Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

La distribution Linux Lite basée sur Ubuntu peut-elle remplacer Windows sur le desktop ?
La version 5.2 stable est disponible en téléchargement

Le , par Patrick Ruiz

244PARTAGES

13  1 
Linux comme système d’exploitation pour un ordinateur de bureau et non Windows ? L’idée continue de faire débat et des exemples venus de pays comme l’Allemagne l’illustrent. Ces développements portent les germes d’une possible relance du chantier LiMux dont l’annonce de l’abandon au profit de Windows 10 est tombée au cours du troisième trimestre de l’année 2017 dans le cadre d'un précédent accord de coalition entre le Parti social-démocrate (SPD) et l'Union chrétienne sociale (CSU). Ils ne ferment non plus la porte à des regards de la municipalité de Munich sur des distributions comme Linux Lite qui ciblent les habitués de Windows.

Linux Lite est présenté comme système d’exploitation passerelle mis sur pied pour rendre la transition de Windows à un système d’exploitation basé sur le noyau Linux aussi aisée que possible. Basée sur la version support à long terme d’Ubuntu 20.04, la version 5.2 de Linux Lite est disponible depuis le 31 octobre dernier. Elle vient avec de nombreuses améliorations dont l’une des plus notables est la prise en charge totale de l’UEFI. En sus, on note (à côté d’autres nouveautés) l’introduction de nouveaux outils de configuration de pare-feu (désactivé par défaut) et de génération de notifications de mises à jour.


Linux Lite 5.2 ne corrige malheureusement pas l’une des plus grosses tares connues pour faire partie des raisons pour lesquelles Linux n’arrive pas à s’imposer dans la filière des systèmes d’exploitation de bureau face à Windows : l’éditeur ne propose pas de partenariat avec un fabricant d’équipement d’origine (OEM). À date, UOS Linux est l’un des rares systèmes d’exploitation basés sur le noyau Linux à adopter cette approche.

Avec la sortie de UOS Linux (ou Deepin Linux v20) en mars dernier, l’éditeur assure que le système d’exploitation prend en charge des processeurs de fabricants locaux comme Longsoon et Sunway. La manœuvre est destinée à s’assurer que ce dernier soit installé sur des ordinateurs dotés dudit matériel et livrés aux utilisateurs. Union Tech annonce des temps de démarrage pouvant descendre jusqu’à 30 secondes sur lesdites plateformes. En sus, le groupe annonce des partenariats avec des entreprises comme Huawei dans le but de voir le système d’exploitation installé par défaut sur ses ordinateurs portables. La stratégie vise à faire en sorte que l’OS gagne plus en popularité au niveau national ; une approche qui pourrait avoir des retombées positives pour le système d’exploitation à l’échelle globale… C’est en tout cas ce qu’espèrent les esprits derrière la manœuvre qui veulent prouver que la Chine peut aussi exporter de bons systèmes d’exploitation. D’après Union Tech, l’OS répond aux besoins quotidiens sur le desktop même s’il ne prend pas en charge de nombreux logiciels professionnels. Son adoption en Chine se fera dans le cadre d’un processus progressif.

On peut le voir comme une conséquence de la guerre économique entre les USA et la Chine : Lenovo n’a de cesse d’embrasser Linux. De façon historique, Lenovo a toujours certifié uniquement certains produits avec un sous-ensemble limité de configurations matérielles pour les utilisateurs qui déploient Linux sur un ordinateur de bureau ou un poste de travail mobile. L’entreprise étend désormais son offre de certification à plusieurs modèles d’ordinateurs grand public ThinkPad X, X1, L et T : ThinkPad X13 (Intel et AMD) ; ThinkPad X13 Yoga ; ThinkPad X1 Extreme Gen 3 ; ThinkPad X1 Carbon Gen 8 ; ThinkPad X1 Yoga Gen 5 ; ThinkPad L14 ; ThinkPad L15 ; ThinkPad T14 (Intel et AMD) ; ThinkPad T14s (Intel et AMD) ; ThinkPad T15p ; ThinkPad T15. Les ordinateurs de la série L viendront préinstallés avec Ubuntu 18.04. Ceux des séries X et X1 sortiront des maisons Lenovo avec Ubuntu 20.04 LTS préinstallé.

