IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La Fondation Rocky annonce la disponibilité de la version 8.4 de Rocky Linux, l'OS conçu pour remplacer CentOS,
Amazon, Google et d'autres grands fournisseurs soutiennent le projet

Le , par Bruno

36PARTAGES

10  0 
La Fondation Rocky a annoncé la sortie de la version 8.4 de Rocky Linux. Cette version a été conçue pour remplacer de CentOS, qui sera bientôt abandonné. L'effort de développement de Rocky Linux nommé en hommage à Rocky McGaugh, cofondateur de CentOS a été lancé par Gregory Kurtzer, également cocréateur de CentOS.

Rocky Linux l'une d'au moins deux nouvelles distributions créées pour combler le vide laissé par l'abandon de CentOS Linux par la société mère Red Hat a annoncé la disponibilité générale de Rocky Linux 8.4. Elle est binairement compatible avec Red Hat Enterprise Linux 8.4, ce qui permet d'exécuter des applications conçues et testées uniquement pour RHEL sans RHEL lui-même.

Selon ses concepteurs, Rocky Linux est un système d'exploitation d'entreprise communautaire conçu pour être 100 % compatible bogue pour bogue. Elle est en cours de développement intensif par la communauté. Rocky Linux est dirigé par Gregory Kurtzer. Il n'y a pas d'ETA pour une version.


Le projet CentOS a récemment annoncé un changement de stratégie. Alors que CentOS existait auparavant comme version en aval de son fournisseur en amont (il reçoit les correctifs et les mises à jour après que le fournisseur en amont le fasse), il passera à une version en amont (test des correctifs et des mises à jour avant leur inclusion dans le fournisseur en amont). De plus, la prise en charge de CentOS Linux 8 a été interrompue. Rocky Linux vise à fonctionner comme une construction en aval comme CentOS l'avait fait auparavant, en construisant des versions après qu'elles aient été ajoutées par le fournisseur en amont, et non avant.

« L'une des questions que nous avons reçues à plusieurs reprises depuis que nous avons couvert la dépréciation de CentOS Linux est "pourquoi ne pas simplement utiliser [ma distribution préférée] ?" Les utilisateurs de Linux et de BSD ont tendance à être tellement habitués à ce que le même logiciel fonctionne sur plusieurs distributions, avec des noms de paquets et des procédures d'installation similaires, qu'ils oublient à quoi ressemblent fréquemment l'utilisation et l'installation de logiciels propriétaires.

Rocky Linux et son concurrent AlmaLinux (qui a publié son propre clone de RHEL 8.4 compatible binairement en mars) ne sont pas simplement des « distributions Linux » ou même des « distributions Linux qui ressemblent étroitement à RHEL ». Elles sont construites à partir du même code source que RHEL 8.4, ce qui garantit qu'un large éventail de logiciels propriétaires conçus dans l'optique de RHEL 8.4 fonctionnera, quelle que soit l'obscurité d'une fonctionnalité (ou d'un bogue !) dont dépendent ces paquets dans RHEL 8.4.

En avril de cette année, CloudLinux Incorporated, une entreprise spécialisée entre autres dans la fourniture des services Linux a annoncé le lancement d'AlmaLinux, un clone stable de RHEL pour ceux qui aimaient CentOS. « Dans un effort pour combler le vide qui sera bientôt laissé par la disparition de CentOS en tant que version stable, AlmaLinux a été développé en étroite collaboration avec la communauté Linux », a déclaré Jack Aboutboul, ancien ingénieur et architecte de Red Hat et Fedora, et aujourd’hui le Community Manager d'AlmaLinux.

Rappelons qu'en décembre dernier, l’équipe de Red Hat, qui assure le développement et la maintenance de la distribution CentOS, avait annoncé qu’elle n'investira plus ses ressources pour soutenir CentOS Linux. « En 2021, nous passerons de CentOS Linux, la reconstruction de Red Hat Enterprise Linux (RHEL), à CentOS Stream, qui vient juste avant une nouvelle version de RHEL. CentOS Linux 8, en tant que reconstruction de RHEL 8, prendra fin à la fin de 2021. CentOS Stream continue après cette date, servant de branche (de développement) en amont de Red Hat Enterprise Linux ».

