IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Lancement d'AlmaLinux, un clone stable de RHEL pour ceux qui aimaient CentOS,
L'intérêt est de combler le vide qui sera bientôt laissé par la disparition de CentOS

Le , par Bruno

88PARTAGES

10  0 
CentOS était l'alternative de choix pour ceux qui voulaient utiliser Red Hat Enterprise Linux (RHEL) sans avoir à payer RedHat pour l'utiliser. Lorsque la société mère de CentOS Linux, a annoncé qu'elle changeait d'orientation et passait de CentOS Linux, la reconstruction de RHEL, à CentOS Stream, qui précède de peu une version actuelle de RHEL, cette décision a contrarié de nombreux utilisateurs de CentOS. Au moins deux projets ont lancé leurs propres forks CentOS en réponse à ce changement : Rocky Linux, dirigé par le fondateur de CentOS Gregory Kurtzer, et AlmaLinux, développé par CloudLinux Incorporated.

CloudLinux a été fondé en 2009 pour fournir un clone de serveur RHEL / CentOS personnalisé, performant et léger pour les sociétés d'hébergement web et les serveurs de centre de données. La version gratuite d'AlmaLinux est désormais stable et disponible pour être utilisée en production. Avec ses 20 ans d'expérience dans les communautés open source en tant que participant, gestionnaire et évangéliste, Jack Aboutboul, ancien ingénieur et architecte de Red Hat et Fedora, sera le Community Manager d'AlmaLinux. « Dans un effort pour combler le vide qui sera bientôt laissé par la disparition de CentOS en tant que version stable, AlmaLinux a été développé en étroite collaboration avec la communauté Linux », a déclaré Aboutaboul dans un communiqué. Ces efforts ont abouti à une alternative à CentOS, prête pour la production et soutenue par les membres de la communauté », a-t-il ajouté.


Rappelons qu'en décembre dernier, l’équipe de Red Hat, qui assure le développement et la maintenance de la distribution CentOS, avait annoncé qu’elle n'investira plus ses ressources pour soutenir CentOS Linux. « En 2021, nous passerons de CentOS Linux, la reconstruction de Red Hat Enterprise Linux (RHEL), à CentOS Stream, qui vient juste avant une nouvelle version de RHEL. CentOS Linux 8, en tant que reconstruction de RHEL 8, prendra fin à la fin de 2021. CentOS Stream continue après cette date, servant de branche (de développement) en amont de Red Hat Enterprise Linux ».

L’entreprise avait également apporté la précision suivante : « à la fin de CentOS Linux 8 (la reconstruction de RHEL8), votre meilleure option sera de migrer vers CentOS Stream 8, qui est un petit delta de CentOS Linux 8, et dispose de mises à jour régulières comme les versions traditionnelles de CentOS Linux. Si vous utilisez CentOS Linux 8 dans un environnement de production et craignez que CentOS Stream ne réponde pas à vos besoins, nous vous encourageons à contacter Red Hat au sujet des options ».

Juste derrière cette annonce, Gregory Kurtze, le fondateur de la distribution GNU/Linux CentOS visiblement pas d’accord avec cette décision de l’équipe de Red Hat, lance le projet Rocky Linux, le remplaçant de la distribution CentOS. En effet, pour justifier leur décision de transférer entièrement leurs investissements auparavant consacrés à CentOS Linux 8 vers CentOS Stream, les responsables de Red Hat ont expliqué que CentOS Stream, la plateforme de développement conçue en amont de RHEL, permet de voir plus rapidement et plus facilement ce qui suit dans RHEL pour aider à façonner le produit. En outre, ils avancent que CentOS Stream raccourcit la boucle de rétroaction entre les développeurs de tous les côtés du paysage RHEL, ce qui permet à toutes les voix, qu’il s’agisse de grands partenaires ou de contributeurs individuels, d’être entendues lors de l’élaboration des futures versions de RHEL.

En réaction, Kurtzer a lancé le projet Rocky Linux, un système d'exploitation d'entreprise communautaire conçu pour être 100 % compatible bogue pour bogue avec Enterprise Linux afin de continuer à soutenir CentOS Linux. Kurtzer l'a baptisé ainsi en hommage à Rocky McGaugh, le cofondateur de CentOS Linux qui est décédé avant que la distribution connaisse le succès qu'il avait.

Suite à l’orientation de Kurtzer, les responsables de Red Hat ont essayé de défendre leur décision. Karsten Wade, Senior Community Architect de Red Hat et membre du conseil d'administration de CentOS, a défendu la décision d’abandonner CentOS Linux en faveur de CentOS Stream, affirmant que les deux projets étaient « antithétiques » et Stream est un remplacement satisfaisant dans la plupart des cas. Wade a expliqué la nécessité de CentOS Stream comme moyen de faciliter la contribution de la communauté à RHEL. Il a également dit « qu'en tant que projet, essayer de faire deux choses antithétiques à la fois signifierait mal faire les deux », ce qui sous-entend que c'était la raison de l'abandon de CentOS Linux. Il a par ailleurs confirmé que la décision était motivée par Red Hat, qui « a approché le projet CentOS avec son plan », mais a déclaré que « le conseil d'administration de CentOS y avait adhéré ».

Comme pour expliquer la perception de la communauté, un internaute a répondu au message de Wade en ces termes : « Les gens se plaignent parce que vous tuez soudainement CentOS 8 qui a été publié l'année dernière avec la promesse d'une compatibilité binaire avec RHEL 8 et des mises à jour de sécurité jusqu'en 2029 ». Plus tôt cette année, pour tenter de combler ce vide, Red Hat a annoncé le 20 janvier 2021 qu'elle allait rendre Red Hat Enterprise Linux gratuit pour les petits déploiements de production. « Si CentOS Linux a fourni une distribution Linux gratuite, RHEL existe également aujourd'hui grâce au programme Red Hat Developer », a déclaré l'entreprise dans un billet de blog.

« Les conditions du programme limitaient auparavant son utilisation aux développeurs de machines individuelles. Nous reconnaissons qu'il s'agissait d'une limitation difficile », a-t-elle ajouté. Désormais, l'entreprise remédie à cela en élargissant les conditions du programme Red Hat Developer afin que l'abonnement de développeur individuel pour RHEL puisse être utilisé en production pour un maximum de 16 systèmes. C'est exactement ce dont il s'agit : pour les petits cas d'utilisation en production, il s'agit d'un RHEL gratuit et autofinancé.

« Il vous suffit de vous connecter avec un compte Red Hat gratuit (ou via une connexion unique via GitHub, Twitter, Facebook et d'autres comptes) pour télécharger RHEL et recevoir les mises à jour. Rien d'autre n'est nécessaire. Il ne s'agit pas d'un programme de vente et aucun représentant commercial n'assurera le suivi. Il existe une option dans l'abonnement qui permet de passer facilement au support complet, mais c'est à vous de décider », a déclaré Red Hat.


Après Gregory Kurtzer et son système Rocky Linux, c’est autour de CloudLinux, Inc de mettre sur pied AlmaLinux pour combler le vide laissé par la disparition de la version stable de CentOS. AlmaLinux OS est un système d'exploitation pour serveur d'entreprise, une distribution Linux stable qui peut exécuter les charges de travail critiques. Lancé sous le nom de code Project Lenix, AlmaLinux OS est un projet open source et communautaire.

En tant que système d'exploitation autonome et entièrement gratuit, AlmaLinux OS bénéficie d'un parrainage annuel de 1 million de dollars de la part de CloudLinux Inc. Les efforts de développement en cours sont régis par les membres de la communauté. La société a également annoncé la création d'une organisation à but non lucratif : AlmaLinux Open Source Foundation. Ce groupe prendra en charge la gestion du projet AlmaLinux à l'avenir.

Et vous ?

Que pensez-vous de l'offre AlmaLinux ?

Utilisez-vous CentOS ? Si oui, que pensez-vous de l'arrêt de son développement ?

Votre organisation utilise-t-elle CentOS ? Comment prévoit-elle de gérer ce changement à l'avenir ?

Voir aussi :

La distribution CentOS Linux est morte : Red Hat n'investira plus ses ressources pour soutenir le système après 2021 et CentOS Stream, utilisé en amont de RHEL, ne remplacera pas CentOS Linux

Le fondateur de CentOS lance le projet Rocky Linux, le remplaçant de la distribution CentOS Linux qui sera abandonnée par Red Hat fin 2021, mais le projet pourrait ne pas être facile à réalise

Red Hat défend sa décision concernant la mort de CentOS et affirme que la version Stream peut couvrir « 95% des charges de travail des utilisateurs actuels »

Red Hat annonce un RHEL sans frais pour les petits environnements de production, notamment pour les charges de travail de production avec jusqu'à 16 serveurs de production

Red Hat présente RHEL for Open Source Infrastructure, une offre gratuite qui étend la prise en charge existante de Red Hat, pour les projets et les communautés open source

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de TotoParis
Membre averti https://www.developpez.com
Le 06/04/2021 à 15:34
Donc, si je comprend bien : CentOS devient la version "béta" de la future Red Hat Enterprise Linux, là où CentOS était une version disponible issue d'une Red Hat Stable, c'est bien ça ? Du coup, c'est casse-gueuele ?
1  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 06/04/2021 à 19:40
Je dirais plutôt release candidate.
0  0 
Avatar de mapmip
Membre averti https://www.developpez.com
Le 24/05/2021 à 14:03
Rocky Linux est sorti en Release Candidate,
quelqu'un a testé ?
C'est bien parti selon vous ?
0  0