L’offre concerne également les stations de travail ThinkPad P et ThinkStation : ThinkPad P15s ; ThinkPad P15v ; ThinkPad P15 ; ThinkPad P17 ; ThinkPad P14s ; ThinkPad P1 Gen 3 ; ThinkStation P340 ; ThinkStation P340 Tiny ; ThinkStation P520c ; ThinkStation P520 ; ThinkStation P720 ; ThinkStation P920 ; ThinkStation P620. Celles-ci viennent équipées de Linux Ubuntu 20.04 LTS préinstallé. Lenovo devrait poursuivre avec la manœuvre pour d’autres modèles. En effet, cette extension fait suite à l’annonce de l’atterrissage d’une certification Linux sur sa gamme entière d’ordinateurs ThinkPad P et ThinkStation. Dans le cadre de cette initiative, l’entreprise se veut claire : il s’agit de donner le choix entre Ubuntu et RedHat pour chaque modèle ou configuration.

L'édition 2020 du Dell XPS 13 pour les développeurs est disponible pour un peu plus de 1000 dollars. Nouveauté : la certification Linux Ubuntu 20.04 LTS fruit du partenariat de longue date entre Canonical et Dell dans le cadre du projet Sputnik. Ainsi, l’entreprise américaine est avec Lenovo parmi les rares sur le marché à faire des incursions sur le terrain du matériel livré avec Linux préinstallé. Il se dit que c’est un préalable nécessaire pour que le célèbre système d’exploitation open source espère battre la famille des OS Windows dans la filière des ordinateurs de bureau. Le temps nous dira si ce dernier est suffisant pour que Linux devienne le champion sur le desktop.

Source : note de version

Et vous ?

Avez-vous déjà fait usage de Linux Lite ? Que pensez-vous de cette distribution Linux comme alternative à Windows sur le desktop ?
Pourquoi les alternatives à Windows basées sur Linux peinent-elles à s'imposer aux yeux du public ?
Que pensez-vous de ces initiatives de livraison d’ordinateurs préinstallés avec Linux ?
Que faut-il en plus de celles-ci pour que Linux puisse arracher plus de parts de marché dans la filière des ordinateurs de bureau ?
Linux peut-il devenir le champion sur le desktop ? Si oui, que faudrait-il qu'il remplisse comme conditions ?

Voir aussi :

Canonical publie Ubuntu 19.10 Eoan Ermine avec GNOME 3.34, le support de Raspberry Pï 4 et le support expérimental du système de fichiers ZFS

Sortie de la version 5.4 du noyau Linux avec l'ajout d'un mode de verrouillage du noyau, d'une couche de sécurité pour détecter les modifications de fichiers et plusieurs autres améliorations

Ubuntu 19.04 (Disco Dingo) est publié avec la version 5.0 du noyau Linux et est plutôt perçu comme une mise à jour qu'une version majeure

Microsoft rend son système de fichiers exFAT open source et soutien l'intégration de cette technologie au noyau Linux afin de faciliter l'interopérabilité entre Linux et Windows 10

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de defZero
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/11/2020 à 21:52
... Et voilà ! Si même les pros s'y perdent, qu'en sera-t-il de l’utilisateur lambda ?

Mais non, non, comme chacun sait, les seules choses qui empêchent Linux de s'imposer sur le desktop, c'est Windows préinstallé sur les nouveaux PC, le marketing de Microsoft et la paresse intellectuelle des utilisateurs :-(
@sirthie
Ça, ...ou le manque de support par les constructeurs en ne fournissant aucune assistance, ni aucun drivers à leurs clients sous Linux ?
10  1 
Avatar de Cortomatt
Membre averti https://www.developpez.com
Le 02/11/2020 à 12:12
Je ne comprends pas bien, c'est quoi l'avantage de Linux Lite par rapport aux autres distributions ? et notamment Ubuntu ?
7  0 
Avatar de shunesburg69
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 02/11/2020 à 13:46
Linux Lite 5.2 ne corrige malheureusement pas l’une des plus grosses tares connues pour faire partie des raisons pour lesquelles Linux n’arrive pas à s’imposer dans la filière des systèmes d’exploitation de bureau face à Windows : l’éditeur ne propose pas de partenariat avec un fabricant d’équipement d’origine (OEM). À date, UOS Linux est l’un des rares systèmes d’exploitation basés sur le noyau Linux à adopter cette approche.
Plusieurs distributions permettent l'installation en OEM, tel qu'Ubuntu (l'option est caché dans les options avancées). Pour d'autres distributions, on nous propose des tutoriels, mais là c'est moins accessible. DELL propose d'ailleurs certains de ces modèles avec une version OEM d'Ubuntu préinstallée. Donc c'est pas ça le problème, mais Windows qui est trop demandé par les clients qui sont endoctriné dès l'école par les produits Microsoft.
7  1 
Avatar de darklinux
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 02/11/2020 à 12:51
Citation Envoyé par Cortomatt Voir le message
Je ne comprends pas bien, c'est quoi l'avantage de Linux Lite par rapport aux autres distributions ? et notamment Ubuntu ?
Strictement aucune pour les geeks chevonés , mais cela peu rassuré les noobs
4  1 
Avatar de xarkam
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 02/11/2020 à 23:59
Citation Envoyé par archqt Voir le message
Je ne connaissais pas, l'idée c'est de reprendre juste le "look'n'feel" de windows grâce à plasma ? et ça donne quoi pour ceux n'ayant jamais utilisé linux, ils s'y retrouvent ?
Je suppose. KDE offre déjà une prise en main rapide. Le repère visuel est très important pour une personne qui n'est pas un geek de l'info. Je pense que ca doit contribuer à moins heurter le mur de "l'équivalent" lorsqu'on passe dessus.
2  0 
Avatar de Bio-Naturel
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 03/11/2020 à 21:06
Bonjour,

Pour être utilisateur d'ubuntu au quotidien, l arrive que d'autre utilise mon PC comme ils utilisent le leur sous windows.

À part quelques dispositions différentes, personne n'a été perdu dans l'utilisation de mon PC

Par contre, il semble qu'après discution sur leur expérience d'utilisateur, qu'ils voyaient Linux comme un truc pour des grosses têtes matheux avec 5 ans d'étude d'ingénieur.

Bref, la com Linux est vraiment mauvaise d'une part,
Les pilotes à installer très peu userfriendly

Un utilisateur n'est pas un informaticien qui aime mettre les mains dans le camboui, mais un simple utilisateur.

Cela s'améliore, c'est clair, mais les discussion auteur des distribution du genre moi j'aime mieux debian, moi ubuntu, moi trux_linux fait peur car suggère des débat technique où les utiulisateurs lambda sont incapables de comprendre.

Un peu comme windows 3.1 où l'onbricolé tout ce qu'on voulait (à nos risques et surtout périls xD)

Voilou
2  0 
Avatar de denisys
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 02/11/2020 à 12:58
Question distribution Linux .
Je préfère les distributions comme Debian , qui me permet de continuer d’utiliser Linux sur X86 .
1  0 
Avatar de frenchlover2
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 02/11/2020 à 14:25
Le prochain partenariat entre canonical et Microsoft va déboucher sur un os open source et libre avec un support commercial , et qui profitera de la domination de windows sur le desktop
2  1 
Avatar de Christian_B
Membre averti https://www.developpez.com
Le 08/11/2020 à 23:59
Citation Envoyé par Bio-Naturel
Les pilotes à installer très peu userfriendly
Oui, souvent et même il y a intérêt à vérifier s'il y a un pilote Linux pour un périphérique avant de l'acheter. Même si les propositions d'ordinateurs préinstallés avec Linux se développaient, un utilisateur qui veut "que ça marche tout seul" aurait intérêt à avoir un vendeur ou un ami qui le conseille bien, ce qui ne va pas de soi. Mais la situation pourrait s'améliorer pour les pilotes s'il y avait plus d'offres de machines préinstallées et réciproquement. Cercle vicieux ou spirale vertueuse ? On verra.

Citation Envoyé par Bio-Naturel
Un utilisateur n'est pas un informaticien qui aime mettre les mains dans le camboui, mais un simple utilisateur.
En effet, il n'y a pas de raison que la majorité des utilisateurs veuillent se transformer en informaticiens amateurs. Parler comme sirthie de "la paresse intellectuelle des utilisateurs :-(" revient à vouloir que Linux reste réservé à des passionnés, militants du logiciel libre, etc.
Certes quel que soit l'O.S. il y a un minimum à connaître, quoique j'ai vu des utilisateurs ne savoir (?) que chercher avec Google , ouvert dans le navigateur au démarrage (c'était sur Mac).
De manière analogue, il vaut mieux qu'un automobiliste sache changer une roue, mais il n'est pas supposé jouer les garagistes.
1  0 
Avatar de Christian_B
Membre averti https://www.developpez.com
Le 09/11/2020 à 12:10
foetus,
Ma comparaison avec l'automobile était certes lapidaire. D'ailleurs, il ne faut jamais pousser les analogies ou autres métaphores trop loin, sinon elles ne tiennent jamais. Il s'agit plus de façons de se faire comprendre que de démonstrations.
J'ai simplifié car évidemment un automobiliste doit aussi ... apprendre à conduire (c'est fortement conseillé ), interpréter les signaux d'anomalie, etc.

Ceci dit, certaines de tes observations me paraissent aussi discutables :

- "L'informatique, c'est du virtuel" : En fait l'automobile aussi (ex : le code de la route) et de plus en plus avec l'ordinateur de bord, le GPS etc. Si on n'y voit qu'un morceau de métal et de plastique, alors un ordinateur aussi.
D'ailleurs ce n'est pas la question : virtuel ou pas, l'objet de la discussion était de savoir si on veut réserver l'ordinateur à ceux qui "s'y intéressent" ou l'étendre à ceux qui ont d'autres centres d'intérêt et pas forcément la fibre technique. Ceux qui veulent un instrument aussi facile d'emploi que possible, et qui sont la majorité.

- L'analogie entre changer un roue et changer une alim d'ordinateur ne tient pas : changer une roue est à le fois plus simple (on a tout sous la main, cela ne demande pas des notions d'électricité, de faire d'abord un diagnostic, etc), plus fréquent et quelquefois plus vital (ne pas rester en rade au milieu de nulle part). C'est basique. Pas le dépannage (d'un ordinateur ou d'une voiture).

- L'analogie avec la télé est discutable : utiliser une télé, c'est bien plus simple qu'utiliser une automobile ou un ordinateur. A part changer de chaîne et éventuellement mettre en marche un magnétoscope ... tout est en général délégué à un installateur. Enfin, je me trompe peut-être, je n'ai plus de télé depuis longtemps, ça a peut être un peu changé.

- Pour Apple ... si tout se fait en 1 ou 2 clics c'est un argument en faveur d'Apple pour les non technophiles. C'est d'ailleurs plutôt optimiste. J'ai vu une des personnes dont je parlais ne pas réussir à connecter son Mac et son téléphone Apple. J'ai juste pu jeter un coup d'œil, mais j'ai constaté qu'en choisissant un port Thunderbolt et en mettant le câble ça ne marchait pas mieux que sans fil. Après, il aurait fallu y passer du temps ou bien connaître.

Enfin, pour ce qui est d'installer, s'agissant du système, ce n'est pas simple en général et cela ne concerne pas l'utilisateur de base. Par contre pour installer des applis, les dépôts sont en faveur de Linux, surtout si on utilise l'installateur graphique du bureau (maintenant appelé plutôt logithèque). Et la gratuité facilite et encourage l'expérimentation.
1  0