L’entreprise avait également apporté la précision suivante : « à la fin de CentOS Linux 8 (la reconstruction de RHEL8), votre meilleure option sera de migrer vers CentOS Stream 8, qui est un petit delta de CentOS Linux 8, et dispose de mises à jour régulières comme les versions traditionnelles de CentOS Linux. Si vous utilisez CentOS Linux 8 dans un environnement de production et craignez que CentOS Stream ne réponde pas à vos besoins, nous vous encourageons à contacter Red Hat au sujet des options ».

Juste derrière cette annonce, Gregory Kurtze, le fondateur de la distribution GNU/Linux CentOS visiblement pas d’accord avec cette décision de l’équipe de Red Hat, lance le projet Rocky Linux, le remplaçant de la distribution CentOS. En effet, pour justifier leur décision de transférer entièrement leurs investissements auparavant consacrés à CentOS Linux 8 vers CentOS Stream, les responsables de Red Hat ont expliqué que CentOS Stream, la plateforme de développement conçue en amont de RHEL, permet de voir plus rapidement et plus facilement ce qui suit dans RHEL pour aider à façonner le produit. En outre, ils avancent que CentOS Stream raccourcit la boucle de rétroaction entre les développeurs de tous les côtés du paysage RHEL, ce qui permet à toutes les voix, qu’il s’agisse de grands partenaires ou de contributeurs individuels, d’être entendues lors de l’élaboration des futures versions de RHEL.

En réaction, Kurtzer a lancé le projet Rocky Linux, un système d'exploitation d'entreprise communautaire conçu pour être 100 % compatible bogue pour bogue avec Enterprise Linux afin de continuer à soutenir CentOS Linux. Kurtzer l'a baptisé ainsi en hommage à Rocky McGaugh, le cofondateur de CentOS Linux. Rocky Linux et AlmaLinux ne sont pas les seules options compatibles avec RHEL. En décembre dernier, nous avons publié une liste partielle d'alternatives binaires compatibles avec RHEL, y compris CentOS Stream (qui n'est disponible qu'en version roulante) et Oracle Linux, ainsi que Rocky, Alma et CloudLinux, la distribution mère d'Alma.

La particularité de Rocky Linux et d'AlmaLinux est que ces deux distributions ont été créées spécifiquement pour combler le vide laissé par la dépréciation de CentOS. Leur objectif spécifique est d'être disponibles pour tous ceux qui en ont besoin, avec un support commercial également disponible. Ce dernier point est en contraste avec, par exemple, Springdale Linux – qui est une autre "reconstruction RHEL" de longue date qui devrait "simplement fonctionner". Mais il était principalement destiné et soutenu par une communauté universitaire relativement petite.
Comme toute autre distribution Linux, vous pouvez simplement télécharger un ISO de Rocky Linux et l'installer à partir de zéro. Mais puisque Rocky Linux est spécifiquement destiné à servir de remplacement facile pour des distributions similaires, il est également livré avec des scripts de conversion faciles à utiliser.

Étant donné qu’il n’existe pas de chemin de migration pris en charge depuis l'une des premières versions RC (Release Candidate) de Rocky Linux vers la version de production d'aujourd'hui, les utilisateurs intéressés peuvent utiliser l'outil gratuit migrate2rocky pour une migration pratique, sur place, vers Green Obsidian qui ne devrait pas perturber les utilisateurs existants ou les logiciels installés. Les distributions suivantes sont supportées par migrate2rocky :

  • AlmaLinux 8.4 ;
  • CentOS Linux 8.4 ;
  • RHEL 8.4 ;
  • Oracle Linux 8.4.

L'équipe Rocky Linux prévient que si les migrations à partir d'autres versions peuvent fonctionner, les seules sources de migration prises en charge sont celles construites spécifiquement à partir des sources de RHEL 8.4. Il existe également des problèmes avec Katello et certains messages d'erreur associés aux migrations à partir de RHEL 8.4 lui-même. Il est vivement recommandé aux utilisateurs intéressés de lire attentivement les notes de publication complètes de migrate2rocky avant de tenter une migration et, comme toujours, de disposer de sauvegardes testées et fonctionnelles avant de procéder.

Amazon, Google et d'autres grands fournisseurs de technologie – y compris des sociétés de matériel informatique soutiennent le projet de la Fondation Rocky. « Nous avons AWS, nous avons Google Cloud, et d'autres grands noms, à quand remonte la dernière fois où vous les avez tous entendus venir à la table pour travailler ensemble sur quelque chose ? Aucun d'entre eux ne va jamais permettre que ce système d'exploitation profite à l'un plus qu'à l'autre. N'est-ce pas ? Et c'est ce qui lui donne sa stabilité », a déclaré Kurtzer.

Source : Rocky Linux

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Lancement d'AlmaLinux, un clone stable de RHEL pour ceux qui aimaient CentOS, l'intérêt est de combler le vide qui sera bientôt laissé par la disparition de CentOS

Red Hat défend sa décision concernant la mort de CentOS et affirme que la version Stream peut couvrir « 95 % des charges de travail des utilisateurs actuels »

Le fondateur de CentOS lance le projet Rocky Linux, le remplaçant de la distribution CentOS Linux qui sera abandonnée par Red Hat fin 2021, mais le projet pourrait ne pas être facile à réaliser

La distribution CentOS Linux est morte : Red Hat n'investira plus ses ressources pour soutenir le système après 2021, et CentOS Stream, utilisé en amont de RHEL, ne remplacera pas CentOS Linux

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de CaptainDangeax
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 24/06/2021 à 11:17
Citation Envoyé par Madmac Voir le message
Je me souviens d'un installateur de NVidia particulièrement mal. Et si vous aviez le malheur de le lancer à partir d'un terminal cela pouvait détruit votre distro. Un message de consentement apparaissait SOUS votre terminal. Et si vous n'étiez pas au courant de ce problème et que vous relanciez votre ordinateur. C'était adieu X Window.

Oui bon tu ne fais pas beaucoup avancer le schmilblick avec ce vieux bug de NVidia. ça arrive tout le temps les installeurs buggués, et nvidia est loin d'être le pire sur le sujet, sans troller
0  0 
Avatar de Madmac
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 22/06/2021 à 19:58
Ce sont les dernières organisations pour laquelle je désirerais servir d'alpha tester. Après avoir été baiser par Red Hat, je ne crois pas que beaucoup d'amateur de CentOS vont sauter dans ce bateau.

Citation Envoyé par darklinux Voir le message
Les grands gagnants vont être Ubuntu et Debian , ils sont stables eux , ne changent pas de politiques commerciales tous les quatre matins ...
Est-ce que Debian a révisé sa position sur l’interdiction de faire un desktop avec le root? J'avais trouvé cette décision particulièrement stupide, car certains concepteurs ont parfois du mal à fabriquer de bon installateur. Je me souviens d'un installateur de NVidia particulièrement mal. Et si vous aviez le malheur de le lancer à partir d'un terminal cela pouvait détruit votre distro. Un message de consentement apparaissait SOUS votre terminal. Et si vous n'étiez pas au courant de ce problème et que vous relanciez votre ordinateur. C'était adieu X Window.

Citation Envoyé par LittleWhite Voir le message
En effet, c'est du RedHat déguisé, donc inévitablement proche de CentOS.
Et oui, Oracle a mauvaise réputation, mais dans ce cas, ils offrent une distribution et ce, depuis un temps certains et qui m'a semblé "correcte".
Oracle a été pendant un moment le propriétaire de OpenSuse. Et ce n'était pas une bon époque pour les utilisateurs.
0  1