Outils de développement pour Linux

Ajouter un nouvel élément

Les performances du mois

Makefile générique
2
Antiryad Gx
1
Xilinx ISE Design suite
3

    ang Antiryad Gx

    Antiryad Gx est un moteur de jeu 3d multi plateforme et multi coeurs.
    Il permet de réaliser facilement des jeux vidéos optimisés en 2d et 3d, ainsi que des applications graphiques et multimédia, serious game...
    Une version gratuite est disponible pour la réalisation d'applications Windows, Mac et Linux.
    Les version payantes supportes les plateformes mobiles iOS et Android et la programmation en C et C++.
    Il intégre aussi un langage de programmation simple dérivé du langage Basic.
    Un éditeur de niveau et un IDE pour le développement sont inclus.
    Il a été utilisé pour la réalisation d'une quarantaine d'applications et jeux.

    ang Xilinx ISE Design suite

    Éditeur : xilinx.com +
    Xilinx ISE Suite Design est un environnement de développement et de compilation des programmes VHDL, il permet d’effectuer une analyse de timing, l’utilisation des diagrammes RTL, la simulation des conceptions et la mise en œuvre de l'ensemble de flux.
    VHDL Xilinx Designs vous donne ainsi la possibilité de mettre en œuvre des conceptions EDIF, SCHEMATIC et Verilog.
    Xilinx est utilisée pour développer des programmes qui sont utilisés dans les systèmes embarqués.

    ang Makefile générique

    Licence : GPL
    Makefile générique

    Makefile idéal pour la construction rapide d'un exécutable sans se préoccuper
    de la gestion parfois complexe du Makefile : la fénéantise n'est plus une
    excuse,

    **********************
    * Utilisation simple *
    **********************

    1. décompresser l'archive
    2. renommer le répertoire ProjetMakefile
    3. placer les sources dans le répertoire src
    4. lancer make

    make va automatiquement gérer les dépendances entre les fichiers sources et
    créer un exécutable dans le répertoire Debug. Cet exécutable portera le nom
    du répertoire qui contient le Makefile.
    Exemple:

    ~/Projets> unzip ProjetMakefile.zip
    ~/Projets> mv ProjetMakefile test
    ~/Projets> cd test
    ~/Projets/test> cat > src/main.c #include
    >
    > int main()
    > {
    > puts("Hello world");
    >
    > return 0;
    > }
    > EOF
    ~/Projets/test> make
    GENDEP libutil/xlog.c
    GENDEP src/main.c
    CC src/main.c
    CC libutil/xlog.c
    AR libutil.a
    CCLD Debug/test
    debug version built
    ~/Projets/test> ls
    Debug/ libutil/ license.txt Makefile src/
    ~/Projets/test> ./Debug/test
    Hello world
    ~/Projets/test>

    ***********************
    * Utilisation avancée *
    ***********************

    Le fichier Makefile est commenté. Les options et variables qui dictent son
    comportement sont décrites lors de leur déclaration.
    Ce Makefile est idéal dans le cas d'un petit projet qui ne crée qu'un
    exécutable, qui peut utiliser une bibliothèque de commodité et d'autres
    bibliothèques gérées par pkg-config.

    Deux types principaux de build sont supportés :
    * Debug : aucune option d'optimisation activée
    * Release : options d'optimisation classiques activées

    Dans chaque cas, il est possible d'ajouter les options pour le profilage et
    le support des pthreads.

    Le build peut se faire en mode SILENT, c'est-à-dire que les commandes ne sont
    pas affichées mais une indication (comme dans l'exemple ci-dessus) de ce qui
    est fait. Cette option est facilement débrayable soit en modifiant le Makefile,
    soit par la ligne de commande : make SILENT=0 (cf les commentaires dans le
    Makefile).

    Remarques

    * par défaut le compilateur utilisé est gcc en mode C99 avec les extensions
    GNU (builtins et attibutes gcc et fonctions GNU_SOURCE de la glibc). Pour
    uriliser ce Makefile laversion GNU de make est indispensable.

    * le template est fourni avec un exemple de bibliothèque de commodité
    permettant un logging simple (4 niveaux debug/info/warning/error, sortie
    uniquement vers stderr)

    * Ce template n'a pas la prétention d'être universel ou de remplacer d'autres
    outils comme autoconf et cie. Il a pour seul but de simplifier le prototypage
    ou la construction de petits projets. Entre autre il n'y a aucune cible
    install ni aucune vérification de la présence de fonctionnalités ou d'outils.

    N'hésitez pas à laisser un commentaire, des propositions d'améliorations ou de
    correction. N'hésitez pas non plus si vous avez la moindre question à propos
    de cette contribution.

    K.

    ang OAQL Server

    Licence : GPL
    OAQL Server est un serveur de requête orienté architecture qui vous permet de connecter dans tous vos réseaux, toutes vos applications Java et toute vos bases de données SQL/NoSQL (de différents fournisseurs), comme si vous n'en aviez qu'une seule, dans un nouvel environnement orienté architecture.

    Par exemple, si vous aviez accès à la base de données de la police, celle de l'agence pour l'emploi et celle de l'aviation civile ... il serait très simple avec OAQL Server de répondre à une question comme: 'Parmi toutes les personnes qui ont pris l'avion la semaine dernière, combien ont déjà commis un crime et veulent travailler avec les enfants?'

    Principales fonctionnalités

    Les outils classiques SOA (Oracle SOA par exemple ...) proposent des modes de développement originaux (des carrés pour faire une boucle 'for', des losanges pour un 'if' ..., qui prennent trop de place à l'écran ...), du transfert via XML (complexifiant la tâche du technicien, surtout avec les 'namespace' ..., et bien que XML soit un standard, il vous faudra quand même développer vos web-services et web-clients spécifiques; un champ de plus à ajouter peu s'avérer cher en temps de redéploiement).

    Ce serveur vous propose de voir les choses autrement :


    Les boucles 'for', 'while', 'repeat' restent à leur place.
    Pas de temps d'adaptation graphique.
    Votre écran ne vous paraîtra pas "petit".
    Pas de transfert par XML


    Il dispose de son propre protocole (transfert plus rapide et sécurisé en une commande).


    Vous transférez directement des vues (comme des 'view' en SQL).
    Pas besoin de développer des web-services et web-clients..
    Vous voulez un champ de plus, pas besoin de redéployer vos web-services et web-client.
    Le parseur de vue est déjà développé.


    Il dispose de son propre langage de programmation.


    Langage proche du SQL/NoSQL vous permettant de faire des 'select' sur des bases de données distantes et de fournisseurs différents.
    Un outil puissant vous permettant de parser automatique vos 'select' et d'exécuter de l'OAQL sur chaque ligne.
    Un langage de programmation relativement bien fourni ... avec plus de 400 fonctions intégrés.
    Un serveur facilement clusterisable.


    Configurations requises


    Windows (32 ou 64bit)
    Linux

    ang Wine

    Éditeur : GNU Lesser General Public License +
    Wine (Wine is not an Emulator) est un logiciel open source qui vise à permettre aux applications conçues pour Microsoft Windows pour fonctionner sur les systèmes d'exploitation de type Unix. Il intègre également une bibliothèque logicielle, appelée Winelib, qui donne la possibilité aux développeurs de compiler des applications Windows pour les utiliser sur des systèmes de type Unix.

6 éléments

 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula