Gnome, XFCE, LXDE et parfois quelques autres), et les mêmes logiciels (navigateurs Firefox ou Chrome, suite bureautique Libre Office, etc.): ce qui change, c'est le système d'installation et de configuration.

Citation Envoyé par PirBip Voir le message
"grande popularité des BSD" ? ♭
C'était évidemment ironique, désolé j'ai oublié les guillemets. Je voulais surtout montrer que l'argument de la fragmentation était faux, en prenant pour contre-exemple un OS qui ressemble à linux, qui a démarré à la même période, a bien moins de "fragmentation" mais qui est loin d'avoir sa popularité.

Citation Envoyé par PirBip Voir le message
En fait, Linux me rappelle un peu Movie 43 (ou My Movie Project). Un casting de personnalités immense, avec des stars et des très bons acteurs, un film à sketch plutôt bon en lui-même, mais avec un budget de promotion zéro et donc un flop commercial, même si aujourd'hui des gens arrivent à le juger à sa juste valeur. Si on peut faire l'analogie, peut-être mauvaise, Linux c'est le Movie 43 des systèmes d'exploitation. Des développeurs intéressés, avec du potentiel très élevé, un noyau avec des branches très intéressantes, mais un budget de communication nul donc une diffusion limitée.
Pour pousser l'analogie jusqu'au bout, faut aussi tenir compte des sorties en salle: on ne peut pas comparer un film qui n'est sorti que dans des salles spécialisées avec les blockbusters. Et comme quasiment tous les ordinateurs sont livrés d'office avec Windows...
1  0 
Avatar de leulapin
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 03/06/2019 à 15:31
Il est possible aussi que plein de distribs linux soient nées du fâchage avec windows à la fin des 90's et que les évolutions de Microsoft que ce soit en termes de qualité du code ou en termes d'ouverture au libre rendent moins utiles et motivantes le maintien de certains distribution.
0  0 
Avatar de Madmac
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 0:21
Citation Envoyé par PirBip Voir le message
Pas mal de choses en réalité.

1/ Beaucoup pointent du doigt (Linus Torvalds en premier) la fragmentation des OS Linux. En réalité, si on y regarde de près et qu'on fait abstraction des distributions Linux qui ont tenté en vain l'aventure en solitaire, il existe 4 "noyaux" d'utilisateurs Linux : Android, Debian, Red Hat, et Slackware. En réalité, beaucoup d'utilisateurs partagent énormément d'outils entre eux. Mais effectivement, quand on a 3% de Linux en bureaux, avoir potentiellement montré à la face plus de 100 OS actifs basés sur le même noyau questionne. Le gros avantage est qu'on a le choix. Le gros inconvénient est qu'à cause de ce choix, on morcelle les possibilités.

Il y a aussi un problème de clarté dans cette fragmentation. Qu'est-ce qu'un Kubuntu, sinon un Ubuntu où on aurait juste remplacé le bureau Gnome par KDE ? Ne serait-il pas plus judicieux d'avoir seulement une seule Ubuntu, mais qu'à l'installation on propose l'interface graphique ? Debian le fait déjà dans une moindre mesure : quand on installe un Debian, on a le choix de l'écosystème graphique. Aussi, qu'est-ce qu'un Ubuntu, sinon un Debian Test dont on aurait simplement validé les paquets par d'autres moyens ? Ça aussi, ça contribue au bazar pour l'utilisateur qui a juste envie d'utiliser son ordinateur.

.

Je ne sais si c'est toujours le cas, mais à un époque Debian avaient décidé que le root ne devait pas avoir d'interface graphique. Alors tous les bistros qui dépendaient de Debian ont dû fournir un alternative en modifiant les GUIs. Ce qui fait que certains paquetages sont incompatibles d'une distro dérivé à une autre. Alors ce n'est pas une solution envisageable.
0  0 
Avatar de PirBip
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 10:13
Citation Envoyé par esperanto Voir le message

Oui, en effet, je préfère l'approche avec tous les bureaux dans la même distribution, on installe ce qu'on veut. C'est une des raisons pour lesquelles je préfère Mandriva. Ah oui mais c'est pas la distribution dominante, et on parle d'avoir une seule distribution, alors il faut une seule approche (et rien que là on en a deux).
Donc avant d'imposer l'idée d'une distribution unique faudrait imposer celle d'une approche unique. Et là déjà on contrevient au principe du libre...
Distribution unique ne veut pas dire approche unique (et inversement).
Même Windows propose plusieurs approches : Basique, Famille, Professionnelle, Entreprise...Serveur, aussi! mais au final ces branches possèdent une même base de fonctionnement et un noyau très similaire, à quelques exceptions près. Comme les distributions Linux d'ailleurs.
Dans l'autre sens, avant la disparition de Scientific, CentOS et Scientific avaient la même approche mais étaient deux distributions concurrentes (i.e. disponibles en même temps, sur le même support, sans le sous-entendu commercial ou populaire).

Il est absurde de penser qu'un même noyau ne permet pas de multiples possibilités, mais des branches qui font la même chose à quelques détails près peuvent converger. Par exemple, une branche de Ubuntu qui n'a pour différence que le bureau de base peut très bien fusionner avec la branche mère si sa seule spécificité n'implique pas de conflits majeurs, comme des applications incompatibles avec un bureau différent par exemple. D'un point de vue utilisateur et développeur, je ne vois pas beaucoup de différence entre Ubuntu et Kubuntu, mais j'en vois avec Debian et Ubuntu par exemple, ne serait-ce que la manière de gérer les dépôts logiciels.

Citation Envoyé par esperanto Voir le message

Excuses-moi, certes Android est basé sur un noyau linux mais à quel moment ses promoteurs font-ils la publicité de ce fait? Ne seraient-ils pas, au contraire, tentés de récupérer tout ce qui est possible sous linux sans pour autant prendre la contrainte de la GPL et sans s'en vanter?
Parfaitement vu. Ils ne se vantent pas de diffuser le noyau qui pourtant est au sein de leurs différentes versions. Malgré tout, ils le font quand même. Ils ne promeuvent pas Linux mais une surcouche de ce dernier. Mais ils ne sont pas seuls à le faire, malgré le fait qu'ils triturent moins le noyau. RHEL le fait toujours, Mandriva le faisait quand c'était une entreprise.

Citation Envoyé par esperanto Voir le message

Les *BSD sont basés aussi sur une licence libre, et pourtant ils ne sont pas des centaines: si on considère que FreeBSD et OpenBSD sont deux distributions d'un même OS (discutable certes mais ce n'est pas le sujet) alors on a là un OS libre avec quelques dizaines de distributions au mieux, et dont les différences sont essentiellement techniques, rarement visibles pour l'utilisateur lambda.
Donc oui c'est possible, mais quand on voit la grande popularité des BSD, qu'on la divise par le nombre de versions, comment peut-on continuer de répéter l'argument de la fragmentation comme la seule cause de la faible popularité de linux?
"grande popularité des BSD" ? ♭

Engouement, oui d'accord, mais popularité, c'est faux. Je n'ai jamais vu un OS "grandement populaire" rester sous la barre des 0.05%. A titre de comparaison, Linux englobe 1.47% des utilisateurs Desktop. Moins d'utilisateurs, donc moins de programmeurs intéressés, donc logiquement moins de versions.

N'accuser que la fragmentation de Linux serait absurde pour expliquer sa stagnation dans le marché, ce n'est que la partie émergée de l'iceberg. Le reste, comme l'intérêt commercial famélique, le lobbying du libre quasi-inexistant, la difficulté du support matériel, et d'autres joyeusetés sont tout autant de facteurs bloquant Linux à son statut actuel.

En fait, Linux me rappelle un peu Movie 43 (ou My Movie Project). Un casting de personnalités immense, avec des stars et des très bons acteurs, un film à sketch plutôt bon en lui-même, mais avec un budget de promotion zéro et donc un flop commercial, même si aujourd'hui des gens arrivent à le juger à sa juste valeur. Si on peut faire l'analogie, peut-être mauvaise, Linux c'est le Movie 43 des systèmes d'exploitation. Des développeurs intéressés, avec du potentiel très élevé, un noyau avec des branches très intéressantes, mais un budget de communication nul donc une diffusion limitée.
0  0 
Avatar de PirBip
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 10:18
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Je ne sais si c'est toujours le cas, mais à un époque Debian avaient décidé que le root ne devait pas avoir d'interface graphique. Alors tous les bistros qui dépendaient de Debian ont dû fournir un alternative en modifiant les GUIs. Ce qui fait que certains paquetages sont incompatibles d'une distro dérivé à une autre. Alors ce n'est pas une solution envisageable.
Bien vu.

Ubuntu peut de lui-même être une branche maîtresse, malgré le fait qu'elle soit dérivée d'une Debian. Mais, par exemple de l'article, Scientific et CentOS peuvent faire la même chose avec des applications similaires donc les branches peuvent effectivement fusionner sans heurts.
0  0 
Avatar de sq4d54f5
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 05/06/2019 à 20:31
Je ne sais pas d'où viennent ces rumeurs persistantes sur l'arrêt de Linux Mint mais c'est complètement faux. Linux Mint continue son petit bonhomme de chemin et ne cesse de s'améliorer à chaque mise à jour ou nouvelle version.
https://blog.linuxmint.com/?p=3751
0  0 
Avatar de Picarunix
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 06/06/2019 à 11:26
Annoncer que Linux Mint pourrait disparaitre n'est pas plus vrai qu'annoncer qu'il durera 1000 ans.
Un avis n'est pas forcément une réalité.

C'est ce genre d'article qui n'apporte rien au site (sauf des commentaires indignés) , surtout quand plus tard on y lit ceci :

https://linux.developpez.com/actu/26...ns-techniques/
0